The Catholic Thing en français

par Robert Royal

mardi 30 novembre 2010

Cette semaine, nous allons inaugurer une nouveauté à The Catholic Thing.

En juin 2008, nous avons commencé à vous donner chaque matin, du lundi au vendredi, un éditorial rédigé selon la perspective de la tradition culturelle la plus riche qui puisse exister : l’universalité du catholicisme dans le temps et l’espace. Par bonheur, nous avons aussi une succession régulière d’écrivains distingués que je ne crains pas de comparer à leurs homologues de n’importe quelles autres publications. Nous sommes actuellement lus dans plus de 130 pays, mais du fait que nous écrivons depuis les Etats-Unis, nous paraissons seulement en anglais – jusqu’à présent.

Grâce à un généreux don d’un fidèle soutien de très bon conseil, cette semaine nous démarrons notre publication dans plusieurs langues étrangères. J’étais à Rome la semaine dernière, notamment pour assister au Consistoire au cours duquel Benoît XVI a élevé notre ami estimé l’archevêque Raymond Burke et notre archevêque de Washington Donald Wuerl au rang de cardinaux. Par la même occasion, j’ai rencontré plusieurs amis de longue date qui nous aideront sous peu à une publication de ce site en italien. Je me suis également arrêté à Paris pour parvenir à un accord final pour publier The Catholic Thing en français, avec la collaboration de Frédéric Aimard, directeur de la publication France Catholique, le journal catholique français qui bénéficie probablement du plus de prestige.

Mais les bonnes nouvelles ne sont pas finies. Avant même de partir, j’avais eu une conversation similaire avec un autre précieux ami, Alejandro Bermudez, qui a dirigé durant des années ACI Prensa, une agence de presse de langue espagnole, qui touche toute l’Amérique latine et le reste du monde hispanique. Alejandro – à ma surprise – a discrètement développé une version portugaise de son réseau et nous l’exploiterons pareillement.

Il y a une dizaine d’années, Michael Novak, l’un des fondateurs de The Catholic Thing, a lancé un séminaire d’été annuel sur la société libre en Slovaquie. Depuis lors, nous avons continue à le tenir et à le faire fructifier. L’un de nos anciens participants, Dr. Martin Luteran, a lui-même fondé le Colegium Antona Neuwirtha à Bratislava. Ce mois-ci, nous l’avons recruté pour publier TCT dans le journal slovaque Posloj.

Et nous n’avons pas terminé.

Si vous êtes un fidèle lecteur de ces pages, j’espère que vous partagerez notre enthousiasme à la perspective de toucher encore plus de lecteurs, du monde entier, dans leur propre langue. L’anglais est devenu la nouvelle lingua franca entre les personnes instruites du monde entier. Mais parmi ceux qui apprécient TCT et veulent des analyses sérieuses de commentateurs dignes de confiance, tous ne peuvent pas faire l’effort requis pour devenir très compétents en anglais. Nous sommes heureux de pouvoir nous adresser directement à ces personnes.

Comme je travaillais à ces arrangements, ces dernières semaines, je me suis remémoré que l’Amérique et les catholiques américains en particulier, ont été invités à jouer un rôle spécial dans le monde de notre temps. Laissez-moi être clair là-dessus. L’Amérique a de nombreux défauts et torts. Un(e) catholique qui ne se sait pas indigne des grâces qu’il ou elle reçoit a vraiment besoin d’entreprendre une réflexion plus profonde (le cardinal Burke a insisté sur ce point pas plus tard que lundi dernier, durant l’homélie de la Messe qu’il a célébrée au North American College). Dans cet esprit, nous ne professons pas une fausse humilité sur les bonnes œuvres que nous avons commencées, mais nous professons en revanche une conscience plus éveillée des besoins auxquels nous tentons de répondre.

Par exemple, le mouvement pro-vie en Amérique a été littéralement la seule voix sérieuse et effective pour les enfants non-nés dans le monde. Comme nous l’avons déjà mentionné dans nos pages, ce travail patient – apparemment souvent pour des causes perdues d’avance – a eu l’effet inattendu de changer les esprits et les cœurs : une majorité absolue d’Américains se déclarent maintenant « pro-vie ». Par-dessus le marché, le mouvement pro-vie a suscité de nombreux groupes dans d’autres pays – je les rencontre presque partout où je voyage – qui espèrent reproduire notre succès. Il y a de nombreuses stratégies légitimes sur ce sujet, bien sûr. En France, comme me l’a dit la semaine dernière notre ami Jean Duchesne, un conseiller du défunt célèbre cardinal archevêque de Paris, Jean-Marie Lustiger, le cardinal avait choisi de ne pas s’engager dans un débat public ouvert sur l’avortement car il jugeait que ce serait comme traiter une maladie à la surface alors que ce qui était le plus urgent était la guérison profonde de tout l’organisme public. De telles conversations sur les tactiques vont maintenant devenir plus faciles dans ces colonnes.

Nous espérons aussi, bien que de tels projets ne soient pas à l’ordre du jour, être capables de vous apporter des informations de nos partenaires étrangers également. Pour l’instant, si vous êtes prêt à vous confronter à la barrière de la langue, vous pouvez regarder l’une ou l’autre de ces adresses :

Français : www.france-catholique.fr

ou http://thecatholicthing.fr/

Espagnol et Portugais : www.aciprensa.com

Italien : www.corrispondenzaromana.it

Slovaque : www.postoy.sk

Lorsque nous avons discuté de ces développements avec nos fidèles éditorialistes, ils nous ont énuméré toutes sortes de suggestions. Pourquoi pas polonais ? Ou même chinois ? Vous pourriez avoir vos propres suggestions et nous serions heureux de vous entendre à ce sujet. Mais souvenez-vous, que l’énergie et le temps de votre éditeur sont limités, et comme toujours, nos ressources restent limitées (je résiste pour aujourd’hui à la tentation de vous harceler avec un autre appel de fonds mais soyez assurés que nous ne refuserons pas les contributions en soutien de cette nouvelle initiative ou de notre travail régulier).

Malgré tout nous nous réjouissons de cette nouvelle étape et nous sommes reconnaissants, à vous lecteurs d’abord, de votre intérêt et votre soutien, puisque nous essayons ensemble de continuer cette belle œuvre de faire vivre TCT dans un monde qui a désespérément besoin d’entendre sa voix.

— -

Source :

http://www.thecatholicthing.org/columns/2010/news-about-the-catholic-thing.html

Messages

  • Très bien ! mais je préfère lire en V.O. et je n’ai pas trouvé (ai-je mal cherché sur votre site ?) de lien vers TheCatholicThing.org
    Je ne pense pas être seul. Heureusement, j’ai trouvé en cherchant sur un célèbre moteur de recherche.
    Bien cordialement.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.