Le combat de l’Ange

par Gérard Leclerc

jeudi 25 avril 2013

Une fois la loi sur le mariage homosexuel votée, tous les recours légaux ne sont pas fermés. La décision du Conseil constitutionnel est attendue avec la plus grande attention. Par ailleurs, la pression des manifestations de rue, si elle se conclut par un gigantesque rassemblement le 26 mai prochain, peut impressionner le Président de la République, dans la mesure où il lui faudra passer outre, ou non, à une opposition massive, qui correspond à une fracture profonde de la communauté nationale. Tout indique que les semaines à venir vont marquer une montée en puissance de la contestation. Celle-ci ne saurait s’éteindre, un vote du Parlement ne pouvant entamer un désaccord de fond, qui, contrairement aux affirmations péremptoires, subsistera dans les cœurs et dans les consciences.

C’est là que nous pouvons comprendre la nature du mouvement qui est né et n’a cessé de s’amplifier depuis l’automne dernier. Pour ma part, je l’interpréterais volontiers en termes culturels, au sens où mon ami Maurice Clavel définissait ce terme : « La culture est une option sur l’absolu. » Refuser la transgression du sens du mariage et la désarticulation de la filiation, c’est bien autre chose que s’opposer à une loi circonstancielle. C’est prendre parti pour une certaine conception de l’homme, qui s’enracine dans les traditions philosophiques et spirituelles les plus fortes. C’est pourquoi il faut en revenir à l’analyse clavelienne des événements de 68, qui allaient bien au-delà d’une révolte de jeunesse. C’était les raisons de vivre qui étaient en cause, au sein d’une civilisation qui n’était plus en cohérence avec ses fondamentaux.

Clavel mettait en évidence une lutte qui se situait au plus profond de l’inconscient de l’Occident. Ce mot « inconscient », il ne fallait pas le prendre au sens freudien, mais bien plutôt en référence avec ce que saint Augustin signifiait en désignant le rapport de l’intériorité humaine avec le maître intérieur. Clavel l’associait aussi au combat perpétuel de l’homme avec l’Ange, qui marque l’oscillation des sociétés en fonction des choix décisifs pour la vie ou pour le déclin. Il me semble que pour apprécier l’actuel mouvement, c’est à cet éclairage métaphysico-transcendantal qu’il faut recourir. Une opposition a osé se lever contre une culture dont elle n’accepte plus les diktats. Pour la première fois depuis longtemps, elle défie la puissance installée des médias, de l’argent et de toutes les idoles. C’est une date que l’histoire retiendra.

Chronique lue sur Radio Notre-Dame le 25 avril 2013.

Messages

  • Notre force c’est notre Unité dans la Diversité, et la vérité de notre combat !
    Pas de récupération partisane !

    le 26 mai devra être une date que l’Histoire retiendra comme un commencement et surtout pas comme le jour où La Manif Pour Tous s’est délitée, récupérée par un Parti au rôle et à la Doctrine ambigüe, pour être transformée en une simple manif protestataire d’opposants au Gouvernement !

    Pour continuer, La Manif Pour Tous devra éviter plusieurs écueils :

    Le Premier : La récupération politique par Copé...qui refuse de dire qu’il abrogera la loi si il revient au Pouvoir ! Et pour cause Chatel, Tabarot,Riester...Bachelot,NKM...Borloo,Jego,Lagarde, Jouanno, Yade...sont Pour cette loi !

    http://www.rtl.fr/video/emission/l-invite-de-rtl/jean-francois-cope-invite-de-jean-michel-aphatie-7760676314

    Le second : refuser les élus de tous bords, sous pretexte que Copé ne veut pas de mélange avec le FN.

    Marion Maréchal-Le Pen a fait un très beau discours à l’Assemblée Nationale, Marine Le Pen a été claire : elle abrogera cette loi si elle vient au Pouvoir. MMLP a toute sa place dans la Manif du 26 mai et à la Tribune.

    La Manif Pour Tous doit être ouverte à Tous, sauf à ceux qui ne respectent pas son cadre et sont partisans de la violence.

    Tous ceux qui ont voté CONTRE cette loi y ont leur place (Marion Maréchal Le Pen autant que Bruno Nestor Azérot ou Hervé Mariton !)

    La Manif Pour Tous doit continuer à être non partisane et non confessionnelle (ou transpartisane, transconfessionnelle), non violente, non homophobe.

    Elle doit se concentrer exclusivement sur les thèmes qui ont déjà rassemblés des millions de personnes de Droite et de Gauche :

    Mariage de même sexe, adoption, PMA, GPA, Theorie du Genre et endoctrinement des enfants au nom de la lutte contre l’homophobie. Il est inutile d’en rajouter.

    La Manif Pour Tous du 26 mai ne doit pas s’élargir aux thèmes portés par l’UMP, ce ne doit pas être une Grande Manif Antigouvernementale !

    Si Copé veut organiser une Manif, qu’il le fasse, mais nous ne sommes pas là pour lui servir la soupe !
    NON au Hold-Up de ceux qui ont laissé diffuser "Le Baiser de la Lune" dans les écoles lorsqu’ils étaient au Pouvoir ou se sont déclarer en faveur de la GPA ou du droit du Beau-Parents...

    http://www.youtube.com/watch?v=JxTp-wIg-MU

    (c’est grâce à des vote UMP que la loi est passée au Sénat ! Et nous sommes sûrs que nous serons trahis si il revient au Pouvoir !)

    Nous devons éviter à tout prix la division, attention au phénomène du Bouc Emissaire contre Frigide Barjot !

    Oui elle fait des erreurs, Oui elle n’est pas parfaite, Oui elle est fatiguée, Oui elle s’est faite manipuler par Valls, Oui il lui arrive de dire des bêtises...Et alors ?

    Elle n’est pas Superwoman !

    J’espère pour elle qu’elle n’aura pas à subir le sort de Sainte Jeanne d’Arc, son modèle mimétique,brûlée par ses ennemis après un faux procès en sorcellerie et lâchée par les siens et celui qu’elle avait mis sur le Trône !

    Elle doit veiller de son côté à ne pas vouloir n’en faire qu’à sa tête....

    La clé du succès pour nous tous, c’est l’humilité !

    Nous ne sommes rien ni personne, notre force est dans notre unité et dans la vérité de notre combat !

    Toute ambition personnelle, tout calcul individuel est un poison mortel.

    L’adoption de la Loi Taubira n’est pas un clap de fin !

    Déjà le lobby LGBT réclame la PMA pour tous remboursée par la Sécu !

    La loi Peillon institue la theorie du Genre dans l’enseignement dès l’âge de 6 ans, des gens vont acheter des enfants à l’étranger et reviennent en France en toute impunité....

    Ce n’est qu’un début continuons le combat !

    C’est ce que je ferai le 26 mai à Paris si La Manif Pour Tous a su eviter les écueils que j’ai signalé...

    Sinon si c’est pour servir la soupe à Copé et ostraciser une partie de ceux qui nous ont soutenu à l’Assemblée, ou pour faire une Manif "fourre-tout"...alors ce sera sans moi...mon temps et mon argent sont précieux pour ne pas le dilapider au profit des traitres !

    • Chaque Parlementaire devra récolter les fruits de son vote.

      Particulièrement ceux qui ont voté CONTRE dans la Majorité
      et POUR le Droit à l’Enfant dans l’opposition !
      Ceux-là Il faudra bien vous souvenir de leurs noms !

      CONTRE LE DROIT A L’ENFANT (Majorité) :

      PS :
      Contre : 4 : Bernadette Laclais,Jérôme Lambert,Patrick Lebreton,Gabrielle Louis-Carabin ,
      Abstention : 4 Marie-Françoise Bechtel (MRC) Jean-Luc Laurent (MRC)Jean-Philippe Mallé, Dominique Potier.

      Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste
      Contre : 2 : Ary Chalus,Thierry Robert ,

      Groupe de la gauche démocrate et républicaine (PC,...)
      Contre : 4 :
      Bruno Nestor Azérot, Patrice Carvalho,Alfred Marie-Jeanne,Jean-Philippe Nilor.
      Abstention : 1 Gabriel Serville

      POUR LE DROIT A L’ENFANT (Opposition) :

      UMP Pour : 6
      Benoist APPARU, Luc CHATEL, Alain Chrétien, Marianne Dubois, Franck RIESTER.
      Abstention : 5
      Nicole Ameline, Nathalie KOSCISKO-MORIZET,
      Pierre LELLOUCHE, Bruno LE MAIRE, Édouard Philippe.
      UDI
      Pour : 5
      Jean-Louis BORLOO,Philippe Gomès,Yves JEGO, Sonia Lagarde,Jean-Christophe LAGARDE.

      (liste complète Députés et Sénateurs sur http://larealiteenface.overblog.com/ )

  • @ Michael Jeaubelaux.

    La MPT est opposée au mariage pour les homosexuels, mais - que je sache -pas à l’élaboration d’un statut du beau-parent. Ce statut correspond aujourd’hui à un besoin légitime (pour les couples hétéro comme pour les couples homo d’ailleurs) et permettrait de ne pas changer le mariage. Il faut savoir ce que l’on veut.

    • http://www.famillechretienne.fr/societe/droit-de-la-famille/christine-boutin-une-legalisation-deguisee-de-l-adoption-homosexuelle_t7_s30_d49984.html

      Je faisais référence à l’épisode qui avait opposé Christine Boutin et Nadine Morano en 2009....ce qui avait valu à Christine Boutin son éviction du Gouvernement Sarkozy...Le Président ayant arbitré en faveur de celle qui s’est déclarée prête à faire un enfant pour sa soeur (être elle-même une "mère porteuse) !

      J’ai de la mémoire....et je me souviens qui a fait quoi, qui a défendu quoi et qui a déclaré quoi...c’est pourquoi je ne suis pas dupes en ce qui concerne les positions actuelles des uns et des autres...

      http://larealiteenface.overblog.com/

    • Je crois que la réflexion a évolué depuis.

      Les accidents de la vie amènent à certaines recomposition familiales, c’est un fait.

      Reconnaitre et donner un statut au beau-parent, ce n’est pas remplacer le père ou la mère qui sont irremplaçables. Mais c’est constater qu’un tiers, compagne ou compagnon du père ou de la mère, joue un rôle prépondérant dans l’éducation de l’enfant, et qu’il est juste et utile de reconnaitre juridiquement le lien (constitué de devoirs et de droits) entre ce tiers et l’enfant. Rien de plus, rien de moins.

    • Oui, il y a des recompositions familiales, et le plus souvent, elles rendent les enfants très malheureux. Je ne parlerai pas du veuvage mais seulement du divorce.
      Quand le père de famille quitte le foyer pour rejoindre une autre femme (ou plusieurs) et qu’il oblige ses enfants à venir subir un week-end sur 2 et la 1/2 des vacances scolaires, l’humeur de la belle-mère de Cendrillon, est-ce nécessaire d’accorder à la marâtre (et à celles qui lui succéderont dans le lit de leur père) encore un statut dont elles n’ont que faire ? Soit parce qu’elles n’aiment pas les enfants, soit parce qu’elles préfèrent les leurs, soit parce qu’elles se servent des enfants pour faire souffrir l’épouse légitime.
      L’enfant a un père et une mère, c’est tout. C’est déjà assez pour lui de subir le cataclysme de leur séparation. Même séparés, les parents ont le devoir d’élever leurs enfants communs et naturellement, seuls ils ont l’autorité sur eux.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.