Marc Fromager, directeur de l’AED

«  La persécution des chrétiens est occultée  »

propos recueillis par Aymeric Pourbaix

vendredi 3 mai 2019

Eisham Ashiq en octobre 2018. Elle est la fille d’Asia Bibi, qui a été emprisonnée au Pakistan pour « blasphème envers l’islam ». © Simon Caldwell / AED

Les différentes formes prises par la persécution actuelle à l’encontre des chrétiens montrent que les pays à majorité musulmane sont les plus difficiles.

Ces dernières années, les attentats meurtriers visant des églises se sont ainsi multipliés en Asie, aux Philippines en janvier 2019, ou en Indonésie en mai 2018. L’Asie deviendrait-elle la nouvelle terre de persécutions de martyrs chrétiens ? 
 
Marc Fromager : On ne doit pas oublier que les Proche et Moyen-Orient sont techniquement en Asie et en effet, ce continent est sans doute celui qui regroupe le plus de situations de persécution pour les chrétiens aujourd’hui. Et il y a tout de même quelque chose de paradoxal dans cela puisque c’est sur le continent asiatique que le Christ s’est manifesté en s’incarnant. Mais peut-être y a-t-il un lien finalement entre ces deux constats. Même si on sépare cette région particulièrement meurtrie du reste de l’Asie, on se retrouve avec des chrétiens discriminés voire persécutés dans une grande partie du continent. De la Corée du Nord au Sri Lanka et de l’Asie centrale à l’Indonésie, l’Asie est sans doute le continent où il y a le plus grand potentiel de croissance du christianisme au IIIe millénaire. Aujourd’hui, c’est l’Afrique mais si on regarde plus loin, l’Asie est clairement le champ missionnaire de ce millénaire. Il est difficile là encore de ne pas voir de lien entre ce potentiel et les persécutions traversées aujourd’hui.

Quelles sont les différentes formes prises par les persécutions actuelles dans le monde ?

Les persécutions ont souvent des causes et des modes opératoires assez similaires. On pourrait les regrouper en deux grands groupes : les persécutions d’origine politique, souvent le fait d’états totalitaires où la règle du parti unique s’accommode mal d’une dévotion qui ne soit pas tournée vers le leader ou le parti. On y retrouve notamment les pays qui sont encore sous la coupe de l’idéologie communiste. Puis les persécutions d’origine religieuse, où l’on note une montée des fondamentalismes dans différentes régions du monde, qu’ils soient hindou, bouddhiste ou musulman. Lorsqu’on prend une carte du monde et que l’on recense les cas de persécution, les pays à majorité musulmane ressortent clairement aujourd’hui comme étant les pays les plus difficiles pour les chrétiens.
Le mode opératoire évolue selon toute une échelle de gravité, allant d’une forme de tension sociale vis-à-vis des chrétiens, jusqu’à l’interdiction absolue de se déclarer disciples du Christ, en passant par les complications administratives, une quasi-impossibilité à trouver du travail, des menaces physiques et jusqu’à l’élimination pure et simple des communautés. Une des zones les plus critiques aujourd’hui est sans doute le centre du Nigeria où l’on assiste, comme ailleurs dans la partie sud de la bande sahélo-saharienne, à une poussée violente et organisée de l’islam vers le sud, à l’encontre des chrétiens.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans notre magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.