Le pape François : « Benoît XVI m’aide à aller de l’avant »

par Denis Lensel

mercredi 5 juin 2019

Dans l’avion du retour de son voyage en Roumanie où il a béatifié sept évêques martyrs du communisme, le pape François a rendu dimanche soir à son prédécesseur Benoît XVI un hommage qui témoigne du profond respect qu’il éprouve pour lui : répondant à la question d’un journaliste qui voulait savoir si le pape émérite Benoît XVI était comme un grand-père pour lui, il a affirmé : « Il est plus que cela. Chaque fois que je vais le voir, je lui prends la main, je le fais parler. Il parle peu, il parle lentement mais avec la même profondeur et lucidité que toujours. Il a une grande lucidité. »

Le pape François a ajouté : « En l’écoutant parler je sens les racines qui m’aident à aller de l’avant. Je sens cette tradition de l’Église qui n’est pas une chose de musée. La Tradition, c’est comme les racines qui te donnent la sève pour grandir. Tu fleuriras, l’arbre grandira et donnera des fruits. Les graines seront des racines pour les autres. La Tradition de l’Église est toujours en mouvement. »

Le Saint-Père a précisé que la vraie tradition est « la garantie de l’avenir et non le gardien des cendres », et qu’elle « n’est pas un musée, ne garde pas les cendres », s’opposant à « la nostalgie des intégristes » qui est de « revenir aux cendres ». Pour illustrer son propos, il a cité un poème argentin : « Ce que l’arbre a de fleuri vient de ce que l’arbre a d’enterré ».

Cet hommage de François à Benoît XVI montre qu’il est absurde d’opposer artificiellement un Pape à l’autre, comme trop de gens le font en fonction de critères idéologiques qui sont étrangers à la véritable foi chrétienne et qui nuisent à la vie réelle de l’Église.

Messages

  • Comme il a été souligné ici à plusieurs reprises dans les messages, il ne convient pas de comparer les papes, chacun d’eux ayant leurs qualités et leurs défauts, leur parcours spécifique, leur caractère et leur façon de s’exprimer. Les papes ne sont pas des clones et, concept de l’ "infaillibilité" mis à part, ils sont des êtres humains au même titre que les autres. Cela étant, il est normal et tout à fait légitime de préférer la façon d’être, de s’exprimer, d’agir de tel ou tel pape par rapport à un autre, serait-ce parce que la perception des êtres et des choses n’est pas la même chez tout le monde ? Il y a aussi la notion de respect dû à tout un chacun (si cette valeur, le respect, a toujours cours dans nos sociétés dites évoluées).

    P.S.
    L’éducation reçue joue peut-être un rôle, et on permettra un exemple tout bête : devant la soupe ou le gâteau servis, on dira : "je n’apprécie pas vraiment ou "ce n’est pas bon". Nuance...

  • Le message précédent a disparu inopinément sans possibilité de savoir s’il a été envoyé ou pas, et avant que la dernière phrase soit rédigée : "En espérant que le pape émérite Benoît XVI va bien".

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.