Hymne pour la fête du Saint-Sacrement

Traduction par Bernard Plessy

vendredi 12 juin 2020

Procession du Saint-Sacrement à La Salette.
© Pascal Deloche / Godong

Les rosiers sont en fleurs. Les pétales neigent. L’ostensoir soleille. La procession s’avance. C’est la Fête-Dieu. Les chantres reprennent l’hymne des laudes.

Verbum supernum prodiens,
Nec Patris linquens dexteram,
Ad opus suum exiens,
Venit ad vitae vesperam.
 
In mortem a discipulo
Suis tradendus aemulis,
Prius in vitae ferculo
Se tradidit discipulis.
 
Quibus sub bina specie
Carnem dedit et sanguinem,
Ut duplicis substanciae
Totum cibaret hominem.
 
Se nascens dedit socium,
Convescens in edulium,
Se moriens in pretium,
Se regnans dat in praetium.
 
O salutaris Hostia
Quae caeli pandis ostium,
Bella premunt hostilia :
Da robur, fer auxilium.

Traduction française

Le Verbe est descendu des cieux
Sans quitter la droite de son Père.
Sorti pour accomplir son œuvre,
Il arrive au soir de sa vie.
 
La mort lui vient d’un disciple
Qui le livre à ses ennemis.
D’abord il se livre lui-même
À ses disciples en aliment de vie.
 
Sous double espèce il leur donne
Et sa chair et son sang
Pour nourrir l’homme tout entier
En sa double substance.
 
À la Crèche il se fait l’un des nôtres,
Notre nourriture à la Cène,
Sur la Croix notre rançon,
Notre récompense en son règne.
 
O Victime salutaire,
Qui rouvre la porte du Ciel,
L’ennemi nous assaille, il nous presse :
Donne-nous la force, à notre secours !

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.