La semaine de l’Unité

par Gérard Leclerc

lundi 16 janvier 2012

Chaque année, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens fait ressurgir la même interrogation : sommes-nous réellement en progrès sur le chemin des retrouvailles de l’Église indivise  ? Beaucoup sont d’avis que les choses traînent et qu’à certains égards il y aurait régression. C’est peut-être vrai du point de vue d’un espoir un peu naïf. On a pu croire à certains moments que la cause de l’unité pourrait brûler les étapes, dès lors qu’elle était reconnue et adoptée par la plus large opinion chrétienne. Mais on ne surmonte pas des siècles de divisions aussi aisément, dès lors que les sensibilités se sont structurées solidement et déterminent des spiritualités si différenciées.
Et pourtant, il est impossible de considérer que tout ce qui a été fait à l’initiative des pionniers, puis des Églises elles-mêmes, aurait été vain. Une hantise commune préside désormais aux relations inter-ecclésiales et interpersonnelles. Il n’est plus possible de reconnaître dans celui qui appartient à une autre confession le visage de l’adversaire.

Le père Yves Congar aimait citer à ce propos saint Grégoire de Nysse : «  Celui qui monte ne s’arrête jamais, allant de commencement en commencement par des commencements qui n’ont jamais de fin.  » Ainsi, pour l’œcuménisme, y avait-il eu chez les catholiques, cet admirable prêtre de Lyon, l’abbé Couturier, initiateur de cette semaine. C’était un commencement fondateur qui fut suivi de plusieurs autres : la fondation de Taizé, l’orientation de Vatican II... De commencement en commencement, les pèlerins de l’Unité, pour laquelle le Christ a prié le soir de la fondation de l’Eucharistie, progressent en sachant que les étapes précédentes constituent le gage d’une espérance qui déploie ses promesses. Il est vrai qu’en même temps d’autres obstacles, qui ne sont pas forcément doctrinaux, apparaissent. Mais n’est-ce pas de l’effort commun à reconnaître, par exemple, la crise de la transmission de la foi, que peut naître un autre commencement : celui de la nouvelle évangélisation de l’Europe  ? 

Messages

  • J’avoue que cette cause ne m’a jamais vraiment interressée...jusqu’à maintenant.

    Mais voilà que je m’intéresse beaucoup à l’Orthodoxie et que j’y découvre une richesse qui me touche profondément...à tel point que que je ressens le désir de l’Unité entre les catholiques et les Orthodoxes Russes et Grecques en particulier car c’est d’eux que nous sommes les plus proches. Il est triste et dommage que nous ne puissions pas communier ensemble alors que si peu nous sépare...voilà ce qui me parait être l’urgence : l’Unité de l’Europe Chrétienne Catholique et Orthodoxe...

    Commençons a unir ce qui peut l’être le plus facilement...

    Je prie pour que l’Unité Catholiques-Orthodoxes se fasse le plus tôt possible (sans ignorer que des problèmes théologiques et politiques non négligeables subsistent) !

    Peut-être existe-t-il déjà des groupes de prières Catholiques-Orthodoxes...

    Avec les Protestants c’est différent...ils ne croient pas à la Présence réelle, le point de vue sur Marie, les Saints, l’ordination de femmes et d’homosexuels ainsi que la doctrine de la prédestination...nous les rend beaucoup plus éloignés... et je ne crois pas possible une réunification.

    Reste que tous nous croyons que Jésus Christ est Fils de Dieu Ressuscité et qu’il est venu nous sauver,ce qui devraient permettre la formation de Groupe de prières plus nombreux...sur le modèle de Taizé, par exemple.

    • Bonjour,

      ’Les protestants ne croient pas à la présence réelle’...

      Lesquels ?

      Voilà ce qui caractérise justement le Protestantisme, c’est la liberté de croire telle ou telle chose mais la seule et unique au moins, nous avons le même Credo.

      Les Luthériens, Méthodistes et Anclicans croient à la présence dans le pain et le vin, lors du culte au moment de la communion, mais il n’y a pas de réserve eucharistique, tout est consommé, ou cela redevient du pain le culte terminé.

      Il est pour moi hors de question de tenir les Protestants de l’Unité des Chrétiens, leur connaissance de la Bible fait honte à 90 % des catholiques qui ne la connaisse pas, ce qui permet à notre Eglise de choisir les versets qui l’arrange pour telle ou telle situation (ordination d’hommes mariés, baptême des enfants, Purgatoire pour ne citer que quelques exemples

    • Merci pour ces informations.

      Je confesse volontiers que je ne connais pas bien le Protestantisme...
      Celui-ci est tellement varié.
      Loin de moi de vouloir l’exclure de la recherche de l’Unité, je crois simplement que ce sera difficile pour l’ensemble du Protestantisme...

      Je crois par ailleurs que les Catholiques et les Orthodoxes (au moins européens) devraient tout faire pour retrouver les chemins de l’Unité car nous sommes vraiment très proches, même si notre "expérience" de Dieu diverge sur le plan doctrinal, mais pas forcément en ce qui concerne "l’expérience" de nos Saints.

  • A voir comment les différentes églises chrétiennes se disputent les lieux saints à Jérusalem on peut penser qu’il y a un long chemin à faire pour l’unité, sans compter l’infaillibilité du Pape à reconnaitre pour les protestants

  • Dans l’Église catholique, on se berce d’illusions avec l’oecuménisme, que les responsables en chef en discutent entre eux avec des arguments adéquats, qu’ils en tirent les conclusions et qu’ils avancent. A la base, pour les braves chrétiens, oecuménisme veut dire la plupart du temps fusion et donc confusion. Il y a quelques années, dans une paroisse, les braves chrétiens étaient tout contents parce qu’il y avait eu une "messe oecuménique" comme ils disent avec la présence d’un prêtre et d’un pasteur d’une des multiples églises protestantes ; on est bien avancé avec ça ! On se fait plaisir à peu de frais. Je m’intéresse beaucoup aux églises orientales, et je me nourris de la spiritualité orthodoxe et copte qui est très riche et l’oecuménisme ne m’intéresse pas plus que ça, ce n’est pas moi qui vais faire avancer les affaires. Que les responsables s’en occupent. Dans nos paroisses, une ou deux intentions à la P.U. nous donnent bonne conscience... En plus, le Vatican n’est pas très clair sur certains points : Pourquoi envoie t’on des missionnaires catholiques en Ethiopie où il y a une Eglise éthiopienne (apparentée avec l’Église copte) vivante sans lui en parler ? Je connais trois prêtres de La communauté St Jean qui sont à Addis Abéba ; je leur ai demandé ce qu’ils faisaient là-bas au lieu d’être dans des paroisses françaises, ils m’ont dit : les évêques français ne nous demandent pas !!! et, ces derniers vont chercher des africains, américains du Sud etc... qui ont quelquefois bien du mal à s’adapter. Pourquoi faire simple alors qu’on peut faire compliquer !

  • Dans notre diocèse, la semaine de l’unité dure toute l’année, par des célébrations de prière et de louange mensuelles, où nous nous retrouvons autour de la lecture et méditation commune de psaumes. Je pense que c’est un beau chemin, où nous découvrons que "nous avons besoin de la vérité de l’autre", comme disait Pierre Claverie o.p.
    L’unité n’est pas l’uniformité. L’unité, c’est dans la différence avoir le désir de cheminer ensemble vers le même but, même si les uns ont des lunettes de myope et les autres des lunettes d’hypermétrope. Nous savons que nous partageons la même difficulté à "accommoder" vraiment notre regard, et que chacun tient une part de vérité. Reconnaître cette part en l’autre est la plus belle manière de rendre justice à la prière de Jésus au soir du jeudi saint.
    Et cela n’enlève rien à notre appartenance à la catholicité ou à une autre obédiance, cela la confirme plutôt, car dans un tel regard, un protestant m’aide à être plus catholique, et inversement. La Vérité unique est au bout de ce chemin là, mais j’espère presque qu’il n’aura pas de fin, car personne ne peut affirmer détenir cette unique trésor. C’est la recherche qui est la vie.

  • Pour répondre aux intervenants précédents.

    "Les Protestants ne croient pas en la présence réelle"

    Si, les Luthériens, Méthodistes, Anglicans y croient au moment du culte.
    Tout le pain et le vin doivent être consommés ou il redevient du pain normal le culte terminé.

    L’unité sans les Protestants est impensable, il connaissent la Bible d’une façon à faire honte à 90 % des catholiques, notre Eglise étant plus basée sur la Tradition et le Pape, ce qui lui permet de choisir les versets qui l’intéresse et en ignorer d’autres, le ’croyant de base’ étant dans l’ignorance de l’Ecriture (ordination d’homme mariés, baptême des enfants, Purgatoire, pour ne citer que quelques exemples, Immaculée Conception, pour ne citer que quelques exemples.)

    L’Esprit Saint s’est révélé à nouveau il y a maintenant 40 ans, il soufflait pareil, sur toutes les églises, toutes découvraient au début cette force du Souffle Sacré qui était LA MEME pour toutes les confessions.

    Notons au passage que la dernière église touchée, ou IL a pu enfin rentrer est l’église catholique et bien sur pas par ses dirigeants mais par des étudiants qui ont ’osé cette folie aux USA.

    Alors qu’il y avait se merveilleux souffle unitaire et semblable pour tous qu’on fait les Eglises ?

    Elles ont prit leur ’petite bouteille’, catho, ortho, proto, evangélico, on tendu le goulot vers se souffle et une foi(s) remplie on remis leur bouchon.

    Et l’Esprit était encore emprisonné comme ’ils’ le désiraient. Sans aucune remise en cause pour chacune de ce qui se passait...

    Et l’esprit s’est éclipsé, une fois de plus, car ’ils n’ont pas compris’...

    Il faut sortir de nos certitudes, nos dogmes réciproques bloquant toute initiative.

    L’unité ce n’est pas tous ’catho’ c’est inintéressant nos richesses particulières doivent enrichir les autres confessions et qui a t-il de ’mal’ à prendre telle ou telle chose tant que nous croyons tous en Jésus-Christ sauveur, fils de Dieu fait homme ?

    Il n’y a qu’à voir les Institutions de notre église avec 30 cardinaux italiens sur 120, et 12 américains (?!) mais seulement 4 brésiliens le pays où il y a le plus de catholiques pour comprendre que cette église là ne peut pas avoir toute la vérité...

    Elle n’est pas catholique, elle est italo-américaine-européennne. en un mot Romaine, c’est tout et simplement ce qu’elle est.

    Lorsque le ’Souffle Sacré’ agit, souffle, il nous ramène à l’essentiel, de notre foi, Jésus, la vie dans l’Esprit, tournée vers le Père.

    Le reste n’est que coutume, tradition, ou parfois ’bonzaïsation’ du vrai message de l’Ecriture, où les ’manies’ de chaque confession, passe avant le message.

    Pour avoir participé à des rassemblements chrétiens où de nombreuses confessions étaient présentes, où nous étions tous heureux de pouvoir prier ensemble notre Seigneur, comme des membres d’une même famille (qui par exemple n’auraient pas les mêmes idées politiques) mais HEUREUX de se retrouver ensemble, il n’y a absolument rien de plus beau au monde. (Et ce sont les plus beaux et magnifiques chants en langue que je n’ai jamais entendu). Là c’est sûr IL est présent et en plénitude.

    Fraternellement,

    • Seul Dieu peut nous rassembler : autour de Dieu le Fils.
      Comment ? En nous rendant au pied de sa croix et en le remerciant de nous sauver par sa mort et sa résurrection.
      Or la messe (pour le catholique traditionnel) est le renouvellement de ce st-Sacrifice, mais non sanglant.
      Pourquoi est-ce le plus important et le seul moyen de rassembler les chrétiens ? Parce que nous n’étions pas présents lors de la Passion et de la Résurrection du Christ, alors que la messe nous permet d’y être.
      Et ainsi, par nos prières nous pouvons Lui demander de nous appliquer les Grâces de cette Rédemption (à nous et à tous les autres vivants ou morts). Rien ne peut se faire sans Notre-Seigneur-Jésus-Christ, mais sans notre adhésion non plus. Voilà la liberté des enfants de Dieu.

      La Messe, ou la Célebration, n’est pas seulement la "liturgie de la Parole". Voilà ce qui nous sépare gravement.
      CC

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.