La confession

Une croissance spirituelle

par le Père Max Huot de Longchamp

vendredi 19 mars 2021

«  Ouvrez donc bien votre cœur pour en faire sortir les péchés par la confession  » (saint François de Sales).
© Philippe Lissac / Godong

Le sacrement de la réconciliation est le fruit de la lente maturation de la Tradition de l’Église. Retour sur une longue histoire.

Sainte Catherine de Sienne représente bien la nouvelle façon d’aborder le sacrement de pénitence, comme moyen privilégié de croissance spirituelle : «  Je veux qu’avec une juste et sainte sollicitude pour vous-mêmes, vous dépouilliez votre cœur et votre volonté de l’amour pervers du monde, et le revêtiez de l’amour du Christ crucifié par une parfaite et très ardente charité, qui vous établira continuellement dans l’affection et l’amour du prochain… Dès lors, baignez-vous dans le sang de Jésus crucifié ; dans ce sang vous trouverez le feu de l’amour, dans ce sang se lavent nos iniquités. C’est ce que fait le représentant de Jésus-Christ lorsqu’il absout notre âme dans la confession : il ne fait pas autre chose que d’asperger notre tête du sang du Christ.  »

Pour nos frères

Le sacrement de pénitence nous fait entrer à un autre titre encore dans cette intention de Jésus crucifié ; il nous associe à Jésus pénitent pour ses frères : «  Jésus s’étant chargé de nos péchés, il en a fait continuellement la pénitence, pour honorer la justice de Dieu son Père, et pour satisfaire les désirs de l’amour qu’il portait à nos âmes  », affirme Jean de Bernières-Louvigny dans Le Chrétien intérieur.

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.