Vous avez dit cléricalisme ?

par Gérard Leclerc

mardi 26 octobre 2021

Cardinal Jean Daniélou – Cardinal Henri de Lubac, Correspondance 1939-1974, éditions du Cerf.

Se souvient-on de ces deux théologiens éminents que furent au XXe siècle Jean Danielou et Henri de Lubac ? Leur correspondance met en évidence leur souci de garder l’intégrité du sacerdoce ministériel. Que penseraient-ils de sa contestation actuelle ?

Les éditions du Cerf viennent de publier la correspondance – du moins les lettres qui ont été conservées – entre deux cardinaux qui furent d’abord des théologiens majeurs au XXe siècle, Jean Daniélou et Henri de Lubac. Il s’agit d’un document intéressant pour comprendre l’effervescence intellectuelle du monde catholique de l’époque, notamment en ce qui concerne la redécouverte des Pères de l’Église et leur publication dans la fameuse collection Sources chrétiennes. Mais on trouve aussi dans cette correspondance, tout au moins pour la dernière période, la préoccupation commune des deux hommes pour certaines dérives dans l’Église, notamment à propos de la dévaluation du sacerdoce ministériel.

Le P. de Lubac, avec le total soutien du P. Daniélou, se montre radical. Pour lui, cette dévalorisation signifie la destruction de l’Église. Dans les circonstances actuelles, je me permets de demander ce que les deux théologiens penseraient des affirmations répétées à l’égard des prêtres dont on conteste « l’autorité sacrale », sans bien préciser toujours de quoi il s’agit. Veut-on s’en prendre tout bonnement à l’autorité spirituelle ? S’il est vrai que celle-ci s’est trouvée dévoyée dans des conditions honteuses, est-ce une raison pour en récuser le principe ?

Lorsque sainte Catherine de Sienne fustigeait – avec quelle énergie ! – les vices du clergé de son temps, c’était pour le rappeler à l’ordre afin qu’il retrouve la pleine intégrité de sa mission. Il ne lui serait jamais venu à l’idée de remettre en cause l’autorité spirituelle en elle-même. Peut-être faudra-t-il, après avoir subi l’épreuve pénible qui est la nôtre, revenir au mystère du sacerdoce, ne serait-ce qu’en relisant Bernanos. Mais serait-ce trop demander à nos sociologues bourdieusiens ?

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 26 octobre 2021.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.