Prières de délivrance

«  Ne plus laisser entrer le démon  »

Propos recueillis par Véronique Jacquier

vendredi 12 février 2021

Les prières de guérison et de délivrance du péché se développent. Un ministère exercé par le Père Gilles de Raucourt, vicaire au sein de la paroisse Saint-Lambert de Vaugirard à Paris (XVe).

L’entrée en Carême est marquée par la tentation de Jésus par Satan au désert. Dans votre ministère de formation à la délivrance, vous alertez sur les attaques du démon dans nos vies. Tout peut-il être rapporté au diable ?

P. Gilles de Raucourt : Non, ce n’est pas le diable qui pèche à ma place. Par contre, c’est lui qui me tente. La tentation est subtile car elle se joue dans notre conscience comme une suggestion dont je ne sais pas toujours très bien si elle vient du tentateur ou de moi-même.

Mais il peut y avoir plus que la tentation : c’est le moment où on a ouvert la porte au démon. Il est chez lui et il va falloir le faire partir. Il y a un distinguo à faire entre le lien spirituel et l’emprise spirituelle.

Le lien spirituel se crée lorsque le démon se saisit d’un de nos péchés pour le démultiplier, avec une force qui dépasse notre intention. On peut penser à ces réactions qui ne sont pas tellement nôtres, et où l’on peut déceler le démon de l’orgueil, le démon de l’égocentrisme, le démon de la peur même !
L’emprise quant à elle est une prise de contrôle plus grande de la personne qui peut aller jusqu’à la possession.

Tout chrétien doit-il être sur ses gardes et se dire qu’il a besoin d’être délivré ?

À l’échelle d’une paroisse, je reçois beaucoup de monde. Je me dis donc que la question est plus répandue qu’on ne l’imagine. Je vois aussi beaucoup de souffrances chez des personnes qui ne se sentent pas accueillies et écoutées, avec de réelles attaques du démon qui sont parfois suspectées. Certains parcours sont impressionnants de souffrance, tant les âmes sont tourmentées.

Mais le chemin de délivrance que je propose n’a rien d’extraordinaire ! Nous avons tous autour de nous des gens qui ont des entraves spirituelles, lesquelles les font souffrir et font souffrir leur entourage.

Je propose un chemin de conversion même pour les catholiques pratiquants. Quand les gens ont conscience de la présence de Satan dans leur vie, ils ont envie de faire le nettoyage. C’est un électrochoc !

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.