Les «  Exercices spirituels  » de saint Ignace

« Structurer sa vie spirituelle »

propos recueillis par Émilie Pourbaix

mercredi 10 novembre 2021

Statue de saint Ignace dans l’église parisienne du même nom.
© Fred de Noyelle – Godong

Saint Ignace est le père des Exercices spirituels, fondement de la spiritualité jésuite. Ils sont au cœur de retraites fondatrices pour ceux qui les suivent. Explications de l’abbé Gérald de Servigny, qui les prêche régulièrement.

Comment se déroule une retraite fondée sur les Exercices spirituels de saint Ignace ?

Abbé Gérald de Servigny : C’est d’abord une retraite d’approfondissement spirituel, fondée sur le texte des Exercices spirituels, écrit par Ignace, dont le but premier est la sanctification. L’intégralité des Exercices dure trente jours. Mais Ignace a prévu de pouvoir les diviser en retraites courtes de quatre ou cinq jours… Ils sont organisés en quatre grandes parties. La première évoque les grandes questions métaphysiques : d’où je viens, qui je suis, où je vais. C’est une approche assez morale et philosophique. Les trois autres sont conçues pour se mettre à la suite du Christ, à travers les mystères joyeux, douloureux et glorieux.

Certains font également les Exercices en vue d’un discernement. En effet, il y a des moments où saint Ignace nous fait réfléchir sur les moyens concrets à prendre pour avancer à la suite du Christ, notamment pour ceux qui se posent la question de la vocation.

Sur la forme, c’est une méthode de méditation, fondée notamment sur la contemplation des scènes de l’Évangile, en s’invitant dans la scène et en se demandant : comment je la vois ? Comment cela me parle-t-il ? Chaque journée s’organise autour de quatre ou cinq instructions – d’environ trois quarts d’heure chacune – suivies d’un temps de méditation, avec la messe, les complies…

Les Exercices sont-ils accessibles à tous ?

À tout le monde, à partir de 17 ans. Il suffit d’être généreux, disponible et courageux ! C’est le Père Vallet, jésuite, fondateur des Coopérateurs paroissiaux du Christ Roi (CPCR), qui a eu l’idée, dans les années 1920, de les prêcher au plus grand nombre. Dans nos retraites, nous accueillons surtout des jeunes.

Je pense qu’ils cherchent une structuration de la vie spirituelle qu’ils ne reçoivent pas ailleurs, pour la charpenter, en approfondissant la vie d’oraison, et en revoyant les bases de la catéchèse.

En effet, les Exercices sont aussi l’occasion de revoir les fondamentaux de l’enseignement de l’Église. Ils sont très formateurs pour la vie spirituelle et font découvrir la dimension du combat dans la vie chrétienne : cette lutte contre soi-même, contre le monde, contre le démon, pour se défaire du mal, et fortifier le désir de suivre le Christ. Ils nous aident à prendre au sérieux le salut : c’est notre vocation d’accueillir et de témoigner de cette grâce du salut que le Christ nous apporte.

Tout le monde devrait faire les Exercices  ! C’est tellement difficile de vivre sa vie chrétienne dans ce monde agressif…

Retrouvez l’intégralité de l’article et de notre Grand Angle dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.