Teilhard : « L’Esprit-matière » au théâtre de Nesle

par Pierre François

vendredi 24 mars 2017

Lire Teilhard de Chardin est un exercice aussi jouissif – à cause de la beauté de la langue – que périlleux – du fait de la complexité de sa pensée. L’Esprit-matière réconcilie ces deux dimensions en les humanisant.

La pièce L’Esprit-matière est d’André Daleux et de Jean Quercy. Ils se sont mis à deux pour mettre au point un texte qui parle de Teilhard de Chardin en étant théâtral. Un vrai défi, quand on mesure combien, à la seule lecture, l’entrelacs de la poésie et de la philosophie chez cet auteur crée une langue et des raisonnements complexes.

La chance réside dans le fait que les deux avaient conscience de la difficulté. André Daleux, spécialiste de Theilhard de Chardin, avait fait une ébauche exposant les idées de ce jésuite lorsqu’il vit la pièce que Jean Quercy avait écrite sur Germaine Tillion. Il demande alors à ce dernier, qui avait déjà adapté la vie ou la pensée d’autres personnes à la scène, de reprendre ses notes et d’en faire une pièce vivante.

En faisant connaissance avec la façon dont Teilhard considère que la matière est le support nécessaire (mais non la cause ni l’explication) de la spiritualité, Jean Quercy y trouve un cousinage intellectuel avec la conception de la nature selon les Indiens, qu’il connaît. C’est à partir de là qu’il va nouer le dialogue entre un scientifique qui voit la mort commencer à habiter son corps et une femme médecin qui va l’initier à la pensée de Teilhard.

Restait un écueil : ne pas tomber dans le spectacle-conférence. Certes, Jean Quercy connaît bien les artifices de mise en scène ou de dialogue qui permettent de faire naître l’émotion, le rire, le suspense, mais deux précautions valaient mieux qu’une. Une fois son texte terminé, il a été donné devant un public restreint pour voir comment il passait la rampe. Après chaque représentation venaient les modifications pour le rendre plus fluide, plus intelligible, plus vivant, plus drôle… Quand il a été prêt est venu le moment des représentations devant le public le plus large possible, car cette pièce ne s’adresse pas qu’aux croyants. Elle se joue désormais au Théâtre de Nesle. Et l’extrait qui est publié sur Internet* est prometteur, ce qui est rare tant la vidéo rend en général peu compte de l’ambiance d’un spectacle.

* https://www.youtube.com/watch?v=fBM6p7Eb95I

L’Esprit-matière, d’André Daleux et Jean Quercy. Avec Brigitte Damiens, Eric Auvray. Carlos Bernardo Carneiro (musique). Mise en scène : Jean Quercy. Tous les mardis (19h) ainsi que les samedis 1er, 22 et 29 avril (15h) jusqu’au 29 avril au Théâtre de Nesle, 8, rue de Nesle, 75006 Paris, tél. 01.49.26.09.95, 01.46.34.61.04, www.theatre-averse.org

http://www.teilhard.fr

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication