Le Christ Roi et Berger

mercredi 26 novembre 2008

Je viens de livre le commentaire des Pères Hurault de
l’Evangile du Christ Roi dans France Catholique n°3141. Bien sûr, ce
n’est pas première fois que je lis cet évangile ou que je l’entends.
J’ai apprécié tout particulièrement votre dernier paragraphe :
"… ce serait une erreur de citer constamment cette parabole comme si
elle couvrait toutes les responsabilités d’un chrétien."

Mais cette fois-ci une idée parasite s’est insinuée dans mon esprit :
"A sa droite, il rangera les brebis, et à sa gauche les chèvres. Alors le
roi dira à ceux qui sont à sa driote, "Venez les bénis de mon
Père"… Puis il dira à ceux qui sont à sa gauche : "Retirez-vous
loin de moi, maudits !"

Y a-t-il une chance qu’un chèvre devienne brebis ? Question stupide. Et
pourtant, je sais qu’il n’y a de prédestination. Mais ce début
d’Evangile est embarrassant. Je sais que c’est une parabole et que
"Jésus parlait le langage des Prophètes, schématisant les options" (L.
et B. Hurault).

Certes, je l’ai bien compris, mais en l’occurence, il s’agit
d’animaux différents par nature. Or le Christ, si la traduction est
exacte, ne parle pas pour ne rien dire et place ces précisions au début
de la Parabole. Ceci étant établi, il n’en parle plus.

Avec mes remerciements pour avoir eu la patience de me lire et en
espérant que les lecteurs de France Catholique me donneront quelques
lumières là-dessus.

Marie GRAFMEYER
(Lyon)

Messages

  • L’Église Catholique reconnait également la prédestination ! La différence avec les protestantismes sur ce point porte sur des points extrêmement précis et complexes de théologie que je suis bien incapable de rapporter ici avec justesse.

    Preuve de mon affirmation :

    Catéchisme de l’Église Catholique §600 :

    « 600 A Dieu tous les moments du temps sont présents dans leur actualité. Il établit donc son dessein éternel de " prédestination " en y incluant la réponse libre de chaque homme à sa grâce : " Oui, vraiment, ils se sont rassemblés dans cette ville contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate avec les nations païennes et les peuples d’Israël (cf. Ps 2, 1-2), de telle sorte qu’ils ont accompli tout ce que, dans ta puissance et ta sagesse, tu avais prédestiné " (Ac 4, 27-28). Dieu a permis les actes issus de leur aveuglement (cf. Mt 26, 54 ; Jn 18, 36 ; 19, 11) en vue d’accomplir son dessein de salut (cf. Ac 3, 17-18). »

    Votre problème me semble donc résolu ;)

    Voir en ligne : Catéchisme de l’Église Catholique

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.