HOZANA

Connectés pour prier

par Grégoire Coustenoble

mercredi 10 février 2016

De jeunes entrepreneurs, «  citoyens du numérique  », lancent en ce début de Carême, une application originale qui nous invite à prier.

Nous sommes au moins 450 réunis dans la grande crypte de Saint-Honoré-d’Eylau à Paris ce jeudi soir de la fin du mois de janvier. Un mois plus tôt, quelques entrepreneurs catholiques avaient projeté de se retrouver pour discuter autour d’une bière et, pour François Pinsac, organisateur de la rencontre, «  la Providence s’en est mêlée  ». Signe aussi que le sujet intéresse.

Le principe de la soirée, retransmise en direct sur la chaîne de télévision KTO, est de présenter quatre applications pour téléphone portable en reprenant les codes du milieu du business et des start-up. Chaque entrepreneur dispose de cinq minutes pour «  vendre  » son projet, le «  pitcher  ». D’où le nom de la soirée «  Pitch my Church  ».

La tonalité est pourtant bien particulière, on imagine mal un intervenant mettre toute la salle en prière le temps d’un Notre Père pour expliquer son application lors d’une habituelle «  grand-messe  » technologique. D’ailleurs, les applications ont une connotation singulière : par exemple ecclésiale, comme Geoconfess qui permet, grâce à la géolocalisation de trouver un lieu pour se confesser en toute occasion et qui est présenté comme «  le Uber de la confession  ». La Quête, quant à elle, vise à permettre de donner à la quête ou au denier du culte via son téléphone. Entourage, a, quant à elle, une vision ouvertement sociale en permettant d’aider les associations dans leurs maraudes ainsi que dans la coordination de celles-ci avec d’autres associations (cf. France Catholique n° 3468), et bientôt les particuliers. Pour son créateur Jean-Marc Potdevin, il y a également une dimension spirituelle dans le fait de se mettre au service des plus pauvres et de se laisser évangéliser par eux. Spirituelle aussi est la vocation d’Hozana qui permet de prier avec ses amis.

L’inventeur de cette application développée entièrement par des bénévoles s’appelle Thomas Delenda. Ce jeune entrepreneur de 27 ans est déjà à l’origine du site de prière Hozana.org. Lancé en février 2014, le site compte aujourd’hui 76 830 inscrits ou «  priants  » qui participent à plus d’un millier d’intentions de prière, en cours ou aujourd’hui finies. Certaines ont compté jusqu’à près de 9 000 priants, d’autres n’en comptent que quelques-uns.

Thomas a créé Hozana (association qui compte quatre permanents et bientôt un cinquième) alors qu’il travaillait au sein de l’association Marie de Nazareth. C’est d’abord lors d’une refonte de leur site que l’équipe se rend compte qu’il y a beaucoup d’articles intellectuels sur la foi, mais pas de proposition spirituelle. Puis, en levant des fonds pour un projet pour la Fondation espérance banlieue (qui développe des écoles dans les zep) via un appel à financement participatif ou «  crowdfunding  », lui vient l’idée d’Hozana. En effet, un site de crowdfunding permet sur une page de présenter un projet et de demander de l’argent. Pourquoi ne pas présenter une intention et demander des prières ?

Particuliers, paroisses, diocèses, commu­nautés, n’importe qui peut lancer une intention de prières. Il faut ensuite comprendre que c’est aux créateurs de faire connaître et d’animer leur intention. On peut se représenter le site comme un «  Facebook de la prière  » où le fameux «  J’aime  » est remplacé par «  Prier  ».

Pour Hozana sur mobile, Thomas a eu l’idée en voyant une application qui s’appelle «  Yo  » et dont le principe est simplement d’envoyer des «  Yo  » à ses copains. Plutôt qu’un «  Yo  » pourquoi ne pas envoyer un «  Amen  » pour dire à une personne qu’on prie pour elle ? Pour l’instant, on peut prier pour une personne qui a l’application et en sera informée sur son téléphone. Elle pourra alors prier en retour, ou avec elle, pour un temps de prière partagé par-delà la distance.

Mais l’équipe déborde d’idées. On peut imaginer pouvoir créer un groupe d’amis et prier ensemble en fixant un rendez-vous à l’avance. L’Angelus à midi par exemple, qui pourrait rassembler des milliers de personnes. Mais après le lancement qui a lieu lors du mercredi des Cendres pour le début du Carême, le prochain objectif est l’internationalisation avec la traduction du site en différentes langues.

Philippine de Saint-Pierre, directrice générale de KTO, rappelait en conclusion de la soirée Pitch my Church la prière du dominicain Louis-Joseph Lebret : «  Ô Dieu, envoie-nous des fous  », «  Il nous faut des fous, des déraisonnables, des passionnés, capables de sauter dans l’insécurité  ». Si certaines propositions peuvent sembler un peu folles, François Pinsac rappelait, lui : «  Cette soirée n’est ni un concours ni une ode à l’innovation à tout-va, nous ne sommes pas des disciples de l’innovation sans limite  », il s’agit de se mettre «  au service du vrai progrès, de la foi, de l’espérance et de la charité  ».

— 

Télécharger Hozana.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.