Misericordia et misera

lundi 21 novembre 2016

Au lendemain de la clôture du Jubilé, le pape François publie ce lundi 21 novembre à midi une lettre apostolique intitulée Misericordia et Misera (« Miséricordieuse et pauvre »), a annoncé vendredi 18 novembre la Salle de presse du Saint-Siège.

Le pape a refermé dimanche 20 novembre au matin la porte sainte de la basilique Saint-Pierre de Rome, au Vatican. Il clôture ainsi une Année sainte de la miséricorde ouverte le 29 novembre 2015 avec la porte sainte de la cathédrale de Bangui (Centrafrique), puis le 8 décembre avec celle de Saint-Pierre.

À Rome même, le Jubilé a attiré plus de 20 millions de pèlerins, estime Mgr Rino Fisichella, président du conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, maître d’œuvre de cette année sainte. Il estime par ailleurs à « un milliard » le nombre de personnes ayant passé les milliers de portes saintes ouvertes dans les diocèses à travers le monde.

Pour un nouveau visage de l’Église.

Parution imminente, 64 pages, éd. du Cerf.


Juste une petite remarque sur le titre de la lettre apostolique : il ne faut peut-être pas le traduire.

« Miséricordieuse et pauvre », est erreur de traduction... de Misericordia et misera (propagée par certaines agences de presse).

C’est en fait : « La miséricorde et la pauvre » (femme adultère)

"Miséricorde et misère" traduit Benoît XVI en 2007.

Mais la Lettre NE TRADUIT PAS : parce que justement c’est difficile...

Saint Augustin commente l’épisode de la femme adultère et une fois que tous se sont retirés, il ne reste que la femme (la pauvre) et Jésus (la miséricorde) : « misera et misericordia ».

Le Pape inverse les termes pour souligner l’antériorité de la miséricorde sur le péché : misericordia en premier.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication