La Vierge Marie (16 juillet, 15 et 22 août)

Marie Reine de l’été

par Défendente Genolini

vendredi 16 juillet 2021

N.-D. du Mont-Carmel et les saints du Carmel, Pietro Novelli, 1641.

Trois grandes fêtes célèbrent la Mère de Dieu durant l’été, Notre-Dame du Mont-Carmel, l’Assomption et Marie Reine.

N.-D. du Mont-Carmel (16 juillet)
Au XIIIe siècle, une communauté de moines s’installe sur le Mont-Carmel, en Galilée. Les carmes sont nés. Un quart de siècle plus tard, la Vierge apparaît à saint Simon Stock, sixième général de l’Ordre. Elle promet une protection particulière à ceux qui porteront le scapulaire (deux morceaux d’étoffe sombre, à l’effigie de Marie, reliés par des cordons). Cette dévotion se répand partout dans le monde tandis que les carmels se multiplient et voient fleurir en leur sein de grands mystiques comme Thérèse d’Avila et Jean de la Croix, ou plus près de nous Thérèse de Lisieux et Édith Stein. En 1726, Benoît XIII étend à l’Église universelle la fête qui rappelle cette apparition de la Vierge Marie.

Courte prière du Carmel
« Demeurez en nous, Notre-Dame Marie ! A vous, nous recourons. Nous abreuvons nos cœurs à vos sources. »

Assomption de Marie (15 août)
Un Juste devait absolument mourir à Jérusalem. Il semble évident que saint Jean, vivant à Éphèse, suggéra à Marie qui lui avait été confiée par Jésus, de regagner Jérusalem quand il sentit qu’elle allait quitter cette vie. D’ailleurs, dans cette Ville sainte on vénère le tombeau de la Dormition, celui de Marie. Même si, sans conteste, il n’y a aucune relique de la Vierge Marie dedans. La mère du Christ ne connaîtra pas la corruption du tombeau. Elle est immédiatement transportée dans les cieux pour régner avec son Fils. Tous les chrétiens ont toujours cru à cet événement appelé Assomption ou Dormition. Ils n’ont pas attendu que cela devienne le dogme établi en 1950 par Pie XII qui ne faisait que confirmer la foi antique.

Marie n’a pas un privilège absolument unique. Elle est la première, mais nous entrevoyons à notre tour la destinée qui sera la nôtre. Notre corps ressuscitera. Il n’est pas destiné éternellement à la poussière de la terre. Son Immaculée Conception lui a permis de recevoir cette grâce inouïe. Couronnée dans les cieux par son Fils, elle demeure la Reine des anges et des hommes. Elle veille sur chacun de ses enfants avec amour. Adoratrice éternelle de Dieu, elle nous apprend à connaître la Trinité.

Courte prière
« Sainte Souveraine, Mère de Dieu, faites-nous part des grâces qui vous ont sanctifiée » (Messe de la liturgie ambrosienne)

Marie Reine (22 août)
C’est le 22 août que la Vierge Marie est invoquée sous le vocable de Reine, image de la toute-belle et de la toute-puissante. Elle est cette Femme couronnée d’étoiles dont parle l’Apocalypse, régnante, glorieuse et attentive à ses enfants. Cette fête se conjugue avec celle instituée en 1805 par Pie VII du «  Cœur très pur de Marie  » et que Pie XII fixera en 1944.

Courte prière à Marie, Reine
« Salut Reine, Mère de miséricorde, Salut, Reine des cieux. Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia. » (Hymnes liturgiques)

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.