Dimanche 20 Novembre 2011

Le Christ Roi de l’Univers

par l’Abbé Xavier Snoëk

samedi 19 novembre 2011

Cette année, ce titre nous interpelle davantage suite aux divers spectacles qui suscitent polémiques et indignations. Au fond si nous réagissons et nous devons le faire, bien que nous ne sachions pas de quelle manière, c’est parce que, en fait, ces œuvres bafouent la royauté du Christ.

Il faut, tout d’abord, rappeler, comme le démontre l’excellent article de Paul Airiau dans le numéro du 12 Novembre de l’hebdomadaire Famille Chrétienne, que « la transgression antichrétienne est aussi antique que la foi ». Celle-ci a commencé du vivant de Jésus. Je dirai même qu’elle culmine dans la Passion, que ce soit lors de la scène de dérision, quand les soldats coiffent Jésus d’une couronne d’épine, l’habillent d’un manteau rouge et lui remettent un sceptre, soit sur la Croix où Jésus subit le supplice des esclaves, étant désigné comme le Roi des Juifs. Jésus, en se faisant l’un de nous, a consenti à subir des insultes, des calomnies, des moqueries et des outrages. Ceux-ci ont continué tout au long des siècles. D’une certaine façon ils sont l’actualisation en creux de la Passion du Christ dans notre monde. Aussi, avec Jésus, aujourd’hui, nous pouvons dire de ceux qui outragent le Christ « ils ne savent pas ce qu’ils font » et comme lui, nous devons entrer dans la démarche du Pardon.

Cela ne veut pas dire qu’il faut rester silencieux, voire, approuver les faits avec des raisonnements dignes des sophistes ! Nos réactions sont signes de notre attachement au Christ.

Nous, corps mystique du Christ nous devons nous sentir agressés lorsqu’on outrage le Christ, notre tête. Nos réactions sont le signe de notre amour du Christ. Elles sont le signe que le Christ est notre roi. Elles révèlent que le Christ a pris possession de notre être et que nous sommes choqués lorsqu’il est publiquement rejeté. Nous, qui ouvrons notre cœur à l’étendue de son règne, nous sommes blessés lorsque ce règne semble anéanti. Il nous faut discerner sur la réponse à la provocation. L’initiative d’une des paroisses de Rennes (contempler le Christ) est certainement une des meilleures. Je pense qu’il faut nous inscrire dans la grande tradition de l’Eglise de la Réparation. C’est en réponse aux outrages faits au saint Sacrement à l’époque de la Réforme qu’on été organisées adoration eucharistique et procession de la Fête Dieu. A Picpus, les religieux des Sacrés Cœurs se relayaient le Saint Sacrement revêtu du manteau rouge du Christ outragé. Nous avons à retrouver le chemin de la Réparation des outrages faits au Christ comme celui de la réparation de nos propres péchés.

Mais c’est aussi, à une réflexion sur l’art que nous sommes conviés. Il semble qu’une certaine forme d’art depuis le XXe siècle se doit d’être provocante et tourner le dos au Beau. Bien sûr le Beau est subjectif mais l’utilisation de déchets, et en particulier de déchets humains dans l’art est révélateur, semble-t-il, d’une déviation. C’est ce qu’analyse Jean Clair dans son ouvrage « De Immundo ». Il est étrange que notre monde qui refuse de regarder la mort et la souffrance, qui maquille le vieillissement, qui relègue ses morts dans les funérariums puis les brûlent dans des crematoriums, et envoient ses vieillards dans des maisons spécialisées, suscite aussi de telles œuvres mettant « en scène » la déchéance humaine. La Renaissance avait ses transis (représentation de cadavres en décomposition, y compris sur les tombeaux royaux) mais très rapidement, de telles œuvres ont choqué, entraînant des réactions. Catherine de Médicis a fait enlever celui qui avait été fait pour son tombeau (avant sa mort !). Il y a là une réflexion à mener.

En attendant, contemplons le visage du Christ là où il nous est présenté ! Prenons le temps devant le Saint Sacrement de réparer les outrages qui lui sont faits ! Et rendez vous le 10 juin après midi pour la procession de la Fête Dieu !

Abbé Xavier Snoëk

PAROISSE SAINTE ELISABETH

Dimanche 20 Novembre 2011

195, rue du Temple - 75003 PARIS

Tél : 01 49 96 49 10 / fax : 01 .42.76.07.17

Solennité du Christ, Roi de l’univers

e-mail : parste@aliceadsl.fr

Année A

Site :

www.sainteelisabethdehongrie.com

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.