Élections législatives

UDMF : la communautarisation en marche

par Guillaume Bonnet

vendredi 10 juin 2022

S’il est une tradition apparemment acquise dans l’histoire politique française depuis la IVe République, c’est l’absence de candidatures ouvertement confessionnelles lors des grands scrutins nationaux. Certes, le Mouvement républicain populaire (MRP) qui fut au centre de l’échiquier après la Seconde Guerre mondiale était surnommé le « Mouvement des Révérends Pères » en raison de la présence massive de figures de la démocratie chrétienne dans ses rangs, mais la dimension religieuse n’était aucunement structurante.

Certes, on a vu aussi le Parti chrétien-démocrate émerger en mode mineur au cours des dernières années, sans qu’il parvienne à prendre son envol, et, ici encore, sans brandir la croix en étendard pour défendre ses positions. Soulignons enfin que ces deux exemples, l’un historique, l’autre contemporain, s’inscrivent dans un substrat identitaire, culturel et religieux multiséculaire.

Des dizaines de candidats

Or, à l’occasion des prochaines élections législatives, pas moins de 85 candidats sont investis par l’Union des démocrates musulmans de France avec un mot d’ordre : « Votez pour vos libertés ! » Rien à voir avec les candidatures insolites et les partis baroques qui profitent habituellement des consultations pour se donner de la visibilité comme, cette année, le « Mouvement Anti-Radar », « Néant Total » ou encore le « Mouvement Antithéiste et Libertin », identifiés par Marianne (28/05) dans un savoureux inventaire à la Prévert. Même le Parti animaliste et ses inquiétantes tentations spécistes semblent bien anodins comparé à l’UDMF, qui « est régulièrement pointée du doigt comme étant une émanation de la confrérie des Frères musulmans, mouvement islamiste par ailleurs interdit dans nombre de pays musulmans comme l’Égypte et la Syrie », rappelle Valeurs Actuelles (11/05).

Sur les affiches du mouvement, composées selon une esthétique inspirée de la campagne de Barack Obama de 2008, on peut observer une femme superbe, maquillée, regardant au loin… et voilée. La rhétorique est toujours la même : au nom d’un combat supposé vertueux – lutte contre la xénophobie, le racisme et les discriminations, dénonciation de « l’islamo-diversion », promotion de la liberté de conscience… – c’est bel et bien la menace communautariste qui s’avance masquée, avec pour adversaire prioritaire, la « gauche saucisson-pinard », cible n°1 des argumentaires du mouvement.

Retrouvez l’intégralité de la revue de presse dans le magazine.

Messages

  • L’héritier lointain du Mouvement Républicain Populaire est le Mouvement Démocrate (MoDem) qui a succédé au Centre Démocrate , puis au Centre des Démocrates Sociaux de Jean Lecanuet. L’héritage est lointain, mais des membres du MoDem se réclament toujours de l’humanisme chrétien : François Bayrou, Jean-Louis Bourlanges,Jean-Noel Barrot...

  • Article intéressant à lire sans a priori où la politique occupe majoritairement la place sur d’autres considérations. Sans entrer dans les détails, il pourrait être opportun de s’arrêter au § 4 : "...au nom d’un combat supposé vertueux... c’est bien la menace communautariste qui s’avance masquée..." ; en complément on peut lire dans certains journaux à propos de cette affiche des propos tels que : "c’est la réserve, la pudeur, le respect de soi et des autres..." etc...

    Serait-il superflu, ou inutile, ou faux d’avancer qu’une telle affiche, face à ce qu’on lit tous les jours, face à ce qu’on voit sur les écrans télé à n’importe quelle heure dans des séries, des films, voire même des publicités, autrement dit des images pour le moins insupportables à force d’audace et de pornographie, qu’une telle affiche soit exploitée à des fins politiques, religieuses et/ou sociétales ?

    Serait-il exagéré de supposer que les extrêmes forgent et/ou attirent d’autres extrêmes ? Et que la notion de liberté prend parfois prétexte à couvrir des aspect peu reluisants dans le monde et que les responsabilités sur le sujet sont largement partagées ? La question reste posée...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.