Présidentielle : des terroristes voulaient entrer en campagne

par Denis Lensel

mercredi 19 avril 2017

Arrêtés par la police à Marseille ce mardi matin, deux terroristes affiliés à l’Etat Islamique avaient prévu une action violente contre « un candidat » aux élections présidentielles, a annoncé ce soir le Procureur de Paris. Dans une vidéo découverte à leur domicile, on voit une Une du journal Le Monde portant la photo de François Fillon avec une arme et quelques munitions. Mention y est faite à la loi du Talion avec des images de la Syrie. Les enquêteurs ont également saisi un explosif puissant, le TATP, souvent utilisé par les terroristes islamistes opérant en France, un pistolet-mitrailleur avec deux chargeurs et des armes de poing. L’entourage de François Fillon a confirmé avoir été prévenu de « risques avérés » la semaine dernière. Vendredi soir, le meeting du candidat de la Droite et du Centre a donné lieu à un dispositif de sécurité exceptionnel, mettant en œuvre des unités d’intervention spécialisées de policiers du RAID.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé que des opérations de déminage étaient en cours. Les deux terroristes arrêtés, tous deux fichés « S » depuis 2016, s’étaient connus lors d’une détention commune dans une prison de Lille. L’un des deux s’était converti à l’islam en 2007 à Nice au contact de Tchétchènes.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication