Attention aux boucs émissaires

par Gérard Leclerc

mercredi 5 septembre 2018

Il y a deux jours, je formulais mon sentiment sur une Église à l’heure des ténèbres. Des ténèbres qui appellent la percée de la lumière. Rien n’a démenti un tel sentiment depuis lors, qui se renforce avec la violence des échanges entre les fidèles. Comment s’en étonner, alors que nos confrères de La Vie ont titré leur numéro de cette semaine : « L’ombre d’un doute ». Oui, il y a doute dans les consciences et cela se manifeste de toutes les façons possibles. Et lorsque j’en appelais, lundi, à mes amis catholiques pour qu’ils ne se déchirent pas, je savais pertinemment que c’était un vœu pieu. Au risque d’être complètement paradoxal - mais j’assume - je plaiderais pour des déchirements en nostalgie de communion.

Il y a des moments où il est inévitable qu’une communauté chrétienne se déchire. Il suffit de se rappeler ce qui se passait à Corinthe du temps de saint Paul. Dans les ténèbres, on a envie de voir clair, et pour cela on emploie les procédés radicaux, les procédés polémiques. Le genre polémique n’est pas étranger aux Évangiles. Le Seigneur a souvent des formules cinglantes. Mais au bout du compte, c’est pour discerner la vérité, faire la lumière dans les cœurs. Si seulement ce pouvait être un des fruits de nos controverses. La violence déployée ne doit pas avoir pour but de démolir l’autre, d’abaisser le frère, mais de l’amener à reconnaître qu’il peut se tromper. C’est dire qu’il y a une nécessaire déontologie de l’honnêteté et de la rectitude dans le conflit.

Et cette déontologie vaut aussi d’autant plus lorsque c’est l’autorité dans l’Église qui se trouve en cause : le Pape, tel cardinal, tel évêque. On peut exposer ses dubia, ses doutes sur la conduite de tel ou tel. C’est dans la meilleure tradition de l’Église. Mais jamais au prix de la justice. C’est aussi le moment de se souvenir de la leçon fondamentale de René Girard quant à la violence perverse de la recherche des boucs émissaires. Non, pas de bouc émissaire dans la sainte Église de Dieu !

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 5 septembre 2018.

Pour aller plus loin :

Messages

  • Bonjour,

    Je voudrais vous soumettre des articles trouvés en essayant de suivre ces affaires et aux USA et en Italie (on ne parle guère de l’Italie en France...mais les affaires de mgr Paglia et du désormais ex-prêtre de communion et libération Mauro Inzoli , et d’autres ayant eu lieu au Vatican même y font du bruit...)

    L’un date de nov 2000 ce qui a l’avantage de ne pas être lié aux dernières affaires US. Il est d’un S.J Rev. Paul Shaughnessy, s’intitule « the gay priests problem ».
    Il a été rédigé à cause du nombre important de prêtres US morts à cette époque du Sida. Et du nombre de candidats sj et/ou de sj concernés par au moins un aspect du problème.
    Il m’a paru sensé, cherchant à joindre le réel, équilibré.
    Mais il m’a fait dresser les cheveux sur la tête !

    L’autre, ou plutôt les deux autres, d’un prêtre, James Alison, qui vit à Madrid, fait des conférences, y compris en France. Dirige des retraites, y compris à Rome pour...prêtres gay. Ce prêtre s’affiche comme gay.
    Il y a un autre article plus ancien très intéressant aussi, de lui.
    Les cités ici sont de août de cette année.
    « two articles which were published in The Tablet on 4 and 11 August 2018 respectively, under the titles “Homosexuality among the clergy : caught in a trap of dishonesty” and “The lying trap : why gay priests can be truthful about their sexuality”.

    Peut-être ces articles ne sont-ils pas très connus ?
    Et j’aimerais que quelqu’un en creuse la matière etc, car ce peut être un élément de discernement...je pense ici à Gérard Leclerc, qui connaît bien le milieu clérical.

  • cher Gérard, pourquoi ne pas désigner clairement le probléme afférent, dans la plupart des cas, aux abus sexuels : celui de l’homosexualité.........? et
    de celui qui lui est connexe, l’existence de réseaux secrets, entrelacs de complicité, et qui poussent dans l’Eglise à l’acceptation de l’homosexualité active ?

    j’ose croire que le politiquement correct ne vous empechera pas, dans d’autres chroniques, de dire les choses....
    Enfin, le souci de l’unité ne peut etre disjoint de celui de la Vérité : je crains que l’absence de..........lumière sur la place et le rôle de Mgr Mac Cormick
    entre 2013 et 2018 contribue à aggraver le doute qui s’est emparé de nombreux fidèles.................

  • Précision sur ce qui a circulé depuis le 15 août au sujet des affaires qui secouent l’Eglise : plus encore que le rythme des déclarations, lettres, pétitions etc, c’est la manière dont tout cela a été jeté sur la place publique. En dénonçant vivement les faits, il convient aussi de refuser la façon dont ils ont été présentés : laisser imaginer ou essayer de faire croire au citoyen que la majorité des couvents, paroisses, monastères, congrégations catholiques seraient autant de lieux de débauche. Des règlements de compte entre individus pourraient exister, comme aussi le fait de donner des idées à certains de se déclarer victimes d’abus sexuels dans l’espoir d’une réparation financière. Tout cela est humain, donc probable.

    Pour finir la semaine en aérant ces espaces, une confidence : avoir participé à la messe de ce dimanche diffusée par le Jour du Seigneur a été une immense consolation. Cela s’est passé à Giel, dans l’Orne, où les Père salésiens de Don Bosco offrent à des ados l’apprentissage de métiers. Le petit documentaire sur cette jeunesse entourée de prêtres les aidant avec autant de générosité que de bienveillance aura agi comme une purification des yeux et du coeur après les salissures et immondices où l’on a été plongé ces dernières jours. Et une Espérance renouvelée.

    Non, le Malin n’aura jamais le dernier mot.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.