Laïcité ! Laïcité !

par Gérard Leclerc

mercredi 14 octobre 2020

Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, doit affronter les nombreuses atteintes à la laïcité que les établissements publics subissent en ce moment. Mais qu’est-ce que la laïcité et comment se posent aujourd’hui les problèmes avec une population d’origine musulmane ?

La laïcité est sans doute un grand mot, qui renvoie à notre histoire, notamment à la fameuse loi de 1905, dite de séparation de l’Église et de l’État, bien que le mot n’y soit pas prononcé. C’est que le concept est difficile à définir. Il semble être de nature essentiellement juridique, puisqu’il consiste d’abord dans la séparation de l’État et de la société religieuse, ce qui entraîne une obligation d’impartialité et de neutralité de cet État à l’égard des confessions religieuses. Peut-on tirer une philosophie, au sens d’une conception générale du monde et de l’existence, de ce principe juridique ? Émile Poulat, qui fut un des grands historien de la laïcité et notamment de la loi de 1905, se montrait extrêmement réservé à ce propos. Parlant de « notre laïcité publique », il signifiait une démarche pragmatique de la part de l’État, afin de trouver dans ses relations avec les religions la bonne distance possible, les mesures pratiques les plus sages.

Encore faut-il ajouter que le problème, au début du XXe siècle, concerne fondamentalement les rapports entre la République française et l’Église catholique. Et même si c’est une nouvelle page qui va s’ouvrir, elle ne s’ouvre pas à partir de rien, parce que la France a été profondément marquée par le christianisme et que même les querelles anti-religieuses des XVIIIe et XIXe siècles sont incompréhensibles sans cette imprégnation chrétienne. L’islam est une donnée nouvelle pour la République, et la notion de laïcité lui est particulièrement obscure, n’étant nullement coutumière de cette séparation du spirituel et du temporel.

C’est pourquoi, lorsque Jean-Michel Blanquer entend se défendre contre les atteintes à la laïcité dans l’école d’aujourd’hui, sa tâche est particulièrement délicate. Et ce n’est pas un mot talisman qui résoudra les difficultés. Les spécialistes nous avertissent de l’infinie complexité de la tâche. Il y a un sacré travail en perspective !

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 14 octobre 2020.

Messages

  • Pratiquer la laïcité dans les écoles !

    C’est un exercice facile : il suffit d’interdire tout signe extérieur de religion. Pour les catholiques, ce sera donc la croix, cachée sous la chemise ou la robe, pour qui la porte ? et pour les musulmanes, pas de voile ou autre signe distinctif. Pa

  • "... "facile : il suffit d’interdire tout signe extérieur de religion"...
    Il faudrait savoir ce qu’on veut car à ce compte-là, "interdire tout signe extérieur de religion" - "tout signe extérieur de religion" - cela reviendrait forcément à interdire toutes croix, voiles, kippas, et donc aussi tous discours, apologies et, dans la foulée, toutes caricatures, enfin, tous signes extérieurs ayant pour thème la religion.

    En ces heures déjà très difficiles à assumer, il conviendrait peut-être de prendre la mesure des évènements et faire preuve de discernement.

    Et probablement de "pratiquer la laïcité" en lui évitant le piège de se voir comprise ou interprétée comme étant une religion. Une de plus...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.