Pilonnage contre l’Église

par Gérard Leclerc

lundi 5 novembre 2012

Ce n’est pas vraiment une surprise. Après l’engagement vigoureux de l’Église catholique contre le mariage homosexuel, qui s’est encore renforcé à l’Assemblée de l’épiscopat à Lourdes, il fallait s’attendre à des répliques acharnées, destinées à décrédibiliser l’institution et son message. Les méthodes varient : tel quotidien ouvre le procès de cette institution qui exclut moralement les homosexuels, à partir d’une enquête unilatérale, qui se garde bien de dire un seul mot sur l’accueil dont certains d’entre eux sont explicitement l’objet, même de la part des évêques. Rien, par exemple, sur l’initiative prise par le cardinal Barbarin à la suite d’une manifestation homosexuelle à Fourvière. Rien, évidemment, sur le témoignage très argumenté d’un Philippe Ariño(1), pourtant très averti des réalités de la communauté gay et de ses difficultés. Il est vrai que son dernier livre est un pavé dans la mare, qui contredit tout le discours ambiant sur la normalité de la communauté homosexuelle.

Le député socialiste de Paris Jean-Marie Le Guen s’est lancé dans une attaque en règle contre une Église catholique qui refuse toute évolution sociale dans le domaine des mœurs, en évoquant rien moins que le fondamentalisme. Il est vrai qu’il reconnaît le droit à l’expression publique des forces spirituelles, ce qui est pour le moins élémentaire. Mais la disqualification pour ringardise pose de sérieux problèmes si on veut poser les bases d’un véritable débat.

Plus fondamentalement, le pilonnage se poursuit avec une tentative de démolition de l’autorité ecclésiale, notamment sur le mode d’une déconstruction de la papauté. Le site Rue 89 explique simplement que «  L’Église est à l’agonie  », en s’appuyant sur l’ouvrage d’Olivier Bobineau intitulé L’Empire des papes. Une sociologie du pouvoir catholique. Se dessine ainsi un essai de systématisation d’une polémique qui regroupe tous les arguments en cours. Sous l’habillage scientifique, la thèse est transparente. L’Église catholique serait condamnée si elle ne se fondait pas dans le multiculturalisme contemporain, en abdiquant toute prétention à la normativité. Ce n’est rien de moins que le déni de toute la richesse de la tradition chrétienne qui est asséné, avec la perspective de la faillite assurée d’une institution qui s’enfoncerait dans un non-sens mortel. 

— -

Sur le site de la Conférence des évêques

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/dossiers/le-mariage-pour-tous-/le-mariage-pour-tous-.html

A Radio Vatican :

L’Eglise de France parle haut et fort

http://fr.radiovaticana.va/articolo.asp?c=636052

— -

Témoignage chrétien : Mariage gay : les évêques vent debout

http://www.temoignagechretien.fr/ARTICLES/Religion-France/Mariage-gay -les-eveques-vent-debout/Default-39-4220.xhtml

Impossible d’annuler le mariage gay (Christine Boutin)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/05/97001-20121105FILWWW00390-impossible-d-annuler-le-mariage-gay-boutin.php

— -

BFMTV : Le Grand Orient condamne les propos de l’Eglise

http://www.bfmtv.com/societe/mariage-homo-grand-orient-condamne-propos-leglise-375020.html

BFMTV : Mariage homo : Le Guen dénonce le "retour en arrière choquant" de l’Eglise

http://www.bfmtv.com/politique/mariage-homo-guen-denonce-retour-arriere-choquant-leglise-374220.html

Rue 89 : Mariage pour tous : « L’Eglise est à l’agonie »

http://www.rue89.com/rue69/2012/11/04/mariage-pour-tous-leglise-est-lagonie-236763

Mariage homosexuel : le PS répond à l’Eglise catholique

http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20121104.OBS7979/mariage-homosexuel-le-ps-repond-a-l-eglise-catholique.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinlocal

Blog "Digne de foi" sur le site du Monde : http://religion.blog.lemonde.fr/2012/11/03/mariage-pour-tous-a-lourdes-mgr-vingt-trois-denonce-une-supercherie-et-les-lobbies/


AFP - Le maire communiste de Villejuif (Val-de-Marne) a célébré samedi matin le premier "mariage" gay en Ile-de-France en procédant à l’union "symbolique" et "militante" de deux hommes pacsés depuis dix ans, a constaté un journaliste de l’AFP.

http://www.france24.com/fr/20120211-maire-villejuif-celebre-symboliquement-premiere-union-homosexuelle-ile-france-mariage-gay

— -

France-Info

http://www.franceinfo.fr/societe/dossier-du-jour/mariage-homo-l-expertise-des-pedopsychiatres-789335-2012-11-05

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/le-zoom-du-matin/mariage-et-adoption-pour-les-couples-homosexuels-la-famille-est-elle-en-pleine-79220

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/le-dessin-du-jour/notre-dame-des-landes-et-le-mariage-homosexuel-l-actualite-vue-par-chaunu-792239-20

Messages

  • Excellente communication, comme toujours ou presque. Cependant, je relève une faute de français assez courante chez les journalistes. Vers la fin de l’article, "rien moins... " est employé au lieu de : "rien de moins... " qui conviendrait. Les deux expressions ont en effet un sens diamétralement opposé. C’est du déni de la richesse de la tradition chrétienne qu’il s’agit. Rien de moins que cela ! Si vous dites : "rien moins", vous signifiez qu’il s’agit de tout autre chose !

    Avec fermeté et modestie

  • Le débat gagnerait à être plus serein.
    Ce qui est de plus en plus remarquable, me semble-t-il, c’est le peu de capacité de nos contemporains à s’assumer en tant qu’adultes.
    Les athées (ou autres...) veulent vivre à leur façon... très bien !
    Mais il leur faut EN PLUS la bénédiction de l’Eglise ! Cela n’est-il pas étonnant ?
    Je suis catholique et m’assume comme tel.
    Pourquoi les athées ne parviennent-ils pas à assumer leur choix ?
    Pourquoi faut-il que la bénédiction du Saint Père les suive partout ? Sinon, l’encouragement des lois ?
    N’est-ce pas étrange ?
    Comment peuvent-il appeler cela "être libre" ? La société est-elle désormais condamnée à demeurer en enfance ? A demander des autorisations et des bénédictions pour tout ? "Papa, maman, puis-je faire cela ?"
    D’où vient cette régression ?
    Pourquoi cette régression ?
    Intéressante question, ne trouvez-vous pas ?

  • Pourquoi s’attaque-t-on uniquement à l’Eglise catholique, étant donné que Juifs, Musulmans et Protestants sont tous d’accord pour s’opposer à cette mascarade ?

  • Pilonnage peut être mais reflexion aussi.
    On peut discuter des motivations des non croyant comme des religieux a s’emparer d’une question de droit civil.
    je n’entends nul part que les modifications du mariage civil n’a aucun lien avec le mariage religieux ! je me souvient pourtant m’entre marier distinctement à la Mairie ET à l’Eglise.

    Je comprends que l’ Eglise catholique ne souhaite pas modifier la structure du mariage catholique et ses arguments sont audibles.
    pour ce qui est du mariage civil je pense qu’elle s’attire des inamitiés du fait qu’elle n’est pas dans son domaine de compétance ( le Droit Français).

    • Niocinfo, le droit civil concerne la vie de la société dans son ensemble, les chrétiens n’en sont pas exemptés. De plus, ils se préoccupent aussi du bien public, c’est-à-dire qu’ils ont une vision qui dépasse le communautarisme.

      L’institution du mariage (dont entre parenthèses les homosexuels ne sont pas exclus, simplement cela ne les intéresse pas) consiste a créer un cadre stable pour la filiation. Et comme la filiation demande un homme et une femme, le mariage concerne un homme et une femme. Le code civil leur crée certaines obligations, il ne les oblige ni à s’aimer ni à ne pas être homosexuels. Accessoirement, l’institution mariage sert aussi à canaliser la sexualité et à créer une solidarité de base (les époux ont des devoirs d’assistance l’un envers l’autre même s’ils ne procréent pas). Remarquons que cette institution a déjà subi pas mal d’avanies : banalisation de l’adultère et des divorces, droits quasi égaux pour les concubins et pacsés.

      Ici, il ne s’agit plus d’une nouvelle modification, mais de donner le nom de mariage à quelque chose qui n’est plus le mariage et basé sur le sentiment amoureux. Et qui aura pour corollaire de priver des enfants de leurs racines, d’affaiblir encore les familles, pourtant indispensables à la stabilité de la société.

      Remarquons aussi que la filiation est quelque chose de stable et de défini. Ce n’est pas le cas du sentiment amoureux. (Je ne parle pas ici de l’amour qui est un engagement dépassant le sentiment.) Si tout est basé sur la sentimentalité, alors vous pouvez vous marier avec vos père, mère et grand-mère, votre instit’ de maternelle, une quinzaine de vos copains et copines de classe, et en divorcer tout aussi facilement. Une douzaine de personnes peuvent se disputer un enfant au prétexte qu’ils l’aiment. Et le reste à l’avenant.

      C’est pour éviter cela que nous nous battons.

  • Mais il n’y a pas d’autres cibles disponibles !

    La religion juive condamne l’homosexualité avec une grande netteté. Mais si on tape sur les Juifs, on est coupable d’antisémitisme, et on mérite donc les pires châtiments. Ou bien on est d’accord, et c’est de l’homophobie, ou bien on est un nostalgique de la Shoah. Donc, ne parlons pas de la position du CRIF.

    L’Islam réprouve l’homosexualité. Même réaction bien-pensante : critiquer cette position relève de l’islamophobie primaire. L’approuver est signe d’homophobie. Et puis il y a la question de la polygamie...

    Il ne reste donc que la réprobation de l’Église Catholique envers le "mariage gay" qu’on puisse attaquer vigoureusement (et parfois mensongèrement).

    Allez-y, c’est "politiquement correct" ! !

    Pierre

  • L’ Eglise a Raison, voyons a peine quelque temps en arrière, on a créer

    le pacs, bien reçus par tout le monde. Maintenant on veut le mariage, on désire que les hommes mettent au monde des bébés...donc de ce sens là
    il y a bien un dépassement, sur les conventions passées.

    L’ Eglise dans son immense Sagesse, pense aussi, que d’autres dérapages, de grâves conséquences se produirons.
    Elle a raison.

    Ceux qui sont, pour la supression des papas et mamans, je pense qu’ils doivent en avoir eu chaqu’un, papa et maman. Ils ont eu un immense bonheur.
    Pense t-ils aux millions d’enfants qui n’en ont pas eu. Votre serviteur par égoisme, est dans ce cas, a 70 ans passé j’ai encore eu, un probléme pour le renouvellement de la carte d’itentité. Arrangé quand méme, parce que une lois a dis,aux préfectures de accorder la CI a ceux qui l’on eu avant.
    Oui, l’ Eglise dans son immense Divine Sagesse a Raison.
    en ce pays on la salie, car on sait quelle depuis 2000 ans, malgrés comme tous gouvernements, sauf la France bien sùr, fait des erreurs.
    On pardonne a un gouv, d’avoir fait des erreurs et pas a l’ Eglise, ça colle pas !

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.