L’été des communautés

lundi 17 août 2009

Que deviennent les communautés dites du Renouveau charismatique, qui marquèrent tant les décennies de la période consécutive à la révolution culturelle des années 60 ? On sait que le mouvement était parti d’Amérique, inspiré à son origine par le pentecôtisme protestant. Beaucoup furent passablement ahuris de le voir traverser l’Atlantique, suscitant en France, le pays de Descartes, une effervescence religieuse et mystique inattendue. On n’avait jamais vu chez nous cette façon spectaculaire de prier avec tout son corps et on ne se rappelait plus d’avoir vu aux carrefours de nos rues des prédicateurs s’adressant au tout-venant pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume. Les plus sceptiques ne croyaient guère à l’implantation durable du Renouveau. Beaucoup en étaient indisposés et il fallut un certain temps pour que les charismatiques trouve leur place reconnue dans l’Eglise catholique de France.

Toute grande aventure humaine ne va pas sans épreuves. L’aventure spirituelle n’échappe pas à la règle. Les communautés nouvelles ont connu leurs crises, certaines très sévères jusqu’à la disparition de quelques-unes d’entre elles. Cela ne veut nullement dire qu’après une période de développement c’est le déclin général qui s’annoncerait. Un auteur traditionaliste, qui visiblement n’aimait pas les charismatiques, affirmait avec certitude que "la fête était finie". Il entendait par là que le moment d’intense émotion passé, l’illusion festive et lyrique avait sombré. C’était une façon polémique et réductrice de considérer la question. Car le Renouveau a porté de nombreux fruits en conversions, vocations de prêtres et de religieux. Ses sessions d’été connaissent un plein succès à Paray-le-Monial, Lisieux et ailleurs. N’est-ce pas le cas de se rappeler le mot de Gamaliel, le docteur de la loi juive, à propos des premiers chrétiens : "Si c’est des hommes que vient leur entreprise, ils disparaîtront. Si c’est de Dieu, vous ne pourrez les faire disparaître."

Gérard LECLERC

Messages

  • Merci à l’auteur pour sa reférence à Gamaliel , les communeautés charismatiques apportent aujourd’hui aux chrétiens la redécouverte d’un Dieu Vivant susceptible de donner sens à leur propre vécu à travers les groupes de prières . J’ai 73 ans mais j’ai découvert ily a seulement 3 ans la force de la prière de louange et de remerciement pour la grâce de la Vie en tout homme que l’Esprit me permet de percevoir . Deo gratias

  • merci pour cet article bien vu comme le maître de St Paul !
    j’avoue que moi aussi j’étais superméfiante et je si je ne le suis plus je suis encore sceptique et plus que mal informée n’y ayant jamais mis les pieds !...avec mes 50ans aujourd’hui j’ai été jeune mais...non...moi française pas prier avec mon corps !!
    alors aujourd’hui je sais que les évêques cautionnent,que ce n’est pas sectaire ni hors catholique, mais je crois que la prudence est de règle et très très importante dans notre monde actuel qui dérive si vite et facilement...tout ce qui innove doit être plus que bien encadré et surveillé je CROIS
    voilà et encore merci

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.