La Pentecôte : un sens pour tous

par Gérard Leclerc

mardi 26 mai 2015

On peut légitimement poser la question. Que signifie la persistance d’un calendrier chrétien pour une société dite sécularisée ? N’y a-t-il pas risque d’incompréhension à l’égard de fêtes dont le sens échappe de plus en plus ? Par exemple, que signifie la Pentecôte, qui continue pourtant à ponctuer chacun de nos printemps, soulignée d’ailleurs par un week-end prolongé. Un week-end prolongé qui a bien failli être abrogé, mais qui résiste vaillamment. C’est la culture ou l’inculture religieuse qui est la clé de compréhension de la Pentecôte, comme de Noël ou de Pâques. Il n’y a pas que la seule compréhension intime que confère la foi surnaturelle. Il y a ce qu’on appelle l’enseignement du fait religieux à l’école, qui peut entretenir une interrogation, une tension à l’égard d’un objet qui donne à penser. Je reprends là l’expression de Paul Ricœur à propos du mythe, ce concept mystérieux qui impose de réfléchir sur des aspects essentiels de l’existence.

Ainsi en va-t-il de la Pentecôte, événement capital pour les chrétiens, mais qui donne aussi énormément à penser aux hommes et aux femmes de bonne volonté. Que se passe-t-il à Jérusalem, le jour où les apôtres reçoivent chacun une langue de feu qui l’emplit de la grâce de l’Esprit ? Une transformation universelle qui touche tous les témoins présents dans la ville. « Au bruit qui se fit, la foule s’assembla et fut bouleversée, car chacun les entendait parler dans sa propre langue. Dans leur stupeur et leur émerveillement ils disaient “ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous des Galiléens ? Comment se fait-il alors que chacun les entende dans sa langue maternelle ?” » Et l’auteur des Actes des apôtres de détailler l’extraordinaire diversité linguistique de cette foule. Ce qui donne à penser c’est cette diversité qui retrouve une unité et une communion à l’inverse de Babel qui avait produit la confusion. Chacun est atteint par la parole de façon personnelle, si bien que que la Bonne nouvelle annoncée retentit au secret le plus intime. La Pentecôte continue donc à communiquer à l’humanité d’aujourd’hui le mystère de la communion et de la communication entre tous. Un mystère d’une actualité totale et qui devrait susciter une réflexion salutaire. Oui, la Pentecôte a du sens pour chacun et pour tous !

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 26 mai 2015.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.