Une crèche qui provoque

par Gérard Leclerc

jeudi 25 décembre 2014

En ce jour de Noël, j’ai presque envie de dire merci aux libres penseurs qui se sont acharnés à chasser la crèche des édifices publics. En suscitant une belle polémique, ils ont attiré l’attention sur une réalité pas du tout anodine. Si elle avait été anodine, pourquoi tant d’agitation ? A priori, on ne voit pas très bien pourquoi dénoncer si violemment cette représentation naïve d’une naissance humaine. Quoi ! Marie, Joseph et l’enfant vous font peur, ainsi que ces bergers pacifiques avec leurs moutons, sans compter cet âne et ce bœuf inoffensifs ? N’est-ce pas la simple représentation populaire d’une scène familière, rendue encore plus familière quand s’y mêle la foule pittoresque des santons provençaux ? Oui mais, qu’on le veuille ou pas, il y a une sorte de surdétermination surnaturelle de ce tableau très humain.

Cette surdétermination est dans le récit évangélique : « Voici que la Vierge concevra et enfantera un fils auquel on donnera le nom d’Emmanuel, nom qui se traduit Dieu avec nous. » L’indication est de l’Évangile de saint Matthieu. On peut y joindre ce passage de saint Luc : « Aujourd’hui, dans la cité de David, un sauveur nous est né, qui est le Christ Seigneur. » Et il y a encore le chant des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. » Là est toute la question : la naïveté extrême de la crèche se rapporte au plus étonnant mystère. Celui de la relation du Ciel à la Terre, de Dieu à l’homme.

Et pour creuser un peu et révéler le sens de la crèche, c’est au dogme chrétien qu’il faut se référer. Et là, la lumière jaillit avec, nous dit le concile de Nicée, « le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles, Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père et par lui tout a été fait. » Et puis cette précision essentielle qui désigne le petit enfant enveloppé de langes : « Pour nous les hommes et pour notre Salut il descendit du Ciel. » Et voilà, là est l’inconcevable mystère, et sans doute le vrai scandale de la crèche. Le Fils unique est descendu du Ciel. Comment cela a-t-il été possible ? Le prologue de saint Jean nous dit tout : « Et le Verbe s’est fait chair. » Objet culturel la crèche ? Oui, mais un culturel qui illumine la terre.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 25 décembre 2014.

Messages

  • Des libres penseurs transformés en indicateurs de police : elle est belle notre laïcité républicaine que le monde nous envie !!!

    • Liberté pour les crèches et les crècheurs. La crèche pour tous, vite !

    • Les routes, nationales, départementales sont des lieux publics : mais qu’attend-t-on pour enlever tous ces calvaires, croix, crucifix le long de nos voies de circulation ???!!!!...Fantômes de 1793, ils rôdent, jamais assouvis...

    • Puisque la laïcité est une chose sérieuse dans ce pays et que il y a des lois et règlements à respecter pour rester dans les clous laïcs, il faut créer un corps de police spécialisé. Par exemple, les C.R.L., les compagnies républicaines de laïcité. Pour verbaliser les femmes en niquab, les kippas dans les lycées, les foulards à l’école, les croix sur les vêtements, les crèches dans les mairies, les commissariats etc...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.