20 ans après le 11-Septembre

La force ou le droit ?

par Guillaume Bonnet

vendredi 17 septembre 2021

© Robert J. Fisch. / CC by-sa

Vingt ans après l’attaque des commandos d’Al Qaeda sur le World Trade Center et le Pentagone, les images de la journée du 11 septembre 2001 demeurent profondément gravées dans la mémoire de ceux qui étaient alors en âge de s’en souvenir. Impossible de ne pas tressaillir encore en regardant les images des avions s’abattant sur les Twin Towers, de leur effondrement dans un gigantesque nuage de poussières, des New-Yorkais couverts de suie, hagards ou courant affolés dans les artères de Manhattan.

Deux décennies se sont écoulées depuis, presque le temps d’une génération, comme le rappelle une coïncidence saisissante : cinq des treize soldats américains tués à l’aéroport de Kaboul le 26 août dernier étaient âgés de 20 ans. « Une génération est passée, et une nouvelle est apparue : celle […] pour qui un monde antérieur à la chute des deux tours new-yorkaises n’est pas une expérience personnelle, mais un chapitre de plus à réviser pour un contrôle d’histoire », observe le philosophe Pierre-Ulysse Barranque dans Le Monde (13/09).

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.