École - Anne Coffinier

«  Un recul de la liberté  »

propos recueillis par Constantin de Vergennes

jeudi 15 octobre 2020

« C’est un recul non seulement de la liberté d’enseignement ou de la liberté religieuse, mais aussi et surtout de la liberté personnelle », dénonce Anne Coffinier.
© Philippe Lissac / Godong

Le gouvernement entend lutter contre le séparatisme en contrôlant davantage les écoles hors contrat et en interdisant l’école à la maison. Anne Coffinier est la présidente de l’association Créer son école, qui défend la liberté scolaire.

Parmi les moyens de lutter contre le «  séparatisme  » mis en avant par le gouvernement, l’interdiction de l’enseignement à domicile (sauf exceptions). Qu’en pensez-vous ?

Anne Coffinier : Le Président Macron a comparé la radicalité de ce choix avec les lois Jules Ferry de 1882 ! Tous les parents perdraient leurs droits à instruire eux-mêmes leurs enfants, sauf à ce que ces derniers soient handicapés. Si les parents sont par priorité les éducateurs de leurs enfants, cette mesure ne peut que choquer profondément. C’est un recul non seulement de la liberté d’enseignement ou de la liberté religieuse, mais aussi et surtout de la liberté personnelle.

[…]

Où l’État devrait-il agir ?

Sur l’école publique, dont la perméabilité à l’islamisation a été dénoncée clairement par les ouvrages des députés F. Pupponi, E. Diard, et de l’inspecteur général J. P. Obin. 97 % des musulmans y sont scolarisés, c’est donc là qu’il faut agir, d’autant que, comme l’indiquait Hugo Micheron, la quasi-totalité des djihadistes français en proviennent, hélas ! L’État doit aussi renforcer son contrôle des secteurs informels où se développent des écoles clandestines, comme les cours de langue ou les cours de soutien scolaire. Et pour finir, contrôler les écoles musulmanes sous contrat, qui relèvent de l’obédience de l’ex-UOIF donc des Frères musulmans. Plus largement, le colloque du 14 octobre que la Fondation Kairos pour l’innovation éducative organise à l’Institut de France, se donne justement pour but de répondre à cette question.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.