Civilisation des mœurs

par Gérard Leclerc

lundi 16 mai 2016

Selon Yvette Roudy, ancienne ministre des droits de la femme sous la présidence de François Mitterrand, il n’y a jamais eu une telle levée de boucliers pour défendre les femmes du harcèlement sexuel. C’est bien possible. Depuis quelques jours, c’est à une vague de fond que nous assistons, dont il serait vain de contester le bien-fondé. Les témoignages se sont multipliés. La colère s’exprime dans tous les partis politiques. Hier, dix-sept anciennes ministres de gauche et de droite lançaient un appel dans Le Journal du dimanche. Elles dénoncent, unanimement, un fléau, qui n’est pas propre au seul milieu de la politique, mais ce milieu a des obligations particulières : « Ceux qui écrivent les lois, les votent, sont chargés de les faire appliquer, se doivent de les respecter et donc d’être irréprochables. »

Cette façon de poser la question a le mérite de nous sortir de la logique du lynchage que je regrettais dans ma dernière intervention. Même si c’est l’affaire Baupin qui a déclenché le mouvement, celle-ci est désormais du ressort de la justice, puisque le Parquet de Paris a ouvert une enquête et puisque l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale a, de son côté, porté plainte contre Mediapart et France Inter qui avaient lancé l’offensive contre lui. C’est un fléau social qui est aujourd’hui, dénoncé, tel qu’il corrode les relations du monde politique. Les anciennes ministres sont catégoriques : « Comme toutes les femmes qui ont accédé à des milieux auparavant exclusivement masculins, nous avons eu à subir et à lutter contre le sexisme. »

Lutter contre le sexisme, vaste problème ! Sans doute l’exposition médiatique peut-elle aider à une prise de conscience générale. Mais dès qu’il s’agira de prendre les mesures adéquates on sera face à la complexité humaine. Complexité de la relation entre les hommes et les femmes, vieilles comme l’humanité. On peut douter que des mesures purement répressives viennent à bout des difficultés psychiques, morales, sociales, que toute la littérature passée, présente et future ne parviendra pas à démêler complètement. On ne résout pas avec des mesures simples ce qui relève de la civilisation des mœurs.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 16 mai 2016.

Pour aller plus loin :

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.