Réclamation postale

lundi 25 mai 2009

G.A.F.
La Poste
13, rue d’Anjou
75008 PARIS

Le 23 mai 2009

A l’attention du responsable du bureau de poste : RECLAMATIONS

Madame, Monsieur,

J’habite xxxxxxxxxxxxx, dans le ressort de votre bureau.
Je me suis abonné au journal France Catholique début mars 2009. Malgré mes réclamations répétées, tant auprès du routeur (établi à Langres) de ce journal que de son éditeur (établi au Plessis-Robinson), malgré le renvoi des numéros manquants (sous film plastique) par l’un et par l’autre, je n’en ai reçu aucun numéro.

Sauf un. Celui qui m’a été envoyé sous enveloppe neutre.

Pouvez-vous m’expliquer pourquoi aucun des numéros envoyés sous film plastique n’est arrivé à bon port, quand le seul numéro envoyé sous enveloppe neutre l’a été ?

Par ailleurs, pouvez-vous m’expliquer pourquoi, alors que nous recevons 4 à 5 lettres par jour, nous ne recevons jamais aucun pli le samedi ?

Comptant sur vos explications, mais surtout sur votre action pour redresser la situation, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées.

G.A.F.

Messages

  • Des vicissitudes d’une abonnée à France Catholique.

    Ne recevant plus mon hebdomadaire depuis janvier 2009, j’obtiens confirmation auprès du service abonnement de France Catholique que mon réabonnement du début de l’année 2009 a bien été pris en compte et France Catholique - confirmation du distributeur - et le bureau de FC chargé des abonnements m’envoie quelques numéros manquants (je lui demande de ne pas m’envoyer tous les numéros manquants pour ne pas occasionner à mon journal préféré des frais supplémentaires qu’il n’a pas à supporter, lui disant qu’en attendant la régularisation de cette affaire, je me contenterais de lire le site www.france-catholique.fr de l’hebdomadaire).

    J’adresse un courrier au receveur du bureau de poste de mon quartier début juin 2009 et je le remets de la main à la main à un préposé au guichet qui me confirme que je n’ai pas besoin de mettre un timbre et de poster l’envoi.

    À la fin mi-septembre 2009, n’ayant toujours mon hebdomadaire je me renseigne au bureau de poste pré-cité. Un receveur me dit que ce n’est pas son bureau (poste de quartier) qui gère ce genre de réclamation mais la poste centrale et que je peux toujours appeler à un numéro national des réclamations. Je m’étonne que l’entreprise ne m’ait pas informée de la suite donnée à mon courrier, comme il est d’usage, ne serait que pour me dire : « c’est pas moi, c’est l’autre qui gère ! , et que ce n’est pas parce que je reçois du courrier que j’ai le téléphone !

    Et oh joie ! Je découvre ce jour vendredi 2 octobre mon premier numéro France Catholique de l’année. En espérant qu’il ne sera pas le dernier !

    Que faut-il penser de tout cela ? Efficacité de la première réclamation ? Reprise de l’enquête à l’issue de la deuxième demande à la poste (demande pourtant informelle !), changement d’équipe dans le centre de tri, remise à jour des listes du distributeur...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.