La Corée du Nord s’est tiré un missile dans le pied

par Denis Lensel

samedi 6 janvier 2018

Le régime belliqueux de Corée du Nord a lancé malencontreusement en avril dernier un missile balistique dont la trajectoire a abouti sur son propre sol : d’après le journal australien The Diplomat, ce tir raté aurait atteint le complexe industriel d’une des villes du pays du jeune Guide suprême. Ceci après avoir parcouru seulement une quarantaine de kilomètres.

Quelques jours avant, un missile analogue avait explosé presque immédiatement après son lancement. Le mélange chimique utilisé pour la propulsion de ces missiles de portée intermédiaire peut provoquer des explosions redoutables. C’est ce qui inquiète le gouvernement du Japon, pays désormais survolé de temps à autre par ces engins d’une fiabilité aléatoire : un impact accidentel sur le sol japonais provoquerait une réaction militaire des Etats-Unis, entraînant une guerre des boutons nucléaires, après la guerre des mots entre Donald Trump et Kim-Jong-Un. Une redoutable perspective.

Denis LENSEL

Messages

  • Pouvez-vous indiquer d’où provient cette information dont je ne trouve trace nulle part ? En effet, les derniers tirs de missiles nord-coréens ont été présentés par les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud comme réussis.
    Le Japon en est particulièrement inquiet puisqu’il est la cible prioritaire des Coréens du Nord qui ne tireront probablement pas sur leurs frères du Sud et préfèreront déclencher une crise économique mondiale majeure en détruisant l’économie japonaise.
    Cela met à l’abri ce pays qui n’a toujours pas oublié les gigantesques bombardements contre les civils (900 000 à 1,5 millions de morts sur 10 millions d’habitants pendant la guerre de 1950-1953) d’une destruction similaire à celles de la Libye, de l’Irak ou de la Syrie. Quoi qu’on pense par ailleurs du régime nord-coréen dont beaucoup parlent sans rien en connaître.
    Il me semble qu’il serait utile d’interroger les Missions Etrangères de Paris afin d’avoir un point de vue sérieux sur la situation sur le terrain, surtout en ce qui préoccupe le plus les lecteurs de votre site, la situation des catholiques.
    Je vous avoue franchement que le fait que la Corée du Nord fasse en 2008 ce que la France a fait il y a une cinquantaine d’années, c ’est-à-dire être en mesure de causer des dommages irrémédiable à toute puissance qui voudrait la détruire me semble tout à fait légitime.

  • J’écrivais l’autre jour à un ami :
    "Logique nucléaire :
    Essais nucléaires en Corée, les Pays "bien-pensants" s’insurgent ! Mais le Dictateur ne fait que suivre leur exemple ! Une seule solution, le désarmement nucléaire mondial, enfin digne d’une Humanité développée !"
    Apparemment, c’est toujours d’actualité !

  • Oui, quelle est la source de cette nouvelle du missile que la Corée du Nord se serait "tiré dans le pied" ? Réalité ou "fake news" ?

    D’autre part, Kim Jung-Un aurait dit : "Il y a toujours un bouton nucléaire sur mon bureau", ce à quoi Donald Trump aurait aussitôt menacé en répliquant que lui aussi avait un bouton nucléaire mais "plus gros et plus puissant" que celui de Kim Jung-Un.

    Cette séquence serait-elle tirée d’une nouvelle version du film "La guerre des boutons" portée à l’écran par Yves Robert ? Ou celle de la passionnante bataille "La guerre des moutons" qui se vend comme des petits pains ?

    Face à ces viriles démonstrations de deux des grands de ce monde, il ne plus reste qu’à souhaiter, n’est-ce pas, que cette guerre des biceps reste limitée à un débile et navrant jeu de société.

    Rien ne va plus ! A vous de jouer ! Ma parole, on se croirait au casino. Pendant qu’ici et là et là-bas des êtres humains tombent par rangées entières comme au stand de tir d’une fête foraine.

  • Des experts américains auraient soumis un rapport sur les boutons nucléaires qui ont dont donné lieu à un échange de comparaisons. Dans ce document il est consigné qu’en effet, vu la sur-dimension du bouton nucléaire du président US, une simple pression du pouce ou de l’index resterait inopérante. Aussi faudrait-il, pour rendre cet engin fonctionnel, que Donald Trump fasse usage de tout son poids. Autrement dit, s’asseoir dessus.
    Info à ne pas prendre à la légère...
    Bonne journée !

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication