PMA

Agnès Thill : « Je suis prête à descendre dans la rue ! »

jeudi 27 juin 2019

Agnès Thill dans l’hémicycle (DR)

Interview. Au lendemain de son exclusion de La République en Marche (LREM) en raison de propos sur l’ouverture de la PMA jugés « pernicieux », la députée de l’Oise revient sur les circonstances de cette décision, et sur ses projets. Au Palais Bourbon, et dans la rue s’il le faut, Agnès Thill veut demeurer une voix majeure de la contestation. Au nom de la pluralité démocratique.

Quelles sont vos intentions au lendemain du verdict de la commission de discipline ? Allez-vous faire un recours ?

Je vais bien évidemment contester cette décision que rien ne peut expliquer. Le dossier est vide de tout élément qui pourrait la justifier. Je n’ai fait que répéter ce que le conseil d’Etat avait jugé, à savoir que les couples homosexuels et hétérosexuels relèvent de situations différentes au regard de la procréation. Et réaffirmer le caractère illégal de la GPA, comme l’avait affirmé le président de la République au cours de la campagne électorale de 2017.

A La République en Marche, on explique que c’est la forme de vos propos qui vous est reprochée, et non le fond…

Il s’agit là en réalité de la fausse excuse d’un parti sectaire qui se dit tolérant mais refuse la pluralité. S’il fallait exclure de LREM tous ceux qui ont tenu des propos blessants à l’encontre de tel ou tel groupe de citoyens, il n’y resterait plus grand monde. Rappelez-vous Christophe Castaner qui déclare que Notre-Dame de Paris n’est pas une cathédrale ! De quoi s’agit-il alors ? D’une salle de spectacle ? D’un gymnase ? Par ces propos, il a durement blessé les catholiques. Rappelez-vous Marlène Schiappa qui voit une « convergence idéologique » entre La Manif pour Tous et les terroristes islamistes ! Souvenez-vous de Gilles Le Gendre qui estimait que l’exécutif avait été « trop intelligent ». De Benjamin Griveaux, méprisant « les gars qui fument des clopes et roulent au diesel ». D’Aurélien Taché établissant une équivalence entre le voile islamique et le serre-tête des jeunes filles catholiques… On n’en aurait pas fini ! Et je passe sur les insultes dont j’ai été l’objet : j’ai été qualifiée d’homophobe, de réac, de Sainte-Bernadette...

Concrètement, si votre exclusion est confirmée, qu’allez-vous faire ?
A chaque jour suffit sa peine ! Je suis désormais une députée non-inscrite. C’est une position qui convient bien, sauf qu’elle me prive de toute possibilité de prendre la parole ou presque. Et à l’approche du débat sur la révision de la loi bioéthique, en septembre prochain, il est impensable que je ne puisse pas m’exprimer. Il va donc falloir que je rejoigne un groupe dans lequel je pourrai faire valoir ma position.

Pourriez vous rejoindre Les Républicains sur les bancs de l’Assemblée ?
Il est certain que depuis un an, depuis que je suis harcelée violemment par les miens, ce sont surtout des collègues de droite qui m’ont manifesté leur soutien ou me saluent dans les couloirs. Mais le débat sur la PMA est un sujet éthique qui dépasse largement les clivages traditionnels : nous allons faire des enfants sans père et dans trois ans, nous aurons la GPA ! J’ai pu entendre que j’allais être récupérée, mais je vous rassure : je suis infiniment libre et qui voudra se marier avec moi ne pourra le faire sans mon consentement !

Depuis votre exclusion, avez-vous déjà eu des remontées du terrain, et de votre circonscription en particulier ?
Mon attachée parlementaire croûle sous les messages de soutien ! Plusieurs de ceux qui avaient fait campagne avec moi ont déjà rendu leur carte d’adhérent à LREM. Il faut savoir qu’en territoire rural, pour beaucoup de gens, la procréation suppose un homme et une femme. Des enfants nés sans père, l’insémination post-mortem, le remboursement de ces pratiques, sont très loin d’y faire l’unanimité. Il s’agit là de préoccupations parisiennes. Malheureusement, il faut reconnaître que l’avènement d’une société hyper-individualiste, dans laquelle la consommation devient la préoccupation prioritaire, permet de faire adopter presque n’importe quel texte sans grande difficulté. J’y vois là l’amorce d’une dérive totalitaire extrêmement préoccupante.

Êtes-vous disposée à manifester en septembre prochain ?
Bien entendu, je suis prête à descendre dans la rue ! Je ne compte pas m’associer à La Manif pour Tous car c’est une organisation que je ne connais pas. Mais je marcherai volontiers avec des mouvements variés, à condition qu’ils ne soient pas portés par des extrêmes.

Messages

  • Cette exclusion n’augure vraiment rien de bon en matière de liberté d’expression dans notre pays (mère patrie des Droits de l’Homme où la Liberté d’expression est consacrée ! [la liberté est même l’une de nos valeurs inscrites sur les frontons de certains de nos bâtiments officiels]). Idem pour ce qui est du pluralisme au sein de La République en Marche. Inquiétant !!!

  • Dans l’ignorance des règlementations régissant les groupes représentatifs à l’Assemblée générale et plus spécifiquement : à quelle date l’exclusion d’un(e) député(e) devient-elle effective :

    - à la date de la décision de la "commission des conflits" ou "de facto" ?
    - à celle de la lettre d’information de son exclusion à l’intéressé(e) ?
    - ou encore à celle de la réception par l’intéressé(e) de cette lettre officielle ?

    La question est posée vu que la lettre officielle (voir plus haut) adressée à Madame Thill mentionne "Madame la Députée" et "Chère Collègue".

    Merci d’avance pour une réponse éclairante sur le sujet.

  • Tout simplement MERCI Agnès Thill. Nous avons besoin plus que jamais d’hommes et de femmes politiques courageux. Que l’on peut suivre et admirer. Vous en êtes. Courage intellectuel parfois plus difficile que le courage physique. Vous en avez.
    Merci.
    Renaud de Malaussène

  • Madame, vos propos sont un rayon de soleil dans le marasme et l’obscurité qui nous entourent sans parler de la lâcheté des élus et de la servilité des médias.
    Je suis heureux que ce soit une femme qui soit montée au créneau.
    Tout n’est pas complètement foutu
    Je vous remercie Madame et vous souhaite bon courage

  • Effectivement cela n augure rien de bon pour ce parti, j’ai voté pour Lerm. Mais c’est terminé je ne voterais plus pour eux.,la Pma pour des femmes seules ou à deux du même sexe c’est tout simplement la négation de l homme, je suggère que ceux ci se fassent entendre, pour moi c’est inconcevable que l on renie ce qui a construit notre pays. Bravo Mme Thill pour votre courage.

  • Je me souviens de ceux qui disaient "la démocratie a gagné" lors de la victoire de Macron. Qu’ils regardent ce qui se passe aujourd’hui : exclusion de Thill, mépris ordinaire de caste des LREM, assoiffement de Vincent Lambert en pleine canicule, projet de loi "bioéthique" terrifiant (pma pour tous, mais pas seulement !), assèchement des finances des collectivités locales, impôt à la source... Et qu’ils lisent "Le Maître de la terre", de RH Benson.

  • Petit à petit, la vérité se fait jour. Mais à quel prix !
    Pourtant, tout cela était en germe dans les promesses floues et contradictoires que le candidat Macron débitait au cours de ses interminables discours de campagne.
    Il eut suffi pourtant d’un peu plus de recul et de réflexion politique (voire de réflexion tout court) pour que les électeurs ne tombent dans le piège des publicités mensongères de l’équipe marketing d’En Marche.
    Sous le discours libéral de Macron se cache une inflexible volonté totalitaire. Tout l’arsenal folklorique de la nouvelle idéologie sociétale étant en consanguinité étroite avec les réseaux qui ont porté LREM au pouvoir, cet arsenal fait nécessairement partie des dogmes et canons qui doivent se substituer à l’ancienne morale désormais obsolète (lorsqu’elle n’est pas purement et simplement criminalisée).
    On peut seulement s’étonner de la surprise indignée que manifeste la députée Agnès Thill. Tout cela n’était-il pas hautement prévisible ? Les pseudo-valeurs sociétales portées par les transfuges UMP-PS qui ont constitué le noyau de LREM n’étaient-elles pas déjà celles au nom desquelles, aujourd’hui, Madame Thill est exclue de son groupe ? La Sainte inquisition à seulement un peu tardé à rendre son jugement...
    Tous les naïfs qui ont pu inexplicablement croire, à un moment où à un autre, que le macronisme était un rempart démocratique face à on ne sait quelle illusoire menace, sont prévenus : les bûchers sont allumés qui attendent les "hérétiques" et les contestataires.
    Les gilets-jaunes, ces gueux méprisés par la société du spectacle politico-médiatique, n’ont-ils pourtant pas abondamment permis la démonstration d’une volonté inflexible et sourde du pouvoir macronien d’imposer de nouvelles normes et règles à la société française ?
    Des dizaines de milliers de fichages policiers, des milliers de gardes à vue arbitraires, des centaines de condamnations tout aussi arbitraires à des amendes injustifiées, des dizaines de mains arrachées, de visages cassés et éborgnés auraient dû faire réagir une opinion publique par trop apathique et anesthésiée par des médias décidément hautement complaisants avec l’inacceptable.

    Espérons seulement que les péripéties de l’épisode Thill aideront quelques-uns (notamment parmi ceux qui ont été, à un moment où à un autre, solidaires de la Manif pour Tous) à ouvrir les yeux sur des réalités politiques pourtant très visibles !
    L’interdit d’opinion qui frappe A. Thill est déjà largement inscrit dans l’arsenal juridico-répressif et les godillots du Parlement en avalisent chaque jour un peu plus.

    Si ce n’est pas une dérive totalitaire, on se demande comment il faut qualifier cette évolution !

  • bonjour ,
    Faut il sans étonner depuis le pacs et ensuite le mariage pour tous ou le mot mariage ouvrait sans discutions possible a la PMA et Demain a la GPA comment ne pas ce poser la question de l’honnêteté de nos concitoyens ou politiques qui ce disent opposés a la PMA et ensuite GPA ou GPA seul et qui ont voté ou été d’accord avec cette enchainement successifs de loi voté

  • Je voudrais vous signaler l’excellent article de Sylviane Agacinski paru dans Marianne du 28 juin au 4 juillet 2019 suite à la sortie d’un texte intitulé "l’Homme désincarné" dans la petite collection "Tracts" de Gallimard.
    La philosophe s’interroge : "Comment établir dans la société des lois et des institutions justes ? et s’inquiète : "le droit n’a plus de boussole et se trouve sommé de ne pas entraver les demandes sociétales , c’est à dire les désirs et les fantasmes individuels". Et affirme que la PMA pour toutes entraînera la GPA : " Ces sont finalement des enfants que l’on commande et que l’on achète". Elle réclame le droit d’en débattre... Sera t-elle entendu ? C’est fort peu probable

  • Bonjour,

    Nous sommes à une période charnière : des lois anti-démocratiques sortent :
    limitant la liberté d’expression (loi de délit d’entrave à l’ivg)

    ou vont sortir :
    loi anti-fake news, ou loi interdisant toutes pensées non politiquement correctes ?

    loi visant à supprimer la liberté de conscience des médecins par rapport aux avortements.
    Cf http://www.leparisien.fr/societe/pma-gpa-fin-de-vie-mgr-aupetit-appelle-les-catholiques-a-se-mobiliser-29-09-2018-7906764.php

    La démocratie est en danger !
    Réveillez vous

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.