Parents « 1 et 2 », des numéros pour un monde indéterminé

par Denis LENSEL

mercredi 20 février 2019

Les députés godillots de la « République en Marche » ont adopté comme un seul homme une mesure visant à supprimer les mentions « père » et « mère » des formulaires administratifs soumis à l’école, pour les remplacer par les mentions anonymes « parent 1 » et « parent 2 » : imposée d’un grand élan panurgique, voilà une nouvelle avancée de l’idéologie du « genre » qu’on veut substituer aux sexes masculin et féminin dans la société de demain. Cela se passe dans un contexte où des décideurs veulent banaliser le plus possible l’homosexualité et tout ce qui en dérive, y compris l’« homoparentalité ».

Une élue du Nord de la France parle benoîtement d’« ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants ». D’autres considèrent que vouloir défendre l’emploi des mots père et mère relève de « schémas de pensée un peu arriérés »… Des utopistes veulent projeter les structures familiales de la société dans le néant d’un « no man’s land » juridique, et nous invitent à faire un grand bond en avant… A nos risques et périls. Nous avons le droit de refuser ce saut dans le vide…

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.