Audiovisuel

La gauche médiatique sur le grill

par Guillaume Bonnet

jeudi 28 octobre 2021

© Asticoco / CC by-sa

C’est un véritable pavé dans la mare qu’a jeté Le Figaro Magazine dans son édition du 23 octobre, en titrant, en une : «  France Inter, France Télévisions – À gauche toute – Enquête sur une mainmise culturelle  ». L’enquête, signée par Guyonne de Montjou, Judith Waintraub et Pierre de Boishue, est accablante. La simple énumération des derniers coups d’éclat de France Inter, radio financée par le contribuable, démontre de manière spectaculaire le parti pris idéologique qui semble s’imposer dans la station : Charlotte d’Ornellas, verbalement souillée en 2018 par l’humoriste Daniel Morin ; Jésus, qualifié de «  pédé  » par un humoriste tout aussi douteux, Frédéric Fromet, en 2020… Quelques exemples parmi tant d’autres.

La télévision publique n’est pas en reste. Les journalistes du «  Fig Mag  » reviennent ainsi sur la récente prestation de Christophe Beaugrand, animateur de la matinale de LCI, qui – interrogé le 11 octobre sur France 2 dans l’émission «  Les Maternelles  » – a pu se livrer sans la moindre contradiction à une apologie de la GPA, à laquelle il a eu recours, bien que cette pratique soit encore interdite en France.

Retrouvez l’intégralité de la revue de presse dans le magazine.

Messages

  • Il est étonnant de voir comme quoi dans la bouche de certains le mot ""pédé" est une insulte homophobe mais lorsqu’on est du bon bord idéologique on peut l’utiliser comme on le souhaite ; surtout quand il s’agit de brocarder le Christ et la religion catholique. On ne se permet pas les mêmes noms d’oiseaux pour une autre religion monothéiste. Bonne journée. La Vérité vous rendra libre !

  • M. et Mme White sont devant la cheminée, lui lit son journal, elle tricote. Tout à coup M. éternue : "A vos souhaits lui dit Mme et elle tombe raide morte".

    Un bâtiment de guerre est pris d’assaut par les marins d’un voilier et l’amiral fait prisonnier leur dit : "Vous vous vous battez pour l’argent, nous nous combattons pour l’honneur", "Chacun se bat pour ce qui lui manque" aurait rétorqué Surcouf.

    Ces brefs exemples pour essayer d’illustrer la différence entre humour et esprit pourraient être reconnus comme "amusants" mais aussi cruels sans pour autant tomber dans la vulgarité.

    Chez tel qui se voudrait troubadour ou ménestrel des temps modernes, c’est fort malheureusement loupé, et chez un autre s’attaquant gratuitement à une journaliste c’est aussi un coup d’épée dans l’eau. Les propos des deux ne
    relèvent d’aucun humour et encore moins d’esprit mais, hélas, transpirent la bêtise à l’état pur. Pas vraiment de quoi se vanter...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.