Le Pape et le préservatif

mardi 17 mars 2009

En Afrique, le pape a (encore) dit : ne faites pas de boogie-woogie avec votre capote du soir... Depuis qu’il a succédé à Jean-Paul II en 2005, Joseph Ratzinger enchaîne les actes et déclarations pas très catholiques. Après la réintégration des évêques négationistes, et alors qu’un archevêque brésilien a excommunié les médecins qui ont pratiqué l’avortement sur une fillette de 9 ans violée par son beau-père, le big-boss de l’Eglise catholique a encore montré l’écart du dogme religieux vis à vis de la situation dans le monde. En exprimant pour la première fois sa position sur le port du préservatif pendant son voyage en Afrique, Benoît XVI est allé encore plus loin que son prédécesseur Jean-Paul II. Dans l’avion qui l’a amené au Cameroun, il a expliqué devant des journalistes que le problème du sida en Afrique "ne peut pas être réglé" par "la distribution de préservatifs". "Au contraire, cela accroît le problème !", a-t-il cru bon de rajouter... Pas de doute, Benoît XVI est l’un des meilleurs préservatifs pour qui veut se protéger des religions.

http://desourcesure.com/dss/2009/03/quand_le_pape_papote_de_la_cap.php

Messages

  • Le pape Benoît XVI a estimé mardi que le problème du sida ne "peut pas être réglé" par la "distribution de préservatifs", lors d’une conférence de presse à bord de l’avion qui le conduisait à Yaoundé pour son premier voyage en Afrique.

    Voir en ligne : http://www.la-croix.com/afp.static/...

  • Les grands médias offre une info tronquée et de plus ils ne comprennent rien aux cathos et voilà comment on fait de la désinfo et de l’intox...
    Une fois de plus on "simplifie" à outrance, on enlève les autres propos et tout ce que le Pape fait pour les hommes et on ne retient que ce qui va faire mouche et faire vendre... Le journalisme, c’est du business...pas de l’info bien souvent !

  • Ce qui me fait dire qu’il est de plus en plus urgent de s’informer à la source et que je commence à me lasser de tous ces propos gratuits qui attaquent mon Eglise.

  • Entretien avec Mgr Hugh Slattery, évêque catholique de Tzaneen en Afrique du Sud.

    ROME, Dimanche 13 janvier 2007 (ZENIT.org) - Le préservatif n’est pas une solution efficace pour combattre le SIDA, affirme Mgr Hugh Slattery, et la situation en Afrique du Sud en est la preuve.

    Dans un entretien accordé à Zenit, Mgr Slattery, évêque de Tzaneen, en Afrique du Sud, présente le documentaire intitulé « Semer dans les larmes », qu’il vient de réaliser avec le producteur Norman Servais de Metanoia Media, sur l’épidémie du SIDA dans son pays. Ce documentaire vient de gagner le « Grand Prix » au 22ème festival international multimédia catholique « Niepokalanow 2007 ». Il sera suivi de trois autres documentaires.

    « La situation est dramatique dans l’ensemble du pays et continue de s’aggraver, explique Mgr Slattery. Au sein de la population adulte, âgée de 15 ans et plus, le taux de personnes contaminées par le virus du SIDA tourne autour de 20%, mais la grande majorité des personnes qui vivent avec cette maladie n’a absolument pas conscience d’être contaminée, si bien que la maladie continue de se propager à une vitesse alarmante ».

    Le documentaire explique que la propagation du SIDA dans le pays est essentiellement due à trois facteurs : un manque de suivi des jeunes de la part des parents, une politique non adaptée et l’influence de groupes d’intérêt externes

    Voir en ligne : Afrique du Sud : Lutter contre le SIDA avec du bon sens

  • Ne vous inquiétez pas pour le pape qui sait très bien ce qu’il fait ; il est en train de purifier l’Eglise. S’il n’y avait pas de préservatif il y aurait moins de divagation sexuelle, qui peut le nier ? Le sida est la réponse naturelle à l’immoralisme sexuel.

  • Consterné par le tollé soulevé par la déclaration papale défavorable au préservatif comme arme de première ligne contre le sida.
    Je suis africain, et j’ai des proches parents décédés et d’autres souffrant du sida. Je trouve dégueulasses les protestations soulevées par l’opinion du Pape. Les préservatifs n’ont pas stoppé la progression du sida. Au contraire, on observe l’aggravation de la pandémie dans les pays « occidentalisés » d’Afrique, où une délinquance sexuelle s’installe à la faveur d’une promotion démesurée de la liberté sexuelle, et du commerce quasi-religieux de solutions simplistes et infantilisantes.
    Tous ceux qui se scandalisent de la déclaration du pape, qui ne sont même pas africains et qui n’ont daigné attendre la réaction des concernés, ne sont pas préoccupés par le sort des Africains ni des sidéens. Plutôt n’ont-ils de soucis que ce que l’industrie du sida leur rapporte, en revenus de vente des produits ou des services, en expient de consciences.
    Si on veut vraiment que l’Afrique gagne la guerre contre le sida, il y a deux solutions indissociables et indispensables :
    1- Il faut favoriser et promouvoir la responsabilisation des Africains. Dans une ville où la criminalité augmente, on ne prône pas le port et la distribution de gilets pare-balles. La vraie affaire, c’est que les gens refusent de laisser l’Afrique combattre la prostitution, parce que l’Afrique « bordel » leur convient ... Quand les africains sauront dire non à la délinquance sexuelle importée dans la valise du « progrès », le sida pourra alors être vaincu.
    2- ll faut transférer à l’Afrique l’industrie de la prévention et de la médication. L’Afrique produit du latex naturel, l’Afrique peut être équipée pour produire elle-même les préservatifs dont elle a besoin. L’Afrique sert de laboratoire à la recherche des médicaments et des vaccins, elle doit pouvoir fabriquer ces médicaments et ne pas dépendre de vendeurs de « générosité » nauséabonde.
    Ce transfert de compétences et de capacités doit être exempt de tout appât e gains. Il faut que des organisations caritatives, financées à même les fonds publics panafricains et de l’ONU, en soient mandataires.
    J’ajouterais que les médias sensibles aux propos pourris parce que pimentés n’aident pas à la lutte contre le sida, pas non plus qu’ils ne savent dépister les marchands d’allumettes qui se présentent à eux comme étant de généreux et brillants sapeurs pompiers et qui bénéficient de leurs faveurs en longueurs de journées pour détourner encore une fois les concernés de l’axe des vraies solutions et les retenir dans la dépendance et la pitié.

    Francois Munyabagisha

  • Peu impressionnés par le tollé bruyant, à défaut d’être représentatif, déchainé contre les propos du Pape sur la prévention du SIDA, les Chrétiens Protestants et Evangéliques rappellent que la seule règle de vie est la Parole de Dieu, contenue dans la Bible, laquelle prescrit de ne pas tuer ni par les mains, ni par la langue. Il faut dire haut et fort qu’encourager les jeunes à une sexualité dite libérée sous couvert de préservatif, en les persuadant qu’ils n’ont rien à craindre est une propagande de mort. Car, si les préservatifs peuvent diminuer le risque, ils peuvent se rompre ou glisser. La principale façon d’éviter les maladies sexuellements transmissibles, et donc le SIDA, est la fidélité l’un à l’autre. Elle est conforme à la Parole de Dieu.

    Dr François Volff, Président de
    ACPERVie-SOS-MATERNITE
    (Association des Chrétiens Protestants et Evangéliques
    Pour le Respect de la Vie)
    BP 29 95670 MARLY-LA-VILLE

  • Tout comme M. François Munyabagisha qui vient de s’exprimer sur FC, dans une citation sur le forum en ligne du journal "le point" du 19 mars 2009, Monsieur Blaise Compaoré, président du Burkina Faso est cité et les termes sont les mêmes que ceux du Pape pour parler du problème de l’inefficacité du préservatif dans la lutte contre le sida dans son pays.

    Certains de nos politiques et bien pensants français ont donc encore une fois perdu une occasion de se taire. Peut on aussi s’interroger sur la pertinence de leurs déclarations dans d’autres domaines ?...

    La vérité nous rendra libres

  • Et si, chers amis de France Catholique, ce pape était celui que la Sagesse-Providence, qui sait et veut ce que Dieu veut, nous donne pour conduire le Corps en son entier vers le combat inévitable avec l’esprit du monde ? Comme si le temps était venu où il devient IMPOSSIBLE de confesser les fondements de la foi catholique dans le domaine des mœurs, de la morale et du bonheur, sans à présent, et plus durement que jamais, déclencher une hostilité qui me paraît d’autant plus inquiétante qu’elle hérite de la Modernité une sorte de blanc-seing pour détruire l’Eglise Catholique clairement désignée comme ennemie du progrès et de l’humanisme. (Humanisme qui ne dit rien du péché ni de l’angoisse de l’homme, excluant de facto la Miséricorde et le Salut.) Les déclarations des Politiques français, forts de cette bonne conscience qui leur autorise un aplomb arrogant, confirment que nous entrons sans doute dans des temps où la morale catholique, mais aussi la raison, le bon sens, le libre-arbitre et un certain art de vivre chrétiens, s’ils s’affirment face à l’esprit du monde, ne pourront plus éviter le combat qui leur sera de toutes façons imposé. Il est donc plus que probable que nous sommes appelés à vivre de nouvelles, et anciennes !, formes de martyre. Ce combat est là devant nous, il peut être minimisé par la tentation de l’optimisme et de la tolérance ("la vertu des indifférents", Paul Valéry) mais relisons Paul : Rm1, 25-31, et 2Tm 4, 3-4 ! Il est clair que des forces hostiles sont à l’œuvre pour abuser des multitudes sur le sens de la vie, la vérité absolue, le bien et le mal.., en "promettant" à ceux qui rallient ces idées (et qui ne font que rejoindre la pente naturelle de l’homme, abolition des limites et des interdits) d’éprouver le sentiment gratifiant d’être ouverts, tolérants et modernes, de passer autrement dit des ténèbres à la lumière. S’opposer à ces forces, c’est être conduit à perdre sa vie, c’est-à-dire sa réputation, son image, l’estime des autres, la sécurité et le confort psychologiques du regard, jusque-là favorable, des "amis". C’est connaître la morsure de la peur dans l’adversité directe et l’ostracisme qui font si mal. Je demande donc pauvrement et instamment à l’Esprit Saint et à St Joseph de nous équiper pour le combat et d’affirmer à notre esprit que tout cela annonce les derniers temps et hâte la Venue de Jésus. Prions pour Benoît, qu’il soit protégé du mauvais car, outre les tourments qui lui sont donné de vivre, il semble sourdre un implicite et insidieux "appel au meurtre" qui, pour se vouloir symbolique, n’en est pas moins capable de faire passer à l’acte tel ou tel "justicier".

  • Je pense que cela est une affaire de mé
    dias et que nous occidentaux,où tout
    tout est permis avec le maximum de
    sécurité nous sommes mal à l’aise
    devant les propos du Pape !c’est la
    preuve de la décadence de notre société !
    voir le témoignage des Africains qui
    ont soutenu le Pape ,place Saint Pierre
    De quoi on se mêle ?

  • Le Pape annonce des valeurs éternelles et immuables. Bien que les libertaires essaient de démolir les valeurs célestes pour s’adonner librement au libertinage puis à la luxure et enfin à l’immoralité, sans contraintes de leur conscience, leur attitude est totalement luciférienne pour ne pas dire « satanique ».
    Tant de soit disant « Catholiques » ont une attitude libertaire et préfèrent le libertinage aux valeurs évangéliques, quelques uns choisissent la luxure, d’autres l’immoralité. Ces choix, de mon point de vue ne sont pas évangéliques.
    Mais vu qu’historiquement des hommes d’église ont soutenu beaucoup d’actions peu évangéliques comme l’accusation des frères comme hérétiques (ex : jansénistes), l’inquisition menée par les frères prêcheurs de St Dominique, la justification d’exterminations par St Bernard au cours des Croisades, etc. ces attitudes belliqueuses et criminelles n’encouragent pas les chrétiens « modernes » à accepter les rigueurs de la pureté. Ils répondent par la violence à la justification de la violence.

    En revanche les Evangiles sont très clairs concernant la pureté, la chasteté et la fidélité conjugale. Il suffit de ne relire que les Béatitudes.
    Dans le cadre du couple qui respecte le principe de fidélité conjugale le préservatif peut être un outil utile. Hors du contexte de la fidélité conjugale, le préservatif est un outil de corruption, de viol, d’adultère et de vagabondage sexuel.

    Les défenseurs du préservatif mettent –ils en avant la fidélité conjugale ?
    Hors du contexte de couple uni dans le mariage éternel, le préservatif encourage l’immoralité, l’adultère, le viol, les relations pré maritales, l’impureté, le free-sex et le vagabondage sexuel.
    Le préservatif ne résout rien du problème du SIDA, bien au contraire, il encourage les relations sexuelles extraconjugales, la consommation de l’acte sexuel et l’adultère ou le viol.

    Le préservatif n’est jamais une solution mais toujours une roue de secours pour ceux qui n’arrivent pas à maîtriser leur sexualité comme nous y invite l’Evangile, le Coran et la Thora. Même Confucius aurait été très choqué que ses concitoyens aient des relations sexuelles hors du couple. La maîtrise de notre nature humaine est fondamentale. L’hédonisme n’a jamais été une valeur céleste, pas plus évangélique que coranique ou confucianiste.

    Que penser de l’homosexualité ? La loi française nous interdit de juger les « homosexuels », mais l’histoire nous enseigne que l’homosexualité a toujours été vue comme une maladie que l’on attrape e prison ou à l’armée, et qu’il est bien difficile de guérir. Que dirions nous si le cancer ou la peste n’étaient plus considérées comme des maladie mais comme de simples états de fait qui arrivent naturellement et qu’il n’est pas nécessaire de soigner. Tôt où tard les sages proposeront des remèdes à l’homosexualité. Déjà de nombreuses églises évangéliques ont des programmes très efficaces pour valoriser les hommes de telle sorte qu’ils puissent guérir de leur homosexualité.

    Pauvre France, qui fut appelée « la fille aînée de l’Eglise », et qui s’est enlisée dans l’hédonisme comme les grecs et les romains avant la destruction de leurs empires.

    Merci à tous ceux qui contribueront à mettre en avant les valeurs célestes, même au prix du ridicule.

    Jean-Paul Chaudy, père d’une famille bénie de six enfants

  • Le sexe du pape.

    Pourquoi ce fait de société sanitaire et tragique intéresse-t-il tant la religion ?

    Valeurs morales et schizophrénie :
    Document source : La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre ; par le Dr Antoine Lesur aux Ed Prélapse (Laboratoire pharma Lundbeck).
    « La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc...
    Perdus sans repères, les schizophrènes peuvent être attirés par l’ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d’un absolu en fait inaccessible. »

    Etre en schizophrénie, c’est vivre en totale irréalité.
    Les considérations sur les faits de société -les plus tragiques soient-ils- sont exclues du champ de compréhension du monde schizophrène : les délires de pureté, de chasteté, de refaire le monde à son image... .

    Schizo/religion, même maladie, même combat de santé publique.
    Il est temps de faire de la prévention :
    Qui répondra enfin à cette question : Quelles différences faites-vous entre les relations dites « mystiques » venant de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, quelles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures... ?

    L’omerta sur la schizophrénie : en Europe cette maladie psychique fait plus de dégâts que le sida.
    N’attendez pas le désastre, il est déjà là...

    Malades schizophrènes et parents assujettis : nous ne sommes plus les dégâts collatéraux des croyances et religions, ni ses béquilles.
    Que chacun en prenne conscience.

    La schizophrénie : http://champion20.monsite.orange.fr

    Voir en ligne : Le sexe du pape.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.