« Une judéophobie islamisée »

par Gérard Leclerc

samedi 31 mars 2018

« Scrutant le mystère de l’Église, le concile rappelle le lien qui relie spirituellement le peuple du Nouveau Testament avec la lignée d’Abraham. »

C’est le concile Vatican II, dans sa déclaration Nostra ætate, qui a précisé avec le plus de netteté l’irréductible relation de l’Église avec le peuple juif issu de la lignée d’Abraham. Il s’agit là d’un des apports théologiques les plus importants du concile, dont on n’a pas mesuré encore toute la portée. L’Église catholique mettait fin ainsi à des siècles d’anti-judaïsme religieux qui avaient eu des conséquences persécutrices. Mais elle agissait non point en récusant sa propre tradition mais en la restituant dans sa vérité essentielle, celle que l’apôtre Paul avait énoncée dans son épître aux Romains. Blaise Pascal, en son temps, avait anticipé pareil discernement, simplement par une méditation attentive de l’histoire :

« J’admire une première et auguste religion, toute divine dans son autorité, dans sa durée, dans sa perpétuité, dans sa morale, dans sa conduite, dans sa doctrine, dans ses effets… »

Dans la conjoncture actuelle il est capital de rappeler cette donnée théologique, parce que l’antisémitisme qui sévit aujourd’hui se réfère à des racines religieuses, même s’il continue à se réclamer des stéréotypes classiques de l’hostilité à l’égard du peuple juif. Ainsi que l’écrit Pierre-André Taguieff dans Le Monde du 30 mars :

« S’il est vrai que les passions anti-juives se sont mondialisées, c’est avant tout parce qu’elles se sont islamisées. Avec cette transformation, impliquant une refonte doctrinale en même temps qu’un déplacement du principal foyer de l’hostilité antijuive, s’est opérée une théologisation de la haine des Juifs. C’est sur cette nouvelle base politico-culturelle que s’accomplit et se légitime la démonisation des Juifs. »

Nous sommes donc confrontés à un changement de paradigme qui déconcerte ceux qui assimilent l’antisémitisme à ses sources européennes et à une histoire qui nous renvoie au XVIIIe siècle de Voltaire et aux luttes civiles de l’affaire Dreyfus.

Sans doute, la crainte d’attiser « l’islamophobie » et surtout le ressentiment à l’égard de nos compatriotes musulmans empêche-t-il souvent d’identifier clairement la cause de ce que Pierre-André Taguieff préfère appeler la judéophobie à l’œuvre aujourd’hui. Mais rien ne justifie un aveuglement aux conséquences désastreuses. Ce pourrait être d’ailleurs une des tâches urgentes du dialogue interreligieux que de débusquer les racines d’une hostilité qui contamine une partie de la population et notamment des jeunes en situation de fragilité par rapport à une propagande qui poursuit ses ravages et continuera à répandre la haine, tant qu’elle n’aura pas été identifiée et fermement condamnée.

Messages

  • Jésus Christ est le continuateur d’Abraham et de Moïse et le transformateur de l’antique religion juive : nouvelle alliance, ce qui ne laisse déjà plus grand chose de l’ancienne.
    Mais à partir de 200 après Jésus Christ une nouvelle religion juive apparaît : le Talmud. Les juifs actuels se réfèrent à cette nouvelle religion et non à l’ancienne, celle que nous connaissons tous.
    Votre article est trompeur, vous ne vous référez qu’à l’ancien testament.
    Gageons, que vous nous donnerez, des lectures choisies du Talmud, concernant le traitement qu’il réserve aux non juifs, pour éclairer vos lecteurs.

  • Il y a 2000 ans ,un juif nous a recommandé :" Aimez vos ennemis ,bénissez ceux qui vous maudissent,faites du bien à ceux qui vous haissent, priez pour ceux qui vous font du tort et vous persécutent en sorte que vous soyez les fils de votre Père qui est dans les cieux .......etc....."

    Je ne vois pas les fils et descendances d’Abraham aujourdhui obéir et mettre en pratique ces préceptes qui garantissent l’ultime recommendation aux etres humains pour vivre parfaitement en paix : " Aime ton prochain comme toi meme "
    Quand à moi je suis et reste un disciple de cet homme Jésus ,trahi et abandonné à la crucifixion par son peuple terrestre !

  • Oui, Jérusalem tue les prophètes, Jérusalem n’est pas fidèle à son appel, la bible est pleine des plaintes et des menaces de Dieu, mais Dieu sans cesse rappelle son peuple et le fait renaître. C’est vrai, Israël n’a pas été fidèle, il n’a pas reconnu le temps où il a été visité. Pourtant, le destin de l’Eglise est intimement lié à celui d’Israël car les derniers temps, tout ce qui est lié à la parousie, au retour de Jésus dans la gloire est lié à l’illumination d’Israël.
    Dans sa montée à Jérusalem, prêt à mourir, Jésus dit, Mathieu 23, « 37Jérusalem ! Jérusalem ! toi qui assassines les prophètes et reçois à coup de pierre ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme l’oiseau rassemble ses petits sous ses ailes ! Mais vous n’avez pas voulu, … 39vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. »
    Jésus pleure sur Jérusalem : Luc 19 « 42 Si toi aussi tu avais su, en ce jour, comment trouver la paix… ! Mais hélas ! Cela a été caché à tes yeux ! 43Oui, pour toi des jours vont venir où tes ennemis établiront contre toi des ouvrages de siège ; ils t’encercleront et te serreront de toutes parts ; 44 ils t’écraseront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le temps où tu étais visité. » Luc 21-24 : « Ils tomberont au fil de l’épée, ils seront déportés dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations arrivent à leur terme. »
    C’est incroyable, extraordinaire car l’histoire nous décrivent ces prophéties et certains de nous ont vu une partie de ces tristes prophéties se réaliser sous leurs yeux. Jérusalem a été foulée par les nations, (Romains, Turcs, Arabes, ... le mandat anglais et en 1947. Et c’est un vote de la Société des Nations qui a permis la naissance de l’état d’Israël !? Puis la guerre des six jours. Ce sont des faits. Il ne reste plus que la suite "jusqu’à ce que vous disiez : béni soit celui qui vient au nom du Seigneur".
    Et si nous voulons faire sortir les juifs de l’Eglise, il faut en faire sortir en premier lieu Jésus, puis Marie, les apôtres, et tous les premiers chrétiens. Qui va-t-il rester dans cette Eglise ? Nous en aurons vidé toutes nos racines. Il faut donc faire très attention car dès qu’on touche aux juifs, on touche à l’Eglise. Saint Bernard arrêtant un pogrom à Mayence dit : " Marchez sur Sion, défendez le sépulcre de votre Christ, mais ne touchez pas aux fils d’Israël et ne leur parlez qu’avec bienveillance car ils sont la chair et les os du Messie, et si vous les molestez, vous risquez de blesser le Seigneur à la prunelle de l’œil." [...] Et pourquoi tourner votre zèle ou plutôt votre fureur contre les Juifs ? Ils sont les images vivantes de la Passion du Sauveur. Il n’est pas permis de les persécuter ni de les massacrer, ni même de les chasser ... ". Saint Bernard commente le cantique des cantiques et parle à mots couverts du mystère d’Israël : Les noces de l’Agneau, le banquet final ne pourra pas avoir lieu tant que Israël et l’Eglise ne seront pas réconciliés dans l’intimité du Bien-Aimé, tant qu’Israël n’aura pas découvert le Messie ...
    (merci à Soeur Laure et son enseignement sur le Shabbat)

  • Merci pour cet éditorial mais, une fois encore, pourquoi ne pas dire les choses plus clairement ? : c’est d’abord dans le Coran que
    se situent les racines de l’hostilité de l’Islam vis à vis des juifs. Quant aux juifs, quel étrange phénomène empêche leurs organismes
    représentatifs de nommer l’antisémitisme actuel ? Peur d’être comptés parmi les sympathisants de Marine le Pen ?
    Combien d’attentats à venir, comblen de victimes à compter avant de nommer les causes, combien d’égorgements, combien de redditions munichoises avant la guerre civile qui s’annonce ? Je crois que Camus
    disait que mal nommer les choses ajoutait au malheur du monde ? j’ajouterais que les nommer faussement est pire....
    Toutes les religions ne sont pas des religions de paix, sauf à reconstruire l’histoire....

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.