Prière. Ce qui dépend de nous

par le Père Max Huot de Longchamp

vendredi 26 février 2021

«  Nous ne savons pas prier comme il faut  », affirme saint Paul (Rm 8, 26).

L’oraison «  n’est pas un bien de la nature  », affirme François Bourgoing (1585-1662) dans Direction pour l’oraison, «  mais un don de la grâce ; ce n’est pas un ouvrage de l’homme, mais un don de Dieu même ; ce n’est pas une invention de l’esprit humain, mais une infusion du Saint Esprit. D’où vient que nous ne devons pas penser pouvoir l’acquérir à force de bras, c’est-à-dire par l’étude et par l’élévation de notre entendement et par les efforts de notre volonté, ni aussi par l’industrie humaine et par un art composé.  »

Accueillir et non produire

Vouloir «  fabriquer  » la prière serait la confondre avec la concentration mentale. Sainte Thérèse d’Avila nous dirait que la prière consiste «  non pas à beaucoup penser, mais à beaucoup aimer  ». Il s’agit d’accueillir quelqu’un, non pas de produire quelque chose. Habituellement, Dieu rend cela facile dans les débuts…

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.