Le racisme anti-blanc

par Dominique Decherf

jeudi 27 septembre 2012

Les mots ont leur importance. Le glissement sémantique de « racisme anti-français » à « racisme anti-blanc » n’est pas anodin. Le Front National ne s’y risque pas officiellement dans son programme fondé encore théoriquement sur la nationalité. Si Jean-François. Copé a franchi ce pas « à dessein », il a ses raisons. La première est l’accession de Harlem Désir à la tête du PS. Le personnage, président-fondateur de « S.O.S. Racisme », reste associé à l’anti-racisme idéaliste et moraliste des années Mitterrand. C’est une façon de signifier l’échec historique de son action. L’antiracisme tel qu’il a été mené à l’époque, prisonnier d’une idéologie « droits-de-l’hommiste » partisane et surtout individualiste, méconnaissant les équilibres sociaux, a globalement échoué. La seconde raison est la vulnérabilité de la société française à l’antisémitisme. Au moment où Marine Le Pen se permet de demander aux juifs d’ôter leur Kippa en public, Copé s’engouffre habilement dans l’espace ainsi ouvert. C’est une forme d’OPA sur le vote juif — de plus en plus majoritairement de droite, en France comme en Israël et aux Etats-Unis. Les juifs sont en effet les plus attaqués, notamment dans les banlieues, non plus comme « sémites », ce qui est interdit, mais désormais comme « blancs » !

En ce double sens, l’option de J.-F. Copé continue de se situer dans une perspective politiquement majoritaire. C’est tout le contraire du repli souverainiste ou identitaire « gaulois » qui consiste à affirmer les droits d’une communauté de « race » blanche devenue soudain minoritaire, sinon dans le pays, du moins à l’échelle de la planète.

Nommer un « racisme anti-blanc » montre combien le concept de nation est distendu. S’il ne devait servir qu’à cela, le propos de J.-F. Copé est salutaire.

— -

Dominique Decherf vient de publier Couleurs.

http://pascalgalodeediteurs.com/documents_165_docs-politiques-_couleurs__9782355932090.html

Messages

  • Soyons lucide, "racisme anti-Blancs" n’est pas une invention, une création de M. J F Copé, le journal Le Monde en rendant compte de l’adoption du terme par ce candidat à la présidence de l’UMP donnaît un florilège de son emploi par Jean-Marie puis Marine Le Pen, et quand cette dernière parle de "Copé-collé", elle exprime avec humour une réalité évidente, celle précisément que vous refusez par méconnaissance de ces emplois antérieurs. Merci de bien vouloir réviser vos informations avant de nous le livrer.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.