Jubilé du Renouveau charismatique

par Gérard Leclerc

lundi 22 mai 2017

Les 3 et 4 juin, à l’occasion de la solennité de la Pentecôte, le Pape célèbrera le jubilé du Renouveau charismatique à Rome. C’est toute l’Église catholique qui est appelée à se joindre à la prière et à l’action de grâce de la foule qui sera alors rassemblée sur la place Saint-Pierre. Car l’expérience du Renouveau a atteint, d’une façon ou d’une autre, l’ensemble des fidèles, à travers une certaine sensibilité spirituelle et une façon de prier. Certes, en cinquante ans, il s’est passé bien des événements, le « mouvement » – qu’il faudrait définir dans sa complexité – n’a pas été épargné par des épreuves, parfois des crises profondes, dont il faudra tirer les leçons. Mais il faut reconnaître, en même temps, que sa maturation lui a permis de franchir les étapes au-delà des fondations, et même des fondateurs.

C’est aux États-Unis que le Renouveau charismatique catholique est apparu dans les années soixante, à partir de l’expérience pentecôtiste, inspirée par la vive conscience de l’habitation de l’Esprit Saint dans les âmes. Aujourd’hui encore, cette origine cultuelle et même culturelle pose des problèmes à des observateurs extérieurs, qui analysent le phénomène en sociologues du religieux. Jean-Pierre Le Goff a émis certaines critiques devant des manifestations festives qui provoquent sa perplexité. De même, Régis Debray, dans son dernier essai (Civilisation. Comment nous sommes devenus américains, NRF Gallimard) s’attache à décrire cette religiosité américaine, consubstantielle à l’identité même des États-Unis, avec ses retombées en Europe : « Quant à l’Église catholique, elle s’adapte de son mieux à la vague protestante et pentecôtiste. » Oui, sans doute, mais attention ! Il suffit de comparer les communautés pentecôtistes présentes en France, notamment dans la région parisienne, avec les communautés catholiques, pour comprendre la différence.

Les pratiques charismatiques ont été d’autant mieux ac­cueillies dans l’Église catholique qu’elles ont été, en quelque sorte, ressaisies dans un cadre sacramentel qui leur a permis de trouver leur pleine consistance. Bien souvent, les exercices religieux qui étaient tombés en déshérence chez les catholiques durant la dépression soixante-huitarde, ont été réanimés par un Renouveau en quête d’approfondissement théologique. Cinquante ans après l’apparition de cette vague de fond qui a touché les fidèles, les paroisses, les sanctuaires et les pèlerinages, il est permis à la fois de dresser des bilans critiques nécessaires et de rendre grâce pour tout ce que nous avons reçu. 

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.