Guerre de civilisation ?

par Gérard Leclerc

lundi 29 juin 2015

Le Premier ministre a repris à son compte l’expression de « guerre de civilisation » pour caractériser notre situation face au terrorisme islamiste. Et le débat s’est tout de suite enflammé, la plupart à droite se félicitant du revirement intellectuel de Manuel Valls, beaucoup à gauche craignant l’ambivalence d’une formule qui risquait d’atteindre l’islam dans son ensemble. Mais préalablement à ce type de querelle, il y avait de la part du Premier ministre la simple évidence d’un constat, celui de l’abîme qui nous sépare de nos adversaires et qui se traduit en une opposition radicale de perception du monde. Comment ne pas s’accorder sur ce constat, quitte à développer par la suite l’analyse d’un phénomène en le rapportant à ses sources et en distinguant son originalité pour éviter de fait les amalgames fâcheux ?

Il est vrai que la théorie développée par Samuel Huntington dans son livre célèbre Le choc des civilisations, paru en 1996, conduit à une vision des relations internationales marquée par des conflits irrémédiables entre conceptions du monde, principalement religieuses, avec un caractère systématique qui suscite des objections fondamentales. Il est dangereux de faire par principe, de tous les musulmans les alliés et les complices de l’extrémisme islamiste, alors que ce n’est pas le cas et que nous avons besoin des plus lucides d’entre eux pour défaire un ennemi, qui ne cherche qu’à provoquer la communauté musulmane à le rejoindre. Par ailleurs, cette communauté ne pourra échapper à un effort considérable de discernement théologique, afin de se garder des tentations que le fondamentalisme ne peut qu’attiser et développer.

Reste à définir ultimement où réside notre désaccord fondamental avec l’extrémisme islamiste. La simple dénonciation de la terreur et de la barbarie est sans doute l’approche la plus simple et la moins contestable, pour signifier notre opposition. Mais les Occidentaux (et les plus puissants d’entre eux) devraient aussi s’interroger sur les conséquences terribles de la violence sans discernement qu’ils ont parfois exercée dans certaines régions musulmanes et dont nous subissons les conséquences directes. Par ailleurs, il faudrait s’interroger sur l’antithèse courante entre loi divine et loi humaine, comme si la première était forcément inhumaine et la seconde indifférente à toute dimension transcendante. Une certaine sécheresse rationaliste peut être le meilleur allié du fanatisme, et l’indifférence religieuse peut mutiler gravement notre humanité, tant se vérifie le célèbre mot de Chesterton : « Ôtez le surnaturel, il ne reste plus que ce qui n’est pas naturel. » 

Messages

  • Il faut encore être plus précis. Ces djihadistes, ces partisans de Daech en Europe sont nos enfants, enfants perdus d’une société consumériste où le masque a dévoré la personne.. Devant notre inconsistance, nos enfants ne sont ils pas devenus des " cadavres vivants ?
    La religion n’est plus que l’habillage de notre nihilisme profond, le travestissement d e la quête de l’absolu dans l’éradication de l’autre, qui traduit la haine de soi. On connait cela depuis les bacchanales de la révolution française et celles qui ont suivi depuis de manière plus organisée. Certains terroristes, les plus monstrueux, sont souvent des convertis de fraiche date . Il est vrai que l’Islam ou plutôt l’Islamisme a servi d’accueil à ce mimétisme monstrueux, qui nous renvoie à la figure une société, qui, elle aussi, ne respecte pas la vie , celle des handicapés ou celle de ceux ou celles qui n’ont plus le droit de naître, qui chante la destruction du mariage . Par ailleurs l’Islam doit balayer sérieusement devant sa porte autrement qu’en paroles désincarnés. De plus nous voyons aussi que certains pays arabes ou " pays occidentaux ou lié à l’occident " jouent un jeu pervers. L’alliance de fait entre un Islam puritain, réduit à une pure idéologie menaçante, détestable que nous devons combattre, et les puritains anglo-saxons, ceux qui mènent le bal de la " mondialisation heureuse " n’a rien d’étonnant. C’est le combat entre le puritanisme où la religion n’est plus qu’une morale sans cœur, hier du rejet du pécheur, voir la lettre écarlate d’Hawthorne, aujourd’hui moralisme inversé qui stigmatisent tous ceux qui n’acceptent leurs « avancées sociétales « comme le mariage gay et ses conséquences, mais le mécanisme est le même . Il y a « ceux pour qui la religion est, ce qui nous fait aimer la vie comme le dit Aliocha dans les frères Karamasoff , toute vie, et répudier les idéologies et ceux pour qui l’idéologie religieuse ou non conduit à haïr la vie. Le combat est entre l’Incarnation et l’abstraction desséchante, qui nous mutile. .
    Il ya chez de nombreux musulmans une quête sincère de Dieu et une volonté de donner sens à leur vie. Nous les avons rendus otages du pire visage de L’Islam par notre inconsistance et par notre alliance avec les pires des pays musulmans. . Le meilleur service à leur rendre est de faire alliance avec les pays Musulmans qui résistent à la terreur Islamiste et de restaurer le lien charnel entre l’homme et Dieu Comment ? En le vivant dans notre religion et en incitant à une conversion.
    Maintenant voir Manuel Valls , chantre de ces fameuses « valeurs républicaines ».
    qui n’ont rien fondé et qui tournent en rond. semble mal placé pour devenir le chantre de ce combat.. Il n’agite plus que le vide . C’est à nous de prendre notre Résistance en main et de trouver ou susciter les ‘Politiques’ qui l’incarnent. Il y a urgence.

  • Taubira disait il y a deux ans : "c’est un changement de civilisation". Valls dit aujourd’hui : "c’est une guerre de civilisation". La civilisation Daech, ce n’en est pas une, c’est une abomination. La civilisation Taubira, déjà en guerre, bien fragile... Et puis, est-ce bien ça une civilisation ?

    • cf. : 30 juin 07:40
      30 juin 08:4

      "Choc" des civilisations", "Guerre des civilisations" etc... On est repu de ces "expressions-bouche-trous" comme je ne crains pas de les définir. Aurait-on oublié - ou omis - et pourquoi pas, "Naufrage de notre civilisation" ? "On" veut formater notre société et notre esprit pour mieux nous asservir et installer - est-ce déjà fait ? - la nouvelle civilisation ou Nouvel Ordre Mondial. Les vraies valeurs sont mises à plat pour être piétinées et remplacées par...Par quoi au fait ? Tout cela sans avoir l’air d’y toucher. Rien qu’à travers les "pubs" télévisés (et autres) dont - je ne me hasarderais pas à en déployer le triste pourcentage, mais un exemple : "Pourquoi êtes-vous restée depuis 30 ans avec nous ?" "Parce que j’y suis bien" "Mais 30 ans c’est presque un mariage..." "Oui, sauf que j’ai laissé le mari et j’ai gardé ma b..q" enfin, à peu près ceci... Dans la masse des pubs déversées sur nos écrans : parfums, fringues, bijoux, aliments, slips, etc... combien y en a-t-il sur 100 qui ne se réfèrent en image, en mots et en sous-entendus au sexe-plaisir(rut), à la violence, à ce qui ne réveille que les instincts les plus primitifs en ce qu’ils ont de pire.

      Commençons par nettoyer d’abord chez nous par respect pour nous-mêmes et alors les autres nous respecterons. Qu’on ne vienne pas me mettre sous le nez l’épouvantail de la morale, cette chose rejetée comme une notions débile, vieillotte et même dangereuse, parait-il. Si le terme "morale" donne, par malheur, de l’urticaire à certains, on n’a qu’à se faire soigner. Parce que la morale, on pourra la remplacer par "éthique" ou tout autre mot, qu’on le veuille ou pas, elle ne saurait être éradiquée pour faire plaisir à nos "grands cerveaux", intellectuels de tous poils, avant-gardistes en tous genres. Et enfin, les "fans" du terme "civilisation" qu’ils commencent par nous en donner la signification en respectant ce qu’il y a de meilleur dans ce mot. Les disques sont rayés, les CD empoussiérés, les slogans inaudibles.

      Pour bien tenir la route, et maîtriser son volant il faut, de temps en temps, sauf erreur, jeter un oeil sur les rétroviseurs. Oui, rétro-viseurs. Faute de quoi il y a
      risque de se faire sottement doubler...

  • Cette expression ne me semble pas très heureuse et en tout cas bien ambivalente...

    Qu’il y ait des civilisations différentes est un fait. Qu’il y ait des civilisations supérieures à d’autres est un autre fait.

    Par exemple, une civilisation qui protège le faible et soutient le pauvre et le malade est supérieure à une civilisation qui écrase le premier et rejette ou supprime les seconds...

    Au fait, de quelle civilisation parlons-nous ? Et de quelle guerre ?

    Les musulmans qui vivent dans ce pays et s’efforcent d’élever dignement leurs enfants en gagnant leur vie honnêtement ne sont en guerre avec personne...et ils n’ont pas plus à voir avec les terroristes du djihad islamiste que moi-même avec les terroristes européens des Brigades rouges ou d’Action directe...

    En revanche, un système qui tolère 220 000 IVG par an dans le plus complet silence collectif, qui "valide" des actes d’euthanasie, qui déconstruit le mariage républicain et qui propage l’idéologie du gender à l’école me semble avoir déclaré la guerre à un certain type de civilisation. Une civilisation intégralement écologique, bien supérieure en qualité, dont parle le Pape François dans sa dernière encyclique...

    Que l’on se rassure : c’est par d’autres moyens que les armes que nous persévérerons à la défendre ensemble tout en aimant "nos ennemis"...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.