Après le confinement

Pères de famille en marche

par Guillaume Fischer

vendredi 26 juin 2020

En 2020, les principaux pèlerinages de pères de famille se feront en version plus locale. Depuis le premier à Cotignac dans le Var il y a 44 ans, ces pèlerinages ont littéralement essaimé dans notre société déchristianisée. Ils sont aujourd’hui une soixantaine à irriguer la France… Retour sur un phénomène spirituel exponentiel guidé par l’esprit de saint Joseph.

Téléphones portables éteints, dossiers oubliés dans un coin du PC, femmes et enfants absents physiquement mais bien présents dans le cœur, 10 000 pères français se sont jetés en 2019 sur les chemins à l’approche de l’été pour vivre un moment spirituel unique. À l’instar de celui de Lisieux, les 26, 27 et 28 juin, en nombre plus limité cette année, du fait des mesures sanitaires (cf. p. 15), mais essaimant sur tous les lieux de pèlerinage en local, ils marcheront sous le signe de l’unité : celle de la France, de l’Église et de leur famille, en prenant appui sur le chapitre 17 verset 21 de l’évangile selon saint Jean : «  Que tous, ils soient un, comme toi Père tu es en moi et moi en toi.  » Le thème de 2020, plus que jamais rendu d’actualité après trois mois de confinement, a été choisi par la «  maison mère  », le pèlerinage de Cotignac, qui donne le «  la  » tous les ans.

De quelques dizaines à plusieurs milliers

Ce dernier reste aujourd’hui le premier en nombre, avec 2 000 pèlerins répartis dans quelque 120 chapitres. Ils étaient seulement quelques dizaines en 1976 quand Jean-Louis Bouzereau initie la première marche vers le petit village varois de Cotignac, lieu reconnu d’apparition de la Sainte Famille au XVIe siècle. Ce Marseillais ne se doute pas qu’il sera bientôt le fondateur d’un nouveau mode concret d’évangélisation qui fera florès. Car le principe de ces marches de pères est dès le départ d’être ouvertes à tous. «  Pas besoin d’être une grenouille de bénitier pour marcher avec nous  », assure le Nanterrien Tanguy Levesque, ancien chef de chapitre à Cotignac pendant quatre ans. «  Face à la pression sociale omniprésente actuelle, le seul certificat demandé est celui de la vérité et de la sincérité.  »

Au nombre de 65 au dernier recensement de 2019, les pèlerinages de pères de famille se sont multipliés comme autant de surgeons d’un arbre vertueux et irriguent désormais tout l’Hexagone. Derniers en date, Vizzavona en Haute-Corse et Dole dans le Jura.

Les groupes d’hommes, qui se choisissent un nouveau lieu de cheminement, sont en général issus d’un pèlerinage existant, arrivé à saturation. La marche de Vézelay dans l’Yonne est ainsi une excroissance de Cotignac, lancée en 2005. Huit ans plus tard, en 2013, elle a donné elle-même naissance au pèlerinage de Montligeon situé dans l’Orne. Aujourd’hui les deux pèlerinages rassemblent respectivement 900 et 650 pères de famille.

Besoin d’échange et de connaissance

Conséquence des chiffres croissants de pèlerins, une rencontre des responsables des vingt principaux pèlerinages a eu lieu pour la première fois les 16 et 17 novembre 2019 à l’église Notre-Dame d’Auteuil dans le XVIe arrondissement parisien. «  On a tous été un peu dépassés par l’ampleur et l’engouement pour ces marches  », reconnaît Tanguy Levesque. «  Cette réunion inter-pèlerinages avait pour seul objectif de se connaître afin d’échanger des bonnes pratiques et de prier ensemble.  » Pas question donc de constituer une coordination nationale centralisée des marches de pères. «  Le principe d’autonomie de chaque pèlerinage et en leur sein de leurs propres chapitres a au contraire été préservé, poursuit ce directeur commercial dans l’énergie, père de sept enfants. Car il est source même de développement et de pérennité.  » Ces réunions nationales ont vocation à être renouvelées une fois par an au minimum, pour maintenir la flamme de l’unité allumée en 2019.

Retrouvez l’intégralité de l’article et de notre « Grand angle » consacré aux pèlerinages de Pères de famille dans le magazine.

Messages

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.