RIP

Héros de France

par Guillaume Bonnet

mercredi 29 septembre 2021

Le caporal-chef Maxime Blasco.
© Armée de terre

Le caporal-chef Maxime Blasco, 34 ans, du 7e bataillon de chasseurs alpins, est mort au combat le 24 septembre au cours d’une mission de reconnaissance et de harcèlement conduite au sud du Mali, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière qui sépare le pays du Burkina Faso. Il est le 56e militaire français tombé au Sahel depuis l’engagement des opérations dans la région en janvier 2013. L’examen des états de service de ce tireur d’élite révèle un profil exemplaire. En juin 2019, en particulier, il se distingue par son héroïsme stupéfiant, dont le communiqué annonçant son décès rend compte avec sobriété : « Touché par des tirs ennemis, [son] hélicoptère est contraint de se poser en urgence et le caporal-chef Blasco est éjecté à l’impact. Malgré de graves blessures et la proximité immédiate des ennemis, il n’hésite pas à extraire le pilote ainsi que le chef de bord, blessés et encastrés dans l’aéronef en feu. Il les traîne jusqu’à une zone dégagée sur près de cinquante mètres puis, toujours sous le feu ennemi, les arrime par une manœuvre de fortune sur un hélicoptère Tigre venu en renfort avant de s’accrocher par la seule force des bras au train d’atterrissage. Son action permettra le sauvetage et la survie de l’équipage de l’hélicoptère.  »

Retrouvez l’intégralité de la revue de presse dans le magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.