« Qui est musulman ? »

Éditorial de Marc Fromager

mercredi 12 octobre 2016

Chers amis,

« Les Iraniens ne sont pas des musulmans », a fustigé le grand mufti d’Arabie Saoudite quelques jours avant le début du hajj, le pèlerinage annuel à La Mecque, le mois dernier. Il faut dire que, de son côté, le président iranien avait invité « le monde islamique à punir le gouvernement saoudien », tout en quali­fiant la famille royale saoudienne de « maudite et maléfique »

https://www.aed-france.org/edito-de-marc-fromager-musulman/

Messages

  • Je crois que les Français à qui l’on demande qui est musulman, répondraient d’abord : celui qui prie Allah 5 fois par jour, qui mange hallal et ne boit pas de vin, qui croit que l’homme est supérieur à la femme, qui fait le ramadan. Dans ce cas tous les pays du Moyen Orient et de l’Asie, de l’Afrique qui se déclarent, musulmans le sont vraiment. Mais si l’on ajoute qu’il faut obéir au coran sous peine de prison, que le mécréant est impur, cela pose problème et si pour finir on affirme que la oumma est la meilleure des communautés(3,110) ceci est ne menace pour ceux qui n’en font pas partie.

    • Cet éditorial récent et fort intéressant de Marc Fromager renvoie dos à dos des musulmans de différentes tendances et reflète les divisions séculaires existantes. On peut ajouter sans offenser quiconque que ces divisions sont encouragées et utilisées par ceux dont la devise : "Diviser pour régner" est largement entretenue pour venir à bout d’intérêts, non pas religieux, mais politiques, financiers et de toute-puissance dans des régions riches en pétrole, gaz, uranium, cuivre etc... Les gazéoducs buts et cibles se trouvent en toile de fond comme voies d’acheminement des richesses pétrolières vers l’Occident. Alors que le tout électrique, électronique et solaire devient de plus en plus présent dans la vie quotidienne des pays occidentaux. Il semblerait que d’ici l’an 2030... Mais n’anticipons rien, cela finira de toutes façons par arriver. Mais alors et entretemps pourquoi tant de massacres et de tueries appelés "guerres", "guerres civiles", déplacements de populations etc...Ecouter plutôt les géopoliticiens, enfin, ceux d’entre eux qui arrivent, chapeau ! à sauvegarder leur entière indépendance.

      C’est la conclusion de l’éditorial qui est plus qu’intéressante, et comment ne pas réprimer un éclat de rire en lisant : "Mais à la fin, si ni les Iraniens, ni les Saoudiens, ni les wahhabites ne sont musulmans, de qui parlons-nous ?" !!! Comment oser avouer qu’instinctivement la réponse, dans le for intérieur, a été un cri : "Le pape François !". En souvenir de tout ce qui a été divulgué, dit, redit, tourné en boucle dans les media à propos de la "violence catholique" et autres...

      Toutefois, s’il est plus facile d’en parler ce soir c’est au vu de ce qui est en train de se passer pour, on l’espère, y voir plus clair dans cet enchevêtrement-choc de vues entre Kerry/les Saoud et Lavroc/l’Iran, à l’Hôtel "chic" de la ville de Lauzanne : le Beau Virage.

      PS.
      Excuser svp faute de frappe et lire : Beau Rivage...

  • Cet article illustre éloquemment le propos d’Adrien Candiard (Comprendre l’islam ou plutôt pour on n’y comprend rien) :il est bien impossible de définir une essence de l’islam ( le "véritable islam", si vous préférez...), tant est grande sa diversité culturelle et aussi théologique...

    Selon A. Candiard les points d’accord entre musulmans tiennent à :

    - croire qu’il y a un seul Dieu ;
    - que Mahomet est son prophète ;
    - que le Coran incréé exprime la volonté de Dieu ;
    - qu’un jugement nous attend au dernier jour.

    Mais quant à l’interprétation du Coran...

    En particulier, il n’y a guère d’accord entre musulmans sur le concept de guerre sainte et sur les rapports entre la violence et une religion qui ne parvient à tenir ensemble l’ "oumma" que par le carcan de prescriptions objectives...et en faisant d’’abord violence à la liberté de conscience de ses fidèles.

    On souhaite donc bon courage à ceux qui veulent promouvoir un "islam de France"...

    A mon humble avis, il vaudrait mieux s’en tenir à promouvoir la citoyenneté des musulmans de France, car c’est peut-être le meilleur moyen d’aider ces derniers à sortir des labyrinthes de leur religion...

    Après tout, cela a aussi fait le plus grand bien aux catholiques de ce pays que de s’acclimater à la citoyenneté et à la république et de s’affranchir d’une carapace cléricale n’ayant qu’un rapport distant avec la personne du Christ...Le pape François aurait pu dire que le "véritable catholicisme" était loin d’être celui que professaient bon nombre de catholiques français à la grande époque de l’Action française...

    L’appropriation subjective du politique par les musulmans dans le cadre de citoyenneté les aidera peut-être à l’appropriation subjective de leur religion qui puisse en faire la "religion de libres sujets"... (Pierre Manent, La raisons des nations, p. 76)...

  • J’aurais dû préciser que mon précédent message @ le 16 octobre à 14h34 était pour répondre au message @ Ph. Pouzoulet le 15 octobre à 19h43 où on lit ceci : ""Après tout, cela a aussi fait le plus grand bien aux catholiques de ce pays que de s’acclimater à la citoyenneté et à la république et de s’affranchir d’une carapace cléricale n’ayant qu’un rapport distant avec la personne du Christ...""

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.