Hymne des laudes dominicales en hiver (1ère partie)

Traduction par Bernard Plessy

vendredi 14 février 2020

L’ange au sourire, cathédrale de Reims
CC by-sa : Ωméga *

Aeterne rerum Conditor,
Noctem diemque qui regis,
Et tempora das tempora,
Ut alleves fastidium,
 
Praeco diei jam sonat,
Noctis profundae pervigil,
Nocturna lux viantibus,
A nocte noctem segregans.
 
Hoc excitatus lucifer
Solvit polum caligine,
Hoc omnis errorum chorus
Vias nocendi deserit.
 
Hoc nauta vires colligit,
Pontique mitescunt freta ;
Hoc ipse petra Ecclesiae
Canente culpam diluit.

Traduction française

Créateur éternel des choses,
Qui régis la nuit et le jour
Et, pour alléger notre ennui,
Fais varier les visages du temps,
 
Voici qu’il chante, le héraut du jour,
Le veilleur de la nuit profonde,
Fanal des voyageurs nocturnes,
Séparant la nuit de la nuit.
 
A son chant point l’étoile du matin
Qui lave le ciel des ténèbres ;
A son chant la troupe des esprits qui rôdent
Déserte les chemins du mal.
 
A son chant le marin retrouve vigueur
Et les flots de la mer s’apaisent ;
A son chant la pierre de l’Eglise elle-même
Lave sa faute dans les larmes.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.