Éditorial

Notre-Dame de l’espérance

par Aymeric Pourbaix

mercredi 14 août 2019

Notre-Dame de France, Le Puy-en-Velay.

Terre mariale depuis le Ve siècle, la France compte un nombre incalculable de sanctuaires dédiés à la Mère de Dieu. Églises, monastères, petits oratoires de village... : tel est le paysage décrit par le chroniqueur médiéval, le moine Raoul le Glabre, au tournant du Ier millénaire. « C’était comme si le monde entier se libérait, rejetant le poids du passé et se revêtait d’un blanc manteau d’églises », écrit-il en parlant de l’Europe.

En France, il existe encore aujourd’hui près de 2 900 lieux de dévotion mariale actifs, c’est-à-dire qui font l’objet d’un pèlerinage ou d’une procession annuels, selon le précieux Guide des sanctuaires mariaux de France, de Mgr Dominique Le Tourneau (Artège, 2019). Dont 140 pour le seul Finistère…

Longue fresque

De cette longue fresque de 1 500 ans – on pourrait même remonter plus loin puisque certaines traditions attribuent à deux villes de France, Longpont et Chartres, le privilège d’avoir prié la Virgo Paritura, la Vierge qui doit enfanter, avant même la naissance du Christ – le sommet, la fleur, fut sans conteste le Moyen Âge. En deux siècles seulement, les XIIe et XIIIe siècles, sont érigées pas moins de 80 cathédrales, gothiques pour la plupart. Essaimant dans toute l’Europe, jusqu’à influencer même la Renaissance italienne !

Plus récemment, à l’époque moderne, la succession des apparitions mariales sur notre sol est tout aussi éloquente. Lourdes, La Salette, Pontmain, Pellevoisin, la Rue du Bac… La liste est impressionnante, mais le message est clair, selon l’évêque belge Mgr André Léonard. De sa retraite active à Notre-Dame du Laus, il résume ainsi ces apparitions : « un signe de connivence, et un appel à la conversion ». C’est ainsi également que l’incendie de Notre-Dame de Paris peut être interprété, dans le sens d’un avertissement mais aussi d’une protection : s’il s’était effondré, le clocher nord aurait pu entraîner toute la cathédrale dans sa chute !

Marie donne la bonne réponse !

Protection maternelle qui n’épargne donc pas les épreuves à notre vieux pays, mais incite à l’espérance. Car au tréfonds de notre mémoire collective, elle vient confirmer les prophéties de relèvement de la France, après une période de déchristianisation. Si ces dernières sont vraies, il est certain que la Bienheureuse Vierge Marie y jouera un rôle décisif. Car elle est, selon un aumônier de jeunes, « Notre-Dame du oui, celle qui a toujours donné la bonne réponse à Dieu ».

En ces temps troublés et incertains que nous vivons, qu’elle nous vienne en aide pour ré-évangéliser notre vieux pays de chrétienté, et trouver le cœur de nos contemporains !

Messages

  • Dès la Visitation à Elisabeth, Marie s’est tournée vers nous femmes afin de nous inciter à nous unir à l’ombre de l’Esprit, à sa responsabilité d’enfanter humblement l’Amour - quelle que soit notre situation !

  • Certains voient un "message" dans l’incendie de Notre-Dame de Paris. Il faut en tout cas tirer les leçons d’un tel évènement qui ne peut que frapper les esprits. Ceci à condition, bien sûr, de ne pas se laisser aller à de vaines supputations ésotériques, ni de croire que Dieu le Père est descendu en personne pour mettre le feu à la cathédrale afin de frapper les esprits du monde et des parisiens (qui, eux, de tradition immémorielle, se prennent pour le monde...).
    La pollution au plomb détectée autour de la cathédrale provient vraisemblablement des tonnes de ce métal fondu par le brasier. Mais n’est-elle pas également symptomatique de cette chape pesante et toxique qui recouvre les hommes qui vaquent, indifférents aux mystères divins qui se célèbrent dans leur immédiate proximité ?
    Dieu a disparu des préoccupations d’homo festivus et d’homo economicus. Plus que le saturnisme, c’est le rejet et le mépris de l’Esprit qui plombe ces derniers.

    En outre, la spéculation immobilière qui fait rage à l’ombre de Notre-Dame et sur les rives cossues de l’Île de la Cité n’a-t-elle pas lieu de se féliciter d’une si providentielle pollution qui va lui permettre d’acquérir à vil prix (de plomb) une brassée de commerces en voie de faillite, depuis que les accès sont verrouillés, et des logements désignés comme pollués et "insalubres" ? Tout cela pour en faire des ruisseaux d’or ?

    C’est peut-être ça l’alchimie véritable que le voisin de N.D., Nicolas Flamel, ne pouvait pas soupçonner en son temps...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.