Philippines : Un double attentat endeuille à nouveau la province de Jolo

lundi 28 janvier 2019

Dimanche 27 janvier 2019, un double attentat a frappé la cathédrale de Jolo alors que les fidèles étaient rassemblés pour la messe dominicale, faisant 20 morts et 77 blessés. Dans cette île du sud des Philippines à 99% musulmane, l’organisation islamiste Abou Sayyaf est très présente.

Deux engins piégés ont successivement explosé, à l’entrée de la cathédrale Notre-Dame du Mont Carmel, puis sur le parking. « C’est arrivé pendant la messe, explique à l’AED Mgr Lito Lampon, évêque émérite de Jolo et aujourd’hui archevêque de Cotabato. La première bombe a explosé pendant que les fidèles chantaient l’Alleluia, la seconde tandis que les autorités réagissaient à l’incendie. » Cinq soldats figurent parmi les victimes.

« Il n’y a pas de mot pour décrire notre douleur, confie le père Romeo Sanuel, administrateur apostolique de Jolo, qui se trouvait à Manille lors de l’attaque. Nous vous demandons de prier pour les victimes et leurs proches, ainsi que pour les familles des soldats qui ont perdu la vie en essayant de sécuriser notre cathédrale ».

Certains blessés ont été transportés par hélicoptère à l’hôpital de la ville de Zamboanga. Selon le porte-parole militaire de la région, Gerry Besana, il s’agissait d’un acte terroriste commis par « des personnes qui ne veulent pas la paix ». Les autorités politiques et religieuses ont condamné fermement cet attentat et le pape François, du Panama, a appelé à prier pour les défunts, les blessés, et pour que « le Seigneur, prince de la paix, convertisse le cœur des violents et accorde aux habitants de la région une coexistence sereine. »

Cet attentat intervient deux jours après la publication des résultats consacrant la création d’une région musulmane autonome au Bangsamoro, enclave musulmane dans le principal pays chrétien d’Asie, où un conflit armé entre forces gouvernementales et rebelles musulmans séparatistes a fait près de 150 000 morts en cinquante ans.

« Un attentat contre un lieu de culte au moment où les fidèles sont réunis pour prier est particulièrement abject, dénonce Marc Fromager, directeur de l’AED, d’autant plus lorsque la motivation des terroristes se veut religieuse. Le carnage de Jolo n’échappe pas à ce constat, même s’il était malheureusement prévisible. Le sud des Philippines, comme le sud de la Thaïlande, est gangrené par des islamistes qui imposent leur violence à la population et en particulier aux non-musulmans. Aller à la messe dans ces contrées exige un courage particulier : on ne sait jamais si on en reviendra ».

https://www.aed-france.org/philippines-un-double-attentat-endeuille-a-nouveau-la-province-de-jolo/

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.