France

Souveraineté(s)

par Guillaume Bonnet

vendredi 22 janvier 2021

L’immeuble Sanofio à Massy.
© Lionel Allorge / CC by-sa

Souveraineté, dette publique : l’actualité vue à travers les grands médias nationaux.

Alors que ses deux vaccins contre le Covid-19 ne pourraient être distribués au plus tôt qu’au quatrième trimestre de 2021, l’entreprise française Sanofi a fait savoir ce 18 janvier son intention de supprimer entre 300 et 600 postes en recherche et développement. S’il ne s’agit pas, a priori, de postes affectés à la recherche vaccinale, cette information pose question à l’heure où la dépendance de la France aux technologies étrangères saute cruellement aux yeux. Il suffit d’un engorgement sur une ligne de production de Pfizer, comme cela a été annoncé le 15 janvier, pour que toute la campagne de vaccination hexagonale soit remise en cause, même si – assure-t-on – le retard occasionné devrait être limité à une seule semaine. Face à ce constat, le rétablissement de la souveraineté économique et technologique du pays semble s’imposer comme une priorité pour beaucoup, venus des horizons les plus divers. «  On s’est placés dans une situation de dépendance, de dépendance à une firme, et à une firme américaine. L’Europe et la France ne figurent pas dans leurs priorités, et il n’y a pas à s’en étonner. Nos dirigeants politiques vont encore pleurnicher, les hypocrites. Alors que c’est de leur faute. C’est de leur faute si nous avons perdu notre souveraineté sanitaire. C’est de leur faute si nous n’avons pas de vaccin  » s’insurge ainsi François Ruffin, député LFI, interviewé dans Libération (17/01). Sans sombrer dans le «  French bashing  », il faut reconnaître que la comparaison avec l’étranger a de quoi inviter à une sérieuse remise en cause, comme le souligne le philosophe Jean-Loup Bonnamy dans les colonnes du Figaro (14/01) : «  La France est le seul pays du Conseil de sécurité de l’ONU à ne pas encore avoir développé son propre vaccin contre le Covid-19. États-Unis, Royaume-Uni, Chine, Russie ont leur propre vaccin. Dans cette liste ne figure aucun pays de l’UE (…). La France se voit donc condamnée à vacciner sa propre population avec des vaccins étrangers. Un comble au pays de Pasteur ! » Et de présenter les causes de ce qui ressemble bien à un désastre : la fuite des cerveaux, la dégradation continue du niveau de l’enseignement, la bureaucratie et l’inflation réglementaire, la faible rémunération des scientifiques, la désindustrialisation et la financiarisation du capitalisme, la mauvaise articulation entre le secteur public et le secteur privé, un système de subvention inefficace. À la question de la souveraineté technologique et sanitaire, l’annonce de la possibilité d’un rachat de Carrefour par le groupe canadien Couche-Tard ajoute celle de la souveraineté alimentaire.

Retrouvez l’intégralité de la revue de presse dans le magazine.

Messages

  • Nos dirigeants suivent les directives des lobbyings mortifères ( avortements, LGBT,etc) et ne suivent plus les chercheurs visant à assurer la vie ( Jérôme LEJEUNE, recherche médicale, etc) Si l’ardent donné au Planning Familial était dirigé vers la recherche médicale on n’en serait pas là.
    J’en profite pour vous dire que si nos dirigeants continuent dans leur direction, l’abstention ne fera que croitre aux élections car les sujets débattus aux assemblés ne correspondent pas aux besoins de la population, loin de là, d’où le dégout grandissant de la gent politique. Que nos dirigeants se réveillent avant une nouvelle révolution qu’ils auront provoqué.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.