Cinéma et audiovisuel

La toile de Don Bosco

propos recueillis par Constantin de Vergennes

vendredi 5 juin 2020

Parmi les formations proposées, celle pour être compositeur. L’école proposera tout l’équipement nécessaire à un enseignement complet.
© Don Bosco International Media Academy

Les salésiens de Don Bosco, spécialisés dans l’enseignement, ouvrent en septembre 2020 la Don Bosco International Media Academy à Paris, afin de former des jeunes qui pourront être les réalisateurs de demain. Entretien avec son directeur, le Père John Paul Swaminathan, s.d.b.

Pourquoi les salésiens de Don Bosco lancent-ils une telle école ?

Père John Paul Swaminathan : En fait, tout commence… en 1883. Lorsque saint Jean Bosco arrive à Paris, il achète deux lieux pour la mission salésienne, dont un théâtre, à Ménilmontant. Cela montre qu’il y a 137 ans, le rêve de créer une école qui forme de futurs artistes était déjà présent dans son esprit. Les années ont passé, jusqu’à aujourd’hui, où nous nous sommes dit que le moment était finalement venu de concrétiser cette intuition de Don Bosco.

Quels enseignements proposerez-vous ?

L’école proposera des formations pour être réalisateur de film, scénariste, monteur ou compositeur. Nous proposerons aussi des cours de communication et d’e-marketing. Toutes ces formations seront disponibles à partir de septembre 2020, sur un, deux ou trois ans. Nous aurons, pour l’instant, des promotions de 30 élèves chaque année.

Comment la spiritualité de Don Bosco se matérialisera-t-elle dans l’école ?

Nous proposerons notamment un cours qui s’appellera «  le film de demain  ». Nous voulons ainsi favoriser des projets qui portent des messages spirituels, écologiques, humanitaires et qui peuvent attirer les gens vers la pensée catholique. Donc, si un jeune a un tel projet, il peut s’inscrire chez nous. Nous l’aiderons alors à développer son projet, notamment en le finançant en partie.

Qui peut demander à rejoindre votre école ?

Notre école est une académie privée, reconnue par le rectorat de Paris et ouverte à ceux qui ont au moins le baccalauréat.

En quoi est-il important que les catholiques investissent le milieu de la production culturelle ?

Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas vraiment d’auteurs catholiques dans le milieu audiovisuel. Il y a beaucoup de films chrétiens, mais ces derniers sont protestants. Ils sont de bonne qualité… mais ce ne sont pas des films catholiques. Nous voulons donc, avec cette école, former des jeunes qui feront des films pour demain, qui donneront envie qu’on les voie et envie d’aller vers le bien.

Messages

  • Voilà une initiative qui pourrait paraître audacieuse, voire risquée ou même vouée à l’échec : enseignement de la mise en scène, scénario, montage etc., comme si le cinéma avec tout ce qu’il contient, propose et diffuse n’était réservé qu’à une frange de la Société, alors que c’est bien un art. C’est aussi, comme on le sait, une discipline, peut-être la seule à faire appel à une multitude de capacités et de traits de personnages vu la diversité de sujets à traiter. De l’entretien ci-dessus on retiendra le but, pour les Salésiens, de se lancer dans une telle entreprise, et pourquoi pas ?! Il y a eu aux USA une période où des réalisateurs catholiques ont présenté des films de qualité, et rien n’interdit, mais bien au contraire, la présence de la pensée catholique dans le milieu du cinéma, trop souvent devenu, hélas, la caverne de la porno et du fric qui va avec.

    Il conviendrait, cependant, de comprendre cette entretien sous l’éclairage du très bon article : "Don Bosco, saint du jour" du 31 Janvier 2017 de Jacqueline Picoche, où sont à retenir quelques phrases de Petitclerc sur l’enseignement en général. Par exemple : "Il faut éviter d’avoir à réprimer, donc il faut éduquer", "L’autorité qui fait grandir est un charisme qu’il ne faut pas confondre avec le pouvoir d’imposer et de sanctionner" et surtout : "Le maître mot de la pédagogie préventive est confiance... Cette confiance n’est possible que si l’éducateur est crédible, si ce qu’il dit est cohérent avec ce qu’il vit".

    Comme quoi, n’est-ce pas, être entendu et compris par les jeunes ne saurait aller sans quelques préalables, gages d’un lien solide et durable.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.