La France, aujourd’hui

par Gérard Leclerc

lundi 7 décembre 2015

Les résultats des élections régionales peuvent être analysés de différentes façons. Mais en prenant un peu de recul par rapport aux affrontements idéologiques et aux stratégies des différentes formations, on doit s’interroger sur ce que ces résultats révèlent de la situation de la France et de ses difficultés de fond. Force est de constater un nouvel équilibre des forces qui ne correspond pas à des causes conjoncturelles, qui, éventuellement pourraient être modifiées ou corrigées dans un avenir proche. La montée constante du Front national d’élections en élections est d’abord le résultat d’évolutions profondes de notre société qu’il s’agit de traiter pour elles-mêmes. Il serait, en effet, dangereux d’en rester à des considérations idéologiques, voire morales, en oubliant sciemment pourquoi et comment la France a changé depuis ces dernières décennies, au point que sa géographie électorale ait été complètement bouleversée et les clivages anciens souvent modifiés, sinon abolis.

Des sociologues ont fait une analyse sérieuse des mutations qui ont, par exemple, abouti à créer une France périphérique, en marge de l’essor économique des grandes métropoles. La gauche, dans ce contexte, n’est plus la gauche d’autrefois, lorsqu’elle entendait représenter la classe ouvrière. Non seulement le Parti communiste n’assume plus la fonction tribunitienne qui fut la sienne, mais le Parti socialiste a fait le choix délibéré de se tourner vers une clientèle électorale plus aisée, abandonnant sciemment les catégories populaires à la formation de Marine Le Pen.

Autre dimension de cette France actuelle : en dépit de toute la générosité du monde, il n’est pas vrai qu’une immigration importante soit aisément acceptée et intégrée, alors qu’il existe des différences fondamentales de mœurs et de conceptions de la vie. Il y a forcément trouble profond d’une société qui ne s’identifie plus avec la même mémoire et la même culture. Je n’entends ici dénouer aucun débat fondamental, pour donner raison aux uns contre les autres. Je ne fais que constater des phénomènes de fond qui s’imposent à tous, quelles que soient les orientations politiques et intellectuelles. De toute façon, il faudra se déterminer par rapport à ces phénomènes, en inventant les solutions les meilleures pour notre pays.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 7 décembre 2015.

Pour aller plus loin :

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.