Kaboul

La paix en Afghanistan confiée au Sacré-Cœur de Jésus

lundi 1er juillet 2019

Officiels américains sur le site d’un attentat à Kaboul en mai 2017 (US Centcom - Lt Egdanis Torres Sierra)

Alors que les États-Unis ont entamé avec les talibans un nouveau round de négociations, le responsable de l’Église en Afghanistan a appelé à confier ces pourparlers au Sacré-Cœur de Jésus.

De nouvelles discussions ont démarré ce 29 juin à Doha (Qatar) entre la diplomatie des États-Unis et les représentants des talibans dans l’espoir de parvenir à un accord de paix avant le 1er septembre, comme l’a rappelé le 26 juin Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, en visite éclair à Kaboul.

Quatre points majeurs figurent à l’ordre du jour : les conditions d’un retrait complet des États-Unis hors de l’Afghanistan, l’établissement de garanties pour éviter que le pays ne redevienne une base-arrière du terrorisme djihadiste, la mise en place d’un dialogue inter-afghan et l’établissement d’un cessez-le-feu permanent.

Lundi matin, une attaque à la voiture piégée a fait au moins un mort et plusieurs dizaines de blessés, dont de nombreux écoliers : elle pourrait être l’œuvre d’éléments radicaux refusant l’avancée des négociations. Samedi, 25 miliciens favorables aux forces gouvernementales, ont été tués dans le nord du pays, dans une embuscade revendiquée par les talibans.

Présence chrétienne en Afghanistan

C’est dans ce contexte que le père Giovanni Scalese, de l’ordre des Barnabites, supérieur de la mission « sui juris » en Afghanistan, encourage les fidèles à confier les négociations de Doha au Sacré-Cœur de Jésus, comme il l’a rappelé dans une note diffusée le 28 juin, en la solennité du Sacré-Cœur, et à la veille de l’ouverture du nouveau cycle de négociations.

« Nous espérons tous qu’un accord mettant fin à une guerre de 18 ans pourra être trouvé. Nous voulons confier cette intention au Sacré-Cœur de Jésus. Que l’Afghanistan soit un pays musulman est insignifiant : nous croyons fermement que Jésus-Christ est le Seigneur et le Roi de l’Univers. Il veut régner sur toutes les nations » a indiqué le père Scalese.

La mission « sui juris », constitue la seule représentation de l’Église catholique en Afghanistan, traditionnellement fermé à toute présence chrétienne. Basée au sein de l’ambassade d’Italie à Kaboul, elle attire essentiellement les expatriés présents dans la capitale. Hors des murs de la représentation italienne, la communauté catholique se réduit à quelques missionnaires de la charité de Mère Teresa et à l’organisation Pro Bambini de Kaboul. Les petites sœurs de Charles de Foucauld, présentes depuis les années 50, ont quitté le pays en 2015.

Messages

  • Un article lumineux, malgré tant de difficultés et de souffrances, sur la "présence
    chrétienne" en Afghanistan.

    Avec, bien sûr, l’assentiment de Gérard Leclerc, bref rappel non moins empreint de cette Espérance qui fait encore tenir debout malgré difficultés et souffrances : l’épouse, depuis 1975, de Monsieur Ashraf Ghani, président de la République islamique d’Afghanistan, n’est autre que Madame Rula Saadé, libanaise chrétienne de rite maronite. Il n’est pas interdit de s’informer sur la première dame de ce pays, lui aussi parmi tant d’autres, sacrifié et meurtri.

    Le Seigneur est sans cesse à l’oeuvre, mais c’est loin du bruit et de l’agitation qu’on peut Le rencontrer.

  • Erreur involontaire : référence à Gérard Leclerc qui n’est pour rien dans le billet en question. Cet article a été - enfin - trouvé dans "Fides". Serait-ce là l’opportunité pour demander s’il était possible que soit indiquée - à défaut de signature - l’origine des lectures proposées sous "Au jour le jour" ou autres rubriques.

    Toujours au sujet de l’Afghanistan, rappel de la présence et de l’action de Serge de Laugier de Beaurecueil o.p. dans ce pays durant vingt ans, sauf erreur, son départ ayant été motivé par l’arrivée des soldats de l’Union soviétique. Il ne semble pas que leur remplacement par les soldats US soit, après l’intermède crucial des Talibans, une garantie pour l’instauration de la paix .

    Dès lors, le père Scalese est bien inspiré de confier l’intention de paix au Sacré Coeur, unique recours là où les soldats et les armes auront, il faut le dire, échoué.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.