La toute-puissance de la technique

par Gérard Leclerc

jeudi 17 janvier 2019

On ne peut s’en étonner, puisque c’était dans le programme du candidat Macron : nous avançons à grands pas vers la procréation médicalement assistée ouverte à toutes les femmes. Un rapport émanant de la mission d’information parlementaire avance soixante-dix propositions qui devraient fournir le contenu de la révision des lois de bioéthique. Il est qualifié d’audacieux par Le Monde et n’hésite pas à clamer ses intentions : « Il s’agit de choisir la société dans laquelle nous vivrons demain, de dessiner la condition humaine à laquelle nous consentirons à nous soumettre et l’humanité que, tout à la fois, nous voulons transformer. » On ne peut s’y tromper. L’humanité qu’il s’agit de transformer est confiée à la toute-puissance de la science et de la technique et son apparent volontarisme est conditionné par cette prédominance.

Dès lors, il n’y a plus de limite concevable à cette mise à disposition de notre humanité. L’interdit de la procréation post-mortem sera levé ainsi que celui sur le double don des gamètes. On n’en est pas encore à légaliser la GPA, autrement dit les mères porteuses, mais sa perspective n’est pas improbable puisque le rapport invite à observer, « ce qui se passe dans les pays qui l’autorisent de façon très encadrée et totalement altruiste. » Autant dire qu’elle constituera la prochaine étape des réformes dites sociétales, dans l’esprit de l’idéologie progressiste dont la majorité parlementaire actuelle se réclame.

Voilà qui pose un sérieux problème de conscience. Le président de la République, dans son discours fameux des Bernardins, avait signifié aux catholiques que leurs convictions morales seraient respectées. Pourquoi alors ce choix de Jean-Louis Touraine comme porte-parole du projet bioéthique de la République en marche ? Ce professeur de médecine est un militant extrémiste. Partisan déclaré de l’euthanasie et auteur d’une proposition de loi qui aboutirait à une sorte de nationalisation du corps des défunts. Cela nous donne une idée de la philosophie très particulière d’un militant qui s’inscrit dans un mouvement de pensée sans doute à la mode mais redoutable pour ceux qui se font une conception de l’humanité fidèle notamment à la tradition judéo-chrétienne.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 17 janvier 2019.

Messages

  • Bonjour
    C’est vrai c’était dans sont programme, mais alors pourquoi toute cette mascarade de consultation et la participation de bien de monde ? qui n’a rien fait avancé sauf que demain c’est inéluctablement GPA et euthanasie et autre qui sera pratiqué , et cela depuis bien longtemps depuis le pacs , ce mariage pour tous et demain la procréation en éprouvette ou l’être humai sera fabriqué suivant les besoin de la dite société , la femme comme l’homme ne serons que de la matière interchangeable

  • Monsieur Leclerc,
    Concernant le discours de Monsieur Macron aux bernardins, je n’ai pas le même décodage que vous.
    Macron a dit aux catholiques entre autres points : Vous avez vos idées en bio éthique, mais je déciderai comme je veux .
    Son dernier point était (ambiance ralliement, in cauda venenum) : Je vous demande d’être fidèles à la république et de la servir comme je le souhaiterais.
    En réalité le discours de Macron était très humaniste, c’est-à-dire maçonnique.

  • Quelle naiveté, cher Gérard Leclerc, vous le journaliste de grande expérience ! le discours de Macron aux Bernardins devait être lu comme celui d’un homme acquis
    profondément à toutes les évolutions sociétales contraires à la pensée de l’Eglise et qui venait simplement
    et habilement tenter de rallier les catholiques à son "en même temps"....
    Mais il suffisait de lire son programme, écouter ses sbires les plus proches, pour savoir qu’une fois les lumières
    des Bernardins éteintes, nous aurions, validées par ce libéral-libertaire, les suites législatives de ce qui manquait
    encore à la loi Taubira........

  • "Le Président de la République, dans son discours fameux des Bernardins, avait signifié aux catholiques que leurs convictions morales seraient respectées. Pourquoi alors ce choix de Jean-Louis Touraine comme porte-parole du projet bioéthique de La République en marche ? Ces professeur est un militant extrêmiste..." etc. Avec "Pourquoi alors ce choix" le dernier paragraphe de l’article de Gérard Leclerc n’est-il pas de nature à être compris - même si formulé très différemment - comme étant sur la même longueur d’ondes que les trois messages qui l’ont suivi ? Simple interrogation.

  • Pourquoi ? Mais tout simplement parce-que monsieur Macron Emmanuel d’en Marche est un fieffé baratineur !
    Au sein d’un même discours, il n’hésite pas (c’est, semble-t-il, sa nature profonde) à soutenir des positions contradictoires avec la même ingénuité apparente. Ce que l’un des candidats à la présidentielle avait relevé avec humour lors d’un grand débat : « vous êtes d’accord avec tout le monde... ».

    C’est ainsi qu’il a enfumé diverses catégories de Français avec ses procédés mensongers de publicitaire vantant les produits pour la promotion desquels il est grassement payé.
    Les "cathos" ne sont pour lui qu’un segment de marché. Il leur a laissé entendre ce qu’ils espéraient entendre.

    Si les auditeurs des Bernardins avaient pris la peine seulement d’écouter avec attention les précédents discours du candidat Macron, ils auraient peut-être un peu mieux cerné la personnalité et les travers obscurs du personnage.

    Mais la nature humaine étant ce qu’elle est, et la dissonance cognitive ayant les effets que l’on sait, il y a fort à parier que, même après l’ahurissant épisode de la Fête de la musique à l’Élysée, nombre de chrétiens s’étant laissés séduire par le verbe de Macron lui renouvelleront leur soutien

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.