Redonner vie à une chapelle du VIe siècle

par Robert Mestelan

mardi 11 juin 2019

Non, en France tout n’est pas foutu. L’église Saint-Hilaire de Beaumes-de-Venise en Provence, qui renaît de ses cendres grâce à une poignée de gens debout, en est le plus bel exemple. Rayée des cartes, ensevelie sous les ronces, cette authentique église paléochrétienne, pur joyau roman du VIe siècle était condamnée à disparaître, lorsque son propriétaire en fit donation au diocèse d’Avignon.

Avec détermination, le colonel Robert Mestelan (cr) aidé de son épouse Claudia, a donc mis sur pied l’association Sauvegarde de la chapelle Saint-Hilaire pour la mettre hors d’eau. Cette association compte aujourd’hui 840 membres qui viennent de toute la France, d’Europe et même, du monde entier. Certes, les difficultés n’ont pas manqué, mais au bout de huit ans d’efforts opiniâtres, abside et transept sont rebâtis et une solide équipe de bénévoles, placés sous la direction de Cyrille Berard, compagnon chevronné du tour de France, vient de terminer sur la nef une audacieuse voûte en pierre. Le clocher mur n’attend plus que la cloche que l’association est allé chercher à Przemysl dans la fonderie royale Feldczinski qui sonnera pour la première fois le mardi 16 juillet en présence de Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon en la fête de Notre Dame du Mont Carmel.

L’apport financier (500000€) a été assuré par des mécènes associatifs (Crédit Agricole, Sauvegarde de l’Art Français, Ciments Lafarge, VMF et VMF section Vaucluse, Association Caridad, MG Imprimerie et plus de 900 donateurs privés, catholiques fervents ou simples amoureux du patrimoine et de l’art roman. Tous étaient bien conscients que ce trésor mémorial était bien trop beau pour le voir disparaître à tout jamais.

En ce début du XXIe siècle bien agité, où les églises catholiques font trop souvent l’objet d’actes malveillants, d’incendies ou d’abandons, la renaissance de l’église Saint-Hilaire prend une valeur d’exemple. Avec éclat, elle illustre le bon travail que des hommes et des femmes de bonne volonté peuvent faire lorsqu’ils sont soudés par un idéal commun et la foi en Dieu.

« Agir c’est aimer », maître mot de l’association Sauvegarde, a permis de surmonter les difficultés et les épreuves en réalisant un vrai travail de romain. Brillant comme une étoile au plus profond de la nuit, cette exemplaire reconstruction montre la force irrépressible de l’amour : elle triomphe naturellement de toutes les haines.

Les bénévoles y ont travaillé sans compter leur fatigue et les bienfaiteurs, par leur générosité, ont permis d’assurer les dépenses. Le résultat de tout ce courage d’équipe mérite d’être salué … et visité.

Soutenez les derniers mois de travaux de cette belle réalisation en envoyant vos dons à « Sauvegarde de la chapelle Saint-Hilaire, 64 rue de la Frâche, 84740 Velleron. Reçu fiscal. recsthilaire@gmail.com

— 

Robert Mestelan est vice-président de l’association « Sauvegarde de la chapelle Saint-Hilaire »

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.